nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cytogénétique

35 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Les données présentées à l'ASH 2018 apportent des preuves quant aux avantages d'un traitement de première intention à base d'IMBRUVICA®▼ (ibrutinib) sur l'ensemble des populations de patients atteints d'une LLC

Les données présentées à l'ASH 2018 apportent des preuves quant aux avantages d'un traitement de première intention à base d'IMBRUVICA®▼ (ibrutinib) sur l'ensemble des populations de patients atteints d'une LLC

Janssen, le 07 décembre 2018 : Les résultats de l'étude (E1912) de Phase 3 sponsorisée par le National Cancer Institute (NCI) et dirigée par l'ECOG-ACRIN Cancer Research Group (ECOG-ACRIN) ont été présentés durant la session orale consacrée aux abrégés de dernière minute. L'étude a évalué l'ibrutinib plus rituximab en comparaison avec un protocole de chimiothérapie avec de la fludarabine, du cyclophosphamide et du rituximab (FCR) chez les patients non précédemment traités âgés de 70 ans au plus atteints d'une LLC. Avec près de trois ans de suivi, les données ont montré que l'ibrutinib plus rituximab ont prolongé de manière significative la survie sans progression (SSP) et la survie globale (SG) en comparaison avec le FCR.2 […].

Le CHMP émet un avis positif concernant la nouvelle indication des comprimés de Rubraca®▼ (rucaparib), de Clovis Oncology, en tant que traitement d’entretien pour les femmes atteintes d’un cancer ovarien récurrent

Le CHMP émet un avis positif concernant la nouvelle indication des comprimés de Rubraca®▼ (rucaparib), de Clovis Oncology, en tant que traitement d’entretien pour les femmes atteintes d’un cancer ovarien récurrent

Clovis Oncology, Inc., le 15 décembre 2018 : Une fois approuvée, l’indication du Rubraca ira au-delà de son autorisation initiale de commercialisation en Europe, octroyée en mai 2018, pour les patientes adultes atteintes d’un cancer de haut grade, de l’ovaire, de la trompe ou du péritoine, récurrent ou évolutif, avec mutation BRCA (germinale et/ou somatique), et sensible au platine, ces patientes ayant subi au moins deux chimiothérapies à base de platine et s’avérant incapables de tolérer une autre chimiothérapie à base de platine. […].

Deux présentations ASH font état du REVLIMID® L'activité et la tolérabilité chez les patients atteints de leucémie lyphocytique chronique encore jamais traitée

Businesswire, le 08 décembre 2008 : Dans le cadre du premier essai portant sur la leucémie lymphocytique chronique symptomatique (CLL), présenté par Alessandra Ferrajoli, M.D., Professeur Assistant de Médecine au M.D. Anderson Cancer Center de Houston, au Texas, 45 patients étaient éligibles pour une réponse (au minimum trois cycles). Ces patients n'avaient encore jamais été traités; ils étaient atteints de la forme symptomatique de la maladie et âgés de 65 ans et plus (âge médian = 71). Les résultats préliminaires de cet essai ont montré que le REVLIMID avait entraîné une réduction rapide des lymphocytes en circulation, avec un taux de réponse de 52%, dont 29% de réponses hématologiques complètes (RC) et 6% de réponses partielles nodulaires (après le cycle 9). Cette étude a montré que les taux de réponse du REVLIMID s'améliorent grâce à un traitement constant. Sur 33 patients ayant terminé les neuf cycles de thérapie, quatre ont progressé. […].

Des données actualisées portant sur le REVLIMID® dans le traitement du myélome multiple récemment diagnostiqué font état de taux de survie à trois ans sans précédent dans l'étude de phase III ECOG E4A03

Businesswire, le 09 décembre 2008 : En outre, dans une analyse décisive au cours de laquelle les patients ont été traités en continu par une thérapeutique Rd par rapport à la greffe de cellules souches, on a relevé chez ces patients un taux global de réponse de 91 % avec un taux de 57 % de réponse complète accompagné d'un excellent taux de réponse partielle (CR + VGPR). […].

Une étude de phase I présentée par la Société américaine d'hématologie sur l'utilisation combinée de REVLIMID® et de VIDAZA® chez des patients atteints d'un syndrome myélodysplasique à haut...

Businesswire, le 09 décembre 2008 : Une étude de phase I présentée par la Société américaine d'hématologie sur l'utilisation combinée de REVLIMID® et de VIDAZA® chez des patients atteints d'un syndrome myélodysplasique à haut risque montre que la combinaison est bien tolérée et présente une activité élevée […].

Les biopuces : un outil révolutionnaire pour le diagnostic de cancer

Caducee.net, le 18 octobre 1999 : La biopuce qui permet d’analyser en quelques heures des milliers de séquences d’ARN, et donc de disposer d’une analyse quantitative des profils d’expression d’une multitude de gènes, s’avère être un outil exceptionnel pour classer avec plus de précision les différentes variétés de tumeurs malignes et en découvrir d’autres, indique une étude de chercheurs américains parue dans la revue Science. […].

Les derniers résultats évaluant les avantages cliniques de la monothérapie REVLIMID® sur le lymphome non-Hodgkinien agressif récidivant/réfractaire sont présentés à la Société américaine d'hématologie

Businesswire, le 09 décembre 2008 : Le LBGC, qui est une forme agressive et le sous-type le plus répandu de LMNH, représente environ un tiers des nouveaux cas de LMNH diagnostiqués. […].

Un essai présenté à la Société américaine d'hématologie décrit l'activité de REVLIMID® sur des patients atteins de lymphome à cellule manteau récédivant/réfractaire

Businesswire, le 09 décembre 2008 : Le LCM est une forme agressive du cancer du sang représentant environ six pour cent des cas de LMNH, soit 4 500 cas par an aux États-Unis. Cette première analyse des résultats de l’essai NHL-003 s'intéresse à trente-neuf patients atteints de LCM enrôlés dans l’essai, évaluables et dont la réponse doit être déterminée à l'arrêt des données. Ces patients évaluables avaient été lourdement prétraités par un nombre médian de trois thérapies. […].

Une étude intergroupe de phase III (CALGB 100104) indique que l'administration ininterrompue de Revlimid® présente un avantage en termes de survie générale pour les patients atteints de myélome multiple

Businesswire, le 06 mai 2011 : En avril 2011, au suivi médian de 28 mois, les patients recevant un traitement ininterrompu de REVLIMID (lénalidomide), à la suite d'une autotransplantation de cellules souches (ASCT), ont présenté une amélioration statistiquement significative en termes de survie générale (SG), avec un taux de 90 % (208 patients sur 231), contre 83 % (190 patients sur 229) dans le groupe randomisé pour recevoir le placébo (non ajusté, p=0,018) HR 0,51 (CI 95 % = 0,26 à 1,014), malgré près de 80 % des patients (86 sur 110) étant passés à un traitement ininterrompu à la lénalidomide au moment de la levée de l'insu. D'autres analyses des données de SG initiales, présentées par le CALGB au moment de la levée de l'insu, ont indiqué un taux de SG de 94 % (218 patients sur 231) dans le bras Revlimid continu, contre 89 % (204 patients sur 229) dans le bras placébo (p=0,05). […].

Le Vidaza® médicament anticancéreux, reçoit l'avis favorable de l'autorité réglementaire européenne pour le traitement du syndrome myélodysplastique (MDS) et de la leucémie myéloïde aiguë (AML)

Businesswire, le 24 octobre 2008 : Syndromes myélodysplastiques (SDM) intermédiaire 2 et élevé, selon le système international de score de prognostics (IPSS) Leucémie myélomonocytique chronique (CMML) avec 10-29% de blastes dans la moelle sans trouble myéloprolifératif Leucémie myéloïde aiguë (AML) avec 20-30% de blastes et dysplasie multi-lignée, selon la classificiation de l'Organisation Mondiale de la Santé (WHO) […].

Une étude observationnelle ne démontre aucune incidence accrue de progression vers la leucémie myéloïde aiguë avec REVLIMID® chez des patients atteints de syndromes myélodysplasiques avec délétion 5q à risque faible

Businesswire, le 08 décembre 2010 : L'étude n'a enregistré aucune différence statistiquement significative de risque de progression d'un diagnostic de SMD vers la LMA entre les patients dépendants de transfusion de culots globulaires (RBC TD) atteints d'un SMD avec délétion 5q à risque faible qui ont été traités à la lénalidomide, et un groupe comparable de patients traités avant que la lénalidomide ne soit disponible. De la même manière, aucune différence de survie statistiquement significative n'a été observée entre les deux groupes. […].

Xenomics annonce un accord avec Ipsogen sur des analyses de diagnostic de leucémie

PR Newswire, le 17 septembre 2007 : NEW YORK, September 17 /PRNewswire/ -- Xenomics, Inc. (Pink Sheets : XNOM ; FWB : XE7), développeur de technologies de diagnostic d'ADN médical de prochaine génération, a annoncé aujourd'hui qu'elle a signé un accord de licence avec Ipsogen SAS, l'une des premières société de diagnostic moléculaire basée en France et au Connecticut, portant sur les droits co-exclusifs de développer, fabriquer et commercialiser les produits de recherche et diagnostic pour la stratification et le contrôle de patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (AML). […].

REVLIMID® reçoit l'homologation pour le traitement des syndromes myélodisplasiques à délétion 5q au Japon

Businesswire, le 20 août 2010 : Cette homologation de REVLIMID est basée sur les résultats de sécurité et d'efficacité de plusieurs essais internationaux menés sur des patients atteints de SMD à délétion 5q, qui ont servi de base à l'homologation réglementaire du produit dans 19 pays au monde. […].

Leucémie myéloïde chronique : un vaccin pour compléter le traitement

Caducee.net, le 22 février 2005 : Un vaccin dirigé contre la protéine de fusion p210, signature de la leucémie myéloïde chronique, pourrait venir compléter le traitement standard contre la maladie. Un essai vient de montrer que ce vaccin apporte des éléments positifs en matière de réduction de la maladie résiduelle. […].

Cancers et longueur des chromosomes

Caducee.net, le 03 octobre 2001 : Une étude suédo-américaine montre pour la première fois un lien entre le raccourcissement des télomères chromosomiques et l’apparition de cancers chez l’homme. […].

Leucémie lymphoïde chronique : aberrations chromosomiques et pronostic

Caducee.net, le 28 décembre 2000 : Une étude allemande montre que les aberrations chromosomiques chez des patients souffrant de la leucémie lymphoïde chronique sont prédictives de l’évolution de la maladie et de la mortalité. Ces résultats ont des implications pour la mise en place de stratégies thérapeutiques adaptées au risque. […].

Découverte d’une nouvelle cause de retard mental

Caducee.net, le 13 novembre 1999 : Des réarrangements submicroscopiques intéressant les extrémités des chromosomes, les télomères, sont la cause du retard mental qui touche des enfants présentant un handicap intellectuel modéréà sévère, révèle une étude britannique. Ces anomalies subtélomériques apparaissent représenter la deuxième cause de retard mental après la trisomie 21. […].

nuance

Les plus

12