nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cellules germinales

13 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Stérilité masculine : la transplantation de spermatogonies testée avec succès chez la souris

Caducee.net, le 28 décembre 1999 : Une nouvelle technique d’assistance médicale à la procréation, consistant en la transplantation de cellules mâles germinales immatures, a été testée avec succès chez le rongeur. L’injection de spermatogonies dans les tubes séminifères de souris incapables de les produire mais ayant par ailleurs un micro-environnement testiculaire normal a permis de rétablir la spermatogénèse et de restaurer la fertilité des animaux greffés. Cette avancée, rapportée dans la dernière livraison de Nature Medicine, ouvre la voie à de possibles nouveaux traitements contre la stérilité masculine. […].

Génétique : 1,7 fois plus de mutations chez les hommes que chez les femmes

Caducee.net, le 10 août 2000 : Des chercheurs du Howard Hughes Medical Institute de Cambridge (Massachusetts) ont démontré que la fréquence des mutations est 1,7 fois plus élevée dans les cellules germinales masculines que dans leur équivalent féminin. On estimait jusqu'à présent que le taux de mutation était, chez les primates, 5 fois plus élevé chez les individus de sexe masculin. Selon le chercheur D. Page, cette nouvelle estimation pourrait modifier notre approche de la génétique médicale. […].

L’homozygotie en question dans la prédisposition au cancer

Caducee.net, le 26 mars 2008 : Une augmentation du taux d’homozygotie des cellules germinales pourrait être associée à une prédisposition à certains cancers, concluent des chercheurs dans la dernière livraison du JAMA. […].

La longévité est limitée par les cellules souches des lignées germinales chez Caenorhabditis elegans

Caducee.net, le 18 janvier 2002 : Ce sont les conclusions d’une équipe de chercheurs américains publiées aujourd’hui dans la revue Science. Les auteurs ont travaillé sur le ver nématode Caenorhabditis elegans et ont observé que chez cet organisme, l'espérance de vie était augmentée considérablement (environ 60%) lorsque les cellules souches des lignées germinales sont absentes. Ce phénomène n’est pas une conséquence de la stérilité, puisque ni l’absence des spermatozoïdes, ni celle des ovocytes ou bien même celle des cellules précurseurs méiotiques, ne sont responsables de cet effet. […].

Le 19ème Colloque Médecine et Recherche de la série Neurosciences de la Fondation Ipsen « Epigénétique, cerveau et comportement »

Businesswire, le 19 avril 2011 : Les contributions de cette réunion apportent un échantillon de la formidable palette de connaissances sur les effets épigénétiques. Le développement potentiel de solutions diagnostiques et thérapeutiques est immense, même si la complexité de l’épigénome et les conséquences importantes de modifications même minimes nous invitent à la prudence dans le domaine de la recherche clinique, comme pour tout mécanisme de régulation cellulaire. […].

Un gène fortement associé au cancer du testicule

Caducee.net, le 05 juin 2002 : Une recherche publiée en avance sur le site web de la revue Oncogene décrit la découverte du gène hiwi, dont la sur-expression a été retrouvée parmi 63% des hommes de l’étude, atteints par un séminome testiculaire. Bien que l’échantillonnage de l’étude soit faible, les auteurs considèrent ces résultats comme significatifs et semblent sur le point de découvrir d’autres gènes impliqués dans le cancer du testicule. […].

Mitochondries et tumeurs : un lien est établi

Caducee.net, le 03 février 2000 : Une mutation dans un gène codant pour une protéine mitochondriale peut intervenir dans la genèse de certaines tumeurs. Des mutations germinales d’un gène codant pour une protéine de la chaîne respiratoire ont été identifiées dans des familles comportant des individus porteurs d’un paragangliome héréditaire, en l’occurrence une tumeur du glomus carotidien. […].

Vers un clonage à partir de cellules totalement différenciées ?

Caducee.net, le 11 février 2002 : Une nouvelle étape vers la voie du clonage a été franchie par des chercheurs du MIT (Cambridge, Massachusetts, ET) et de l’université de Vienne. Même si les auteurs ont eu une efficacité très faible et ont dû procéder à une étape de clonage en deux temps, il semble que les clones de souris, obtenus à partir de noyaux de lymphocytes B et T, ouvrent la voie au clonage à partir de cellules souches adultes et totalement différenciées. […].

Toxicité à long terme du traitement contre le cancer du testicule

Caducee.net, le 26 février 2002 : Le taux de survie après un cancer du testicule traité par chimiothérapie est si élevé aujourd’hui que le problème des effets secondaires de la chimiothérapie de cette maladie se posent concernant la qualité de vie des patients. Une étude allemande montre, avec un recul de plus de treize années, que les effets secondaires sont loin d’être négligeables et que les risques cardiovasculaires, par exemple, affectent plus de 30% des patients traités. […].

Oct4, un gène crucial pour le succès d’un clonage

Caducee.net, le 15 mai 2002 : Selon des travaux menés par des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie, l’expression anormale du gène Oct4 pourrait être responsable de 90 % des échecs de clonage reproductif. […].

Des moustiques transgéniques pour lutter contre le paludisme

Caducee.net, le 23 mai 2002 : Une équipe de chercheurs vient de créer des moustiques transgéniques qui sont devenus beaucoup moins efficaces pour transmettre l’agent infectieux du paludisme, au moins au laboratoire. Cette étude ne laisse toutefois pas entrevoir d’utilisation pratique dans un futur proche. […].

Traitement de l’azoospermie congénitale par thérapie génique

Caducee.net, le 28 mai 2002 : Des chercheurs américains et japonais ont réussi à traiter une infertilité d’origine génétique chez des souris azoospermiques, en transfectant dans leurs cellules de Sertoli un vecteur rétroviral porteur du gène défectueux nécessaire à la spermatogenèse. Le transgène est stable et ne se transmet pas aux lignées germinales. Un pas vers le traitement de l’infertilité masculine par thérapie génique semble avoir été franchi. […].

Curie-Cancer et Meiogenix signent deux accords de partenariat pour développer la technologie SpiX

Caducee.net, le 19 novembre 2013 : Curie-Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, annonce aujourd’hui la mise en place de deux accords de partenariat d’une durée de trois ans chacun avec Meiogenix, une PME française qui développe la technologie SpiX(R) sur la base d’une licence de l’Institut Curie et de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). […].

nuance

Les plus