nuance

La leptine comme marqueur précoce d’obésité ?

Une étude britannique réalisée auprès d’adolescents nés avant terme, indique que ceux nourris avec des laits maternisés enrichis ont des concentrations de leptine plus élevées que les enfants nourris au sein ou avec des laits maternisés standards. Ces résultats placent la leptine comme un marquer potentiel du risque d’obésité.

Atul Singhal et al ont mesuré les concentrations en leptine chez 197 adolescents nés avant terme ou avant 37 semaines de grossesse. Ces enfants avaient reçu, dans une étude antérieure, soit du lait maternisé enrichi soit du lait maternel ou du lait maternisé standard.

Les enfants ayant reçu du lait maternisé enrichi ont présenté des rapports de concentrations leptine/masse graisseuse plus élevés que ceux ayant bénéficié du lait maternisé classique ou du lait maternel, pendant un mois (de l’ordre de 30% en plus en moyenne).

La corrélation forte entre les concentrations faibles de leptine et l’alimentation avec le lait maternel, incite les auteurs à préconiser la leptine comme un marqueur potentiel de risque d’obésité future.

Source: Am J Clin Nutr juin 2002;75(6):993-9

PI

Descripteur MESH : Leptine , Risque , Lait , Grossesse

nuance

Recherche scientifique: Les +