Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Utérus

90 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le cancer du col de l'utérus : problématique de la prise en charge

BANZA K, le 15 juin 2003 : Cancer du col de l'utérus : problématique de la prise en charge. A propos de 40 cas observés à l'hôpital Sendwe de Lubumsbashi […].

Cancer du col de l'utérus : vers un vaccin thérapeutique

CNRS, le 17 janvier 2005 : L'efficacité chez l'animal d'un candidat-vaccin pour le traitement des cancers du col de l'utérus vient d'être démontrée par des chercheurs de l'Institut Pasteur associés à l'Inserm et au CNRS et par la société BT PHARMA*, start-up de l'Institut Pasteur. Ce vaccin thérapeutique est dirigé contre un papillomavirus à l'origine de la majorité des cancers cervicaux. Ces résultats publiés dans Cancer Research, vont permettre la mise en place d'essais cliniques chez l'homme. Rappelons qu'à l'échelle planétaire, le cancer du col de l'utérus est le deuxième cancer le plus fréquent chez la femme. […].

Une étude montre que le test de dépistage du VPH de QIAGEN offre une plus grande protection à long terme contre les affections du col de l'utérus que le test Pap

PR Newswire, le 20 mai 2008 : HILDEN, Allemagne, May 20 /PRNewswire/ -- Les données à long terme d'une étude publiée par l'International Journal of Cancer montrent que les femmes subissant un test de détection de l'ADN du papillomavirus (VPH) ont deux fois moins de chances de développer une affection modérée ou grave du col de l'utérus au cours des six années suivantes que les femmes subissant seulement une analyse cytologique conventionnelle (test Pap). Au cours de l'étude, près de 3 000 femmes de 35 ans et plus ont été suivies et évaluées à l'aide du test de dépistage du VPH digene(R) de QIAGEN, soit le seul test du genre certifié CE en Europe et autorisé par la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis, dans le but de déterminer leur statut en ce qui concerne le VPH. […].

Risque de cancer du col de l'utérus et papillomavirus : une charge virale élevée et durable semble déterminante

Caducee.net, le 23 juin 2000 : Le risque de cancer du col de l'utérus associé au papillomavirus (HPV) est lié à une charge virale élevée et non pas seulement à l'absence ou à la présence du HPV 16. Selon deux articles parus dans le Lancet, une charge virale élevée constante et durable est un facteur de risque de cancer du col de l'utérus. Les auteurs indiquent que le dépistage du HPV 16 par PCR quantitative et l'examen cytologique pourrait permettre d'identifier les femmes à haut risque. […].

1 dose de CERVARIX, vaccin contre le papillomavirus, pourrait être suffisante pour prévenir le cancer du col de l'utérus.

Caducee.net, le 04 novembre 2013 : Selon une étude publiée dans Cancer Prevention Research , une revue de l'American Association for Cancer Research (AACR), les femmes vaccinées avec une dose unique de vaccin contre le papillomavirus  avaient des anticorps  à un niveau stable depuis 4 ans,  ce qui suggère qu'une seule dose de vaccin peut être suffisante pour générer des réponses immunitaires à long terme, prévenir de nouvelles infections et par là même prévenir le cancer du col de l'utérus. […].

Dépistage du cancer du col de l'utérus

Dr Minier, le 15 mars 2000 : La prévention du cancer du col repose sur le traitement des dysplasies : […].

Un prix Nobel remis à un chercheur sur le VPH souligne l'importance du dépistage et de la prévention du cancer du col de l'utérus

PR Newswire, le 07 octobre 2008 : VENLO, Pays-Bas, October 7 /PRNewswire/ -- Gagnante d'un prix Nobel, la découverte du lien de causalité entre le virus du papillome humain (VPH) et le cancer du col de l'utérus a encouragé le développement de technologies de prévention salvatrices, tel que le dépistage du VPH et les vaccins contre le VPH, qui contribuent à l'élimination du cancer du col de l'utérus à l'échelle mondiale. Le Comité du prix Nobel a annoncé aujourd'hui que cette année, le professeur Harald zur Hausen, du Centre allemand de recherche sur le cancer situé à Heidelberg, recevra le prix Nobel de médecine/physiologie pour la découverte de certains virus du papillome humain (VPH) comme étant la principale cause du cancer du col de l'utérus. Donnant ainsi suite à la recherche du professeur zur Hausen, QIAGEN (Nasdaq : QGEN ; Francfort, Prime Standard : QIA) a mis au point et commercialise digene(R), un test de dépistage du VPH servant à détecter les types de VPH présentant un risque élevé d'entraîner un cancer du col de l'utérus. QIAGEN met également au point careHPV, un nouveau test de dépistage du VPH spécialement conçu pour être utilisé dans les régions du monde où les ressources sont rares. […].

Cancer du col de l'utérus : une nouvelle piste pour éliminer les cellules infectées par le papillomavirus

Caducee.net, le 30 mai 2000 : Des chercheurs allemands ont réussi à induire l'apoptose de cellules cancéreuses infectées par le papillomavirus HPV16 grâce à la sélection de peptides artificiels "thérapeutiques". Ces expériences ont permis non seulement de préciser le rôle essentiel de la protéine virale E6 mais elles ouvrent également la voie au développement de nouvelles molécules ciblées contre les cellules infectées par ce virus. […].

Greffe de tissu ovarien : sous la peau du ventre ou sur l'utérus ?

