nuance

Une consommation modérée d'alcool pourrait retarder le déclin cognitif

Dans le but de mieux comprendre les effets d'une faible consommation d'alcool, des chercheurs ont examiné la relation entre la consommation d'alcool et le déclin cognitif chez des femmes de 70 à 81 ans. Les données suggèrent qu'une consommation inférieure ou égale à un verre par jour n'a pas d'effet négatif sur ces fonctions et qu'elle pourrait en fait réduire le déclin cognitif.

Stampfer et collaborateurs ont mesuré les fonctions cognitives de 12480 participantes à la Nurses' Health Study et pour lesquelles on disposait d'évaluations de la consommation d'alcool depuis 1980.

D'après leurs résultats, les "buveuses modérées" (moins de 15 grammes d'alcool par jour soit environ un verre) avaient de meilleurs résultats aux test cognitifs. Comparées à celles qui ne buvaient pas, le risque de trouble cognitif était diminué de 19% à 23 % selon les tests considérés.

Par ailleurs, le risque relatif de déclin significatif des fonctions cognitives sur une période de deux ans était plus faible chez les buveuses modérées que chez celles qui ne buvaient pas (RR=0,85, IC 95%= 0,74-0,98). Globalement, ces données montrent donc qu'une consommation modérée d'alcool qui peut aller jusqu'à un verre par jour pourrait réduire le risque de déclin cognitif.

Source : NEJM 2005; 352:245-253

Descripteur MESH : Verre , Femmes , Risque

nuance

Recherche scientifique: Les +