nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Obésité abdominale

3 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Pour la Journée mondiale du coeur, faites un suivi de vos risques cardiométaboliques avec votre médecin : prévoyez un examen de la santé de votre coeur en 5 points

PR Newswire, le 25 septembre 2007 : PARIS, September 25 /PRNewswire/ -- Les résultats d'une enquête menée dans 28 pays qui coïncideront avec la Journée mondiale du coeur, le 30 septembre 2007, révèlent une augmentation de la prise de conscience des médecins à propos du lien entre trop de graisse autour de la taille (obésité abdominale) et l'apparition de diabète et de maladies cardiaques.(1) L'étude indique cependant que les médecins sont toujours davantage susceptibles de repérer et de traiter des facteurs de risques cardiovasculaires et métaboliques classiques, tel que le diabète de type 2, les taux élevés de cholestérol et l'hypertension que les facteurs de risques apparaissant tels que l'obésité abdominale, de faibles taux de bon cholestérol (Cholestérol HDL) et des taux élevés de graisse dans le sang (également connu sous le nom de triglycérides). De plus, plus de 80 pour cent des médecins ont le sentiment que leurs patients ne sont pas suffisamment informés à propos des manières de réduire leurs facteurs de risques des maladies cardiovasculaires et métaboliques (risques cardiométaboliques) afin de réduire leurs risques. […].

La mesure du tour de taille est un indicateur possible du risque de maladie cardiovasculaire et de diabète

PR Newswire, le 23 octobre 2007 : PARIS, October 23 /PRNewswire/ -- Selon les résultats d'une étude internationale(1), la mesure du tour de taille peut être un indicateur du risque de maladie cardiovasculaire et plus particulièrement de diabète. […].

L'étude ACCORD Lipid apporte un nouvel espoir aux personnes souffrant de diabète de type 2 avec dyslipidémie athérogène, déclare la fondation académique internationale

PR Newswire, le 17 mars 2010 : ATLANTA, Georgia, March 17, 2010 /PRNewswire/ -- Le risque cardio-vasculaire peut être diminué de 31 % supplémentaires chez les patients souffrant de diabète de type 2 avec dyslipidémie athérogène, combinaison courante d'un taux élevé de triglycérides (TG, 204 mg/dl ou 2,3 mmol /L ou supérieur)) et de faibles taux de cholestérol HDL (cholestérol HDL, 34 mg/dl ou 0,88 mmol/L ou inférieur). Cela est obtenu en ajoutant du fénofibrate à la simvastatine. Seuls 20 de ces patients doivent être traités pendant 5 ans pour éviter un accident cardio-vasculaire. […].

nuance

Les plus