nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Nitrites

6 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

La viande rouge augmente les risques de décès prématuré selon une nouvelle étude

La viande rouge augmente les risques de décès prématuré selon une nouvelle étude

Caducee.net, le 29 mai 2017 : Alors que débute en France la saison des grillades et des barbecues, une nouvelle étude de cohorte de l'Institut National du Cancer américain (NCI) publiée au début du mois dans le très sérieux BMJ a identifié à nouveau une corrélation statistique entre la consommation de viande rouge et le risque de décès prématuré. L'intérêt de cette nouvelle étude repose non seulement sur la taille de son échantillon mais aussi sur sa précision puisqu'elle détaille la corrélation entre les différents composants de la viande et pas moins de 9 causes de surmortalité (cancer, pathologie cardiaque, pathologie respiratoire, AVC, diabète, infections, maladie d’Alzheimer, insuffisance rénale chronique, insuffisance hépatique). […].

L'herpès virus humain 8, agent causal du sarcome de Kaposi, serait transmissible par la salive

Caducee.net, le 09 novembre 2000 : Les modes de transmission de l'herpès virus humain 8 (HHV-8) restent encore mal connus. Une étude publiée aujourd'hui dans le New England Journal of Medicine apporte une nouvelle information : l'HHV-8 serait transmissible par la salive. […].

Pollution à la liqueur noire en Gironde, analyse des risques sanitaires

Caducee.net, le 30 juillet 2012 : Le préfet de Gironde a autorisé le 9 juillet 2012, une papeterie à rejeter à 400 m du rivage sur la plage de la SALIE au sud du bassin d'Arcachon et sans information préalable, 450 millions de litres de liqueur noire diluée, partiellement retraitée mais contenant des composés chimiques potentiellement dangereux. […].

Séquençage du génome de la bactérie Kuenenia stuttgartiens, un acteur majeur du cycle de l'azote

CNRS, le 06 avril 2006 : Le génome de la bactérie, Kuenenia stuttgartiensis, vient d'être séquencé à partir d'une communauté bactérienne issue de l'environnement. Ce résultat, publié dans Nature du 6 avril 2006, est le fruit d'une longue collaboration entre des chercheurs du Génoscope (Genopole, Evry), notamment l'unité mixte Génomique métabolique (CNRS - Université d'Evry -CNRG) (1), et des équipes des Universités de Nimègue (2), Munich (3) et de Vienne (4). Kuenenia stuttgartiensis est le prototype du groupe des bactéries anammox qui oxydent l'ammoniaque en azote en l'absence d'oxygène. Cette particularité fait de ce groupe un acteur majeur dans la régénération de l'azote atmosphérique. Son utilisation pour simplifier, accélérer et abaisser le co ût du traitement des eaux usées est à l'essai au niveau industriel. […].

Cancer et aliments ultra-transformés sont statistiquement liés

Cancer et aliments ultra-transformés sont statistiquement liés

Caducee.net, le 16 février 2018 : Une étude observationnelle menée par des chercheurs français de l’Inserm, de l’Inra et de l’Université Paris 13 établit un lien statistique entre consommation d'aliments ultra-transformés et sur-risque de cancer. Concrètement une augmentation de 10% de la consommation de ces aliments est associée à une hausse de 10% de risque cancer en général et de 12% de cancer du sein en particulier. Si le lien de causalité n'est pas établi, c'est un beau et gros pavé qui vient d'être jeté dans la mare de l'industrie agro-alimentaire et de la grande distribution. […].

nuance

Les plus