nuance

Plusieurs facteurs, souvent contrôlables, peuvent aggraver l'insuffisance cardiaque congestive

Selon un article paru dans l'édition du 22 octobre d'Archives of Internal Medicine, l'insuffisance cardiaque congestive peut être exacerbée par de nombreux facteurs qui sont souvent facilement modifiables.

Pour leur étude, Tsuyuki et al. ont conduit un essai randomisé et multicentrique sur 768 patients avec une insuffisance cardiaque congestive (fraction d'éjection < 40 %).

Au cours des 17 premières semaines de l'étude, les participants ont reçu un inhibiteur de l'enzyme de conversion (énalapril) ou un antihypertenseur (candésartan) ou les deux. Les 26 semaines suivantes, ils ont reçu un béta-bloquant (métoprolol) ou un placebo.

L'objectif était d'identifier les facteurs associés à une exacerbation des symptômes chez les patients.

Sur les 768 patients, 180 ont eu au total 323 épisodes aggravant au cours des 43 semaines de suivi. Pour 143 patients, l'hospitalisation a été nécessaire. Cinq décès ont été enregistrés.

Les auteurs de l'étude ont pu mettre en évidence sept facteurs associés à une aggravation de l'état des patients : un mauvais respect du régime pauvre en sel (22 %), un événement non cardiaque (20 %) comme des infections des voies respiratoires, les médicaments de l'étude et notamment le béta-bloquant, la prise d'un traitement anti-arythmique (15 %), les arythmies (13 %), les inhibiteurs calciques (13 %) et enfin une réduction inappropriée (10%) du traitement contre l'insuffisance cardiaque congestive.

"L'insuffisance cardiaque congestive est une des causes les plus fréquentes d'admission à l'hôpital", commentent les auteurs. "Aujourd'hui, malgré l'importance économique et clinique de cette condition, on ne dispose que de données limitées pour décrire les facteurs d'exacerbation de l'insuffisance cardiaque congestive". La description de ces facteurs pourrait donc être utilisée pour limiter ces épisodes d'exacerbation.

Source : Arch Intern Med 2001;161:2337-42.

Descripteur MESH : Édition , Patients , Énalapril , Hospitalisation , Métoprolol , Placebo , Régime pauvre en sel

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib