nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Otite moyenne

9 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les antibiotiques seraient inutiles pour le traitement de l'otite chez les jeunes enfants

Caducee.net, le 10 février 2000 : La prescription d'amoxicilline à des enfants de moins de 2 ans souffrant d'une otite moyenne aiguë n'est pas justifiée dans la majorité des cas. Ce résulat provient d'une étude néerlandaise publiée dans le British Medical Journal. […].

Otite moyenne : la génétique joue un rôle important

Caducee.net, le 08 décembre 1999 : Au terme d’une vaste étude prospective sur des jumeaux et des triplets, des pédiatres et généticiens américains révèlent que l’hérédité joue un rôle important dans l’otite moyenne chez le jeune enfant, tant pour ce qui est de la fréquence des épisodes d'otite moyenne aiguë que du nombre et de la durée des épanchements dans l'oreille moyenne. […].

Otite : les antibiotiques pour qui ?

Caducee.net, le 20 octobre 2006 : Le recours aux antibiotiques pour le traitement de l’otite moyenne aiguë bénéficie surtout aux enfants de moins de deux ans avec une otite bilatérale, selon les conclusions d’une méta-analyse. Une surveillance est généralement suffisante. […].

Tamiflu efficace dans le traitement et la prévention de la grippe chez les enfants d'un an et plus - De nouvelles formulations simplifient son administration

PR Newswire, le 15 novembre 2007 : BÂLE, Suisse, November 15 /PRNewswire/ -- Selon de nouvelles données présentées à l'occasion du congrès de la Société mondiale des maladies infectieuses pédiatriques (World Society for Pediatric Infectious Disease (WISPID), qui se tient à Bangkok du 15 au 18 novembre, Tamiflu (oseltamivir) réduit significativement la gravité et la durée des symptômes de la maladie chez les enfants âgés d'un an et plus, notamment s'il est administré dans les 24 heures suivant l'apparition des symptômes. L'antiviral Tamiflu a également permis une réduction de l'incidence des infections des voies respiratoires, des infections auriculaires et de l'utilisation d'antibiotiques. En outre, des capsules de Tamiflu (oseltamivir) plus petites (« taille enfant »), dosées à 30 mg et à 45 mg, seront mises à la disposition des patients au cours de cette saison grippale, et permettront ainsi une administration des doses plus facile et plus pratique pour les parents. […].

A l'occasion d'un essai de phase 3 contrôlé par placebo, motavizumab de MedImmune a réduit de 83 % les hospitalisations imputables au VRS parmi des nourrissons nés à terme appartenant à un groupe à haut risque d'Amérindiens

PR Newswire, le 24 août 2007 : GAITHERSBURG, Maryland, August 24 /PRNewswire/ -- MedImmune, Inc. a annoncé aujourd'hui que, dans une étude de phase 3, motavizumab a permis de réduire les hospitalisations imputables au virus respiratoire syncytial (VRS) de 83 % comparé au placebo (8,3 % dans le groupe placebo contre 1,4 % dans le groupe motavizumab; p < 0,001), cet aspect étant le critère principal d'évaluation. En outre, l'essai a montré une réduction de 71 % dans l'incidence des infections des voies aériennes inférieures (LRI) dues au VRS nécessitant une gestion en patient externe (9,5 % dans le groupe placebo et 2,8 % dans le groupe motavizumab; p < 0,001), cet aspect étant le second critère d'évaluation. […].

Quand faut-il traiter les otites de l’enfant par antibiotiques ?

Caducee.net, le 29 septembre 2011 : L’otite moyenne aigue (OMA) de l’enfant est source de symptômes parfois bruyants (fièvre élevée, douleur intense), et peut être à l’origine de complications sévères. L’intérêt d’un traitement antibiotique reste controversé. L’amélioration de l’état de santé et des conditions d’hygiène dans les pays développés a transformé les OMA en affections le plus souvent bénignes à évolution simple. Le tableau suppuratif étant devenu l’exception, le diagnostic repose sur des données d’entretien et d’otoscopie parfois incertaines, avec un risque important de diagnostic par excès. […].

Le Rwanda devient le premier pays en développement à introduire un vaccin contre la maladie infantile infectieuse la plus meurtrière au monde

Businesswire, le 24 avril 2009 : Samedi 25 avril, des responsables internationaux se joindront au Dr. Richard Sezibera, ministre de la Santé du Rwanda, et à un groupe de médecins et d'infirmiers, dans une clinique rurale de Kigali, pour administrer à des enfants rwandais les premières doses du vaccin pneumococcique conjugué de Wyeth, Prevenar*. Cet événement marquera la première étape dans le lancement du programme national d'immunisation pneumococcique, qui vise à vacciner presque tous les enfants rwandais de moins d'un an d'ici la fin de 2009, et tous les nourrissons rwandais de façon systématique, par la suite. […].

Tabagisme passif et otites : un lien très mince

Caducee.net, le 18 février 2002 : Les otites moyennes répétées chez les moins de 12 ans pourraient être liées à l'exposition passive à la fumée de cigarettes, indique une étude américaine. […].

Bon usage des antibiotiques administrés par voie orale en pratique courante : recommandations de bonne pratique

AFSSAPS, le 30 septembre 2002 : Depuis l'apparition des médicaments anti-infectieux, la résistance des bactéries à ces médicaments n'a cessé d'augmenter. Depuis une vingtaine d'années, cette évolution est particulièrement importante en France pour les antibiotiques. […].

nuance

Les plus