nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Mort cérébrale

6 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Ces morts qui bougent

Caducee.net, le 10 janvier 2000 : Des mouvements spontanés des doigts, des orteils, voire des bras, imputables à des réflexes médullaires, peuvent survenir chez des personnes en état de mort cérébrale. Tel est l’étonnant constat de deux études, argentine et espagnole, publiées dans la très sérieuse revue Neurology. […].

S-100b : un marqueur sérique associé au risque de mort cérébrale

Caducee.net, le 03 avril 2003 : Le dosage de la protéine sérique S-100b apporte une information pronostique complémentaire dans l’évaluation du risque de mort cérébrale post-traumatique, selon une étude parue dans la dernière édition de la revue Neurology. […].

Premier cas mondial de greffe des deux mains à Lyon

Caducee.net, le 14 janvier 2000 : Une greffe des deux mains et de la partie distale des deux avant-bras a été pratiquée à partir d’un donneur en état de mort cérébrale jeudi soir à l’Hôpital Edouard-Herriot de Lyon par une équipe internationale dirigée par le professeur Jean-Michel Dubernard. […].

Réussite d’une greffe de main par une équipe de chirurgiens américains : des précisions sur le suivi à un an

Caducee.net, le 17 août 2000 : Un succès précoce a été obtenu au cours d’une greffe de main en utilisant des médicaments immunosuppresseurs actuellement disponible, rapportent l’équipe du Dr Jon Jones du Carolinas Medical Center Transplant de Charlotte (Caroline du Nord, USA) dans la dernière livraison du New England Journal of Medicine. […].

La conservation par machine améliore de manière significative la survie des transplantations rénales sur 3 ans par rapport à la traditionnelle glacière

PR Newswire, le 25 février 2012 : CHICAGO, Illinois, February 23, 2012 /PRNewswire/ -- Les résultats de l'étude publiés aujourd'hui dans le New England Journal of Medicine montrent que la survie du greffon à 3 ans est significativement plus élevée pour tous les reins transplantés après avoir été transportés par la machine à perfusion du dispositif " LifePort(R) Kidney Transporter-" par rapport à ceux entreposés dans une glacière classique (stockage à froid statique) (91% contre 87%, p=0,04).[1] La différence de survie du greffon à trois ans a été plus prononcée pour les reins provenant de donneurs aux critères élargis (86% contre 76%, p=0,01). Les donneurs aux critères élargis sont ceux âgés de 60 ans et plus ou ceux de plus de 50 ans avec des conditions de santé telles que de l'hypertension, un accident vasculaire cérébral ou une mauvaise fonction rénale. Au cours de la dernière décennie, les dons de reins provenant de donneurs aux critères élargis ont considérablement augmenté et représentent aujourd'hui près de la moitié des reins transplantés provenant de donneurs décédés aux États-Unis et dans l'Union Européenne.[2,3] […].

Bientôt les premières greffes d’utérus en France

Caducee.net, le 12 novembre 2015 : Le CHU de Limoges a annoncé début novembre (1) qu’il venait d’obtenir le feu vert de l’ANSM pour un essai clinique portant sur la greffe d’utérus.  […].

nuance

Les plus