Caducee.net, le 27 septembre 1999 : L'autogreffe de tissu ovarien peut être réalisée en un autre endroit que le site naturel, la fossette ovarienne. Il est ainsi possible de greffer le tissu sous la peau du ventre par exemple […].

illustration

Dépistage du cancer du col de l'utérus : mise à disposition de fiches d’information patientes pour les professionnels de santé

SFCPCV, le 19 octobre 2021 : L’introduction du test HPV comme test de référence pour le dépistage du cancer du col suscite de nombreuses interrogations pour les femmes. Soucieuse d’aider les professionnels de santé dans leur démarche d’information, la Société Française de Colposcopie et de Pathologie Cervico-Vaginale (SFCPCV) a récemment mis à leur disposition plusieurs documents pouvant être remis aux patientes pour appuyer les informations orales délivrées. […].

Cancer du col de l'utérus : un bilan sur la radiothérapie et chimiothérapie concomitante

Caducee.net, le 07 septembre 2001 : Une revue des essais randomisés menés ces deux dernières décennies indique que la radiothérapie associée à une chimiothérapie concomitante peut améliorer la survie globale de 12 % et la survie sans progression de 16 %. Cette revue fait l'objet d'une publication dans le Lancet du 8 septembre. […].

Dépistage du cancer du col de l’utérus : le frottis reste la référence

Caducee.net, le 27 octobre 2003 : La Société Française de Cytologie Clinique a réalisé une étude sur le test de détection du papillomavirus Hybrid Capture IITM. Les résultats indiquent que ce test utilisé seul ne peut remplacer un examen cytologique du frottis cervico-utérin. […].

La gonorrhée

F. Campagne, le 15 mai 2000 : Incidence L'incidence annuelle des maladies sexuellement transmissibles guérissables, ce qui exclut le SIDA, est de 333 millions de cas. Les gonococcies sont parmis les quatre MST les plus répandues à l'heure actuelle avec une incidence de 62 millions de cas à travers le monde. O.M.S. […].

Cancer du col de l'utérus : Mise en place d'une Charte de Qualité en Colposcopie

SFCPCV, le 08 mars 2016 : Afin d’améliorer la prise en charge des lésions précancéreuses du col de l’utérus, les gynécologues ont mis en place un « label de qualité » qui atteste de leurs compétences. […].

Papillomavirus

F.Campagne, le 15 mars 2000 : Les papillomavirus humains (HPV) sont un groupe de petits virus à ADN qui infectent spécifiquement les épithelia de la peau ou des muqueuses. Ils induisent généralement des lésions hyperprolifératives bénignes telles que verrues, papillomes ou condylomes. Cependant, certains types de papillomavirus humains (par exemple HPV16 et HPV18) sont associés à des tumeurs malignes, notamment le cancer du col de l'utérus associé neuf fois sur dix à un papillomavirus, qui est la seconde cause de cancer chez la femme dans le monde. […].

« Femmes Contre le Cancer du Col » - un nouveau réseau international engagé à rendre les femmes plus fortes grâce à la formation

PR Newswire, le 12 novembre 2008 : NICE, France, November 12 /PRNewswire/ -- Les résultats d'un nouveau sondage publiés aujourd'hui révèlent que des lacunes flagrantes au niveau des connaissances et des informations dont disposent les femmes concernant la prévention, les traitement et les conséquences du cancer du col de l'utérus les rendent inutilement inquiètes et anxieuses.(i) Le cancer de l'utérus peut être évité dans la plupart des cas grâce à l'utilisation des outils puissants désormais disponibles. Cependant, en raison d'un manque de connaissances, d'informations et de ressources, près de 280 000 femmes meurent encore de cette maladie chaque année, ce qui en fait la deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes dans le monde.(ii),(iii),(iv) […].

BioVaxys et Procare Health annoncent une vaste collaboration pour le développement, la commercialisation et le marketing de vaccins contre le cancer et de vaccins antiviraux

BioVaxys Technology Corp., le 12 février 2021 : VANCOUVER, Colombie-Britannique et BARCELONE, Espagne, 10 février 2021 /PRNewswire/ -- BioVaxys Technology Corp. (CSE: BIOV) (FRA: 5LB) (OTC:L MNGF) (« BioVaxys »), le leader mondial de vaccins à base de protéines hapténisées pour des applications antivirales et anticancéreuses, et Procare Health Iberia, S.L., de Barcelone en Espagne (« Procare Health »), une importante société pharmaceutique privée européenne, ont annoncé aujourd'hui qu'elles avaient engagé une vaste collaboration pour le co-développement, la commercialisation conjointe et le marketing des vaccins BioVaxys contre le cancer des ovaires, le cancer du col de l'utérus et le papillomavirus humain (« PVH »), ainsi que le droit de premier refus pour la commercialisation par BioVaxys aux États-Unis du gel vaginal de Procare Health, Papilocare™, le premier et le seul produit au monde utilisé dans le traitement et la prévention des lésions du col de l'utérus dépendantes du PVH. […].

Lutte contre le cancer du col de l'uterus : QIAGEN fait don d'1 million de test HPV aux pays pauvres

PR Newswire, le 01 avril 2009 : VENLO, Pays Bas, April 1 /PRNewswire/ -- Les résultats d'une étude de huit ans portant sur un effectif de plus de 130 000 femmes, et publiés aujourd'hui dans The New England Journal of Medicine (NEJM), démontrent que, dans un contexte de ressources réduites, un seul test HPV réduit significativement le nombre de cancers du col de l'utérus (y compris à un stade avancé) et de décès, par rapport au frottis cervico-utérin (frottis) ou au dépistage par l'inspection visuelle à l'aide de l'acide acétique (VIA). L'étude a été réalisée avec le test HPV digene de QIAGEN (NASDAQ: QGEN; Francfort, Prime Standard: QIA), qui détecte les types de papillomavirus humain à haut risque impliqués dans le cancer du col de l'utérus. […].

Les plus