nuance

Réussite d’une greffe de main par une équipe de chirurgiens américains : des précisions sur le suivi à un an

Un succès précoce a été obtenu au cours d’une greffe de main en utilisant des médicaments immunosuppresseurs actuellement disponible, rapportent l’équipe du Dr Jon Jones du Carolinas Medical Center Transplant de Charlotte (Caroline du Nord, USA) dans la dernière livraison du New England Journal of Medicine.

Sur la base des résultats positifs obtenus dans les études de greffes des extrémités chez le porc et des informations échangées au cours d’un symposium international sur les greffes de tissus composites, ces auteurs américains ont développé un protocole de transplantation de main chez l’homme.

Après une évaluation extensive avant la transplantation et le consentement éclairé, la main gauche d’un donneur de 58 ans en état de mort cérébrale, apparié pour la taille, le sexe et la coloration de la peau, a été transplanté à un homme âgé de 37 ans ayant perdu sa main gauche dominante 13 ans auparavant.

L’immunosuppression était réalisée avec le basiliximab comme traitement d’induction et la tacrolimus, le mycophénolate mofétil et la prednisone comme traitement d’entretien.

Le temps d’ischémie froide de la main du donneur était de 310 minutes.

Il n’y a pas eu de complications opératoires ou post-opératoires précoces.

Un rejet cellulaire modéré aigu au niveau de la peau du greffon s’est développé à 6, 20 et 27 semaines après la transplantation.

Les 3 épisodes ont complètement disparu après traitement avec la méthylprednisolone par voie IV et du tacrolimus et du clobetasol localement.

Une sensation aux variations de température, à la douleur et au toucher s’est développée dans la main et les doigts à 1 an.

Le patient pouvait réaliser 1 an après la transplantation de nombreuses activités fonctionnelles avec sa main gauche qu’il ne pouvait pas faire avec sa prothèse, « telles qu’envoyer une balle de baseball, tourner les pages d’un journal, écrire, et nouer ses lacets de chaussures », concluent les auteurs.

Source : NEJM, 2000 ; 343 : 468-73.

Descripteur MESH : Main , Caroline du Nord , Immunosuppresseurs , Transplantation , Peau , Tacrolimus , Douleur , Doigts , Chaussures , Méthylprednisolone , Mort , Mort cérébrale , Prednisone , Sensation , Sexe , Température , Temps , Tissus , Toucher , Baseball

nuance

Recherche scientifique: Les +