nuance

Compter le nombre de grains de beauté sur le bras droit pour évaluer les risques de cancer de la peau ?

illustrationUne simple observation du nombre de naevi sur le bras du patient pourrait devenir une pratique clinique rapide et efficace pour extrapoler à l'ensemble du corps et ainsi évaluer les risques éventuels de mélanome. C'est ce que suggèrent les chercheurs du King's college de Londres dans un article publié dans le British Journal of Dermatology (1).

L'étude a consisté à dénombrer les grains de beauté présents sur 17 zones du corps sur 3 694 jumelles, en prenant également en compte le type de peau, la présence de tâches de rousseur, la couleur des cheveux et celle des yeux.Les résultats ont ensuite été comparés à un plus vaste échantillon mixte. Les chercheurs ont constaté que le nombre de grains de beauté sur le bras droit était l'indicateur le plus prédictif du nombre total présent sur l'ensemble du corps, lui-même un marqueur de cancer de la peau. Les sujets ayant plus de 11 naevi sur le bras droit avaient 9 fois plus de risque d'en compter plus de 100 sur l'ensemble du corps (OR =9.38, 95% CI: 6.71-13.11) 


Il convient de rappeler que le grain de beauté n'est pas en soi un précurseur de mélanome, les deux tiers des mélanocytes se développant sur peau saine, sans qu'il y ait de précurseur identifiable. Seuls 10 à 20% des grains de beauté sont susceptibles d'évoluer en mélanome. Toutefois, les dermatologues utilisent depuis de nombreuses années le critère du nombre de grains de beauté sur le corps car il témoigne d'une instabilité des mélanocytes, notamment lorsque les grains de beauté sont grands et irréguliers. 


Le risque de développer un mélanome avant 75 ans a augmenté régulièrement et a globalement été multiplié par 3 chez les hommes et par 4 chez les femmes entre les personnes nées en 1920 et celles nées en 1950. La détection précoce permet le diagnostic de mélanomes à un stade curable ; elle peut être réalisée par l'ensemble des professionnels de santé. Les résultats de cette étude pourraient permettre un examen clinique plus aisé et rapide en examinant une seule partie très accessible du corps du patient. 

Fiche pratique éditée par l'Institut national du cancer : Détection précoce des cancers de la peau - Document à l’usage des Médecins Généralistes 

(1) Extrait et texte complet de l'étude (gratuit, en anglais) :

Résumé : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/bjd.14216/ abstract 


Texte complet : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/bjd.14216/epdf

Descripteur MESH : Bras , Beauté , Peau , Carcinome , Mélanome , Londres , Observation , Mélanocytes , Risque , Couleur , Diagnostic , Femmes , Hommes , Médecins , Personnes , Santé

nuance

Pratique médicale: Les +