Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Division cellulaire

34 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le clonage des primates rencontre des difficultés majeures

Caducee.net, le 11 avril 2003 : D’après une recherche américaine publiée aujourd’hui dans la revue Science, des obstacles moléculaires fondamentaux sont responsables de l’échec du clonage par transfert nucléaire chez les primates. Selon les chercheurs, les techniques actuelles utilisées pour le clonage reproductif chez les autres espèces seraient inadaptées aux primates car les chromosomes ne se séparent pas correctement lors de la première division cellulaire. […].

BRCA2 contrôle la réparation de l’ADN double brin

Caducee.net, le 16 septembre 2002 : Des chercheurs américains ont révélé par cristallographie aux rayons X la structure 3D de la protéine codée par le gène BRCA2. Elle montre que BRCA2 joue un rôle direct dans la recombinaison de l’ADN et qu’elle évite, lorsqu’elle est normale, de commettre des erreurs de copie lors de la division cellulaire. Cette découverte fournit une base pour comprendre les cancers associés au gène BRCA2. […].

Un nouveau vecteur viral allié de la thérapie anti cancéreuse

Caducee.net, le 05 novembre 2001 : Une équipe américaine de San Diego en Californie (EU) vient de démontrer l’efficacité d’un adénovirus recombinant dans la thérapie anti cancéreuse. Les chercheurs ont construit le vecteur 01/PEME, qui est silencieux dans les cellules normales et qui est capable de se servir du protooncogène p53 uniquement dans les cellules cancéreuses pour s’y répliquer et inhiber la division cellulaire. […].

Un anticorps monoclonal diminue la progression du cancer humain de la prostate chez la souris

Caducee.net, le 02 novembre 2001 : Une étude du Cedars-Sinai Medical Center (EU) sur un nouveau composé dirigé contre le cancer de la prostate, l’anticorps monoclonal 2C4, a été présentée lors de la conférence internationale AACR-NCI-EORTCC à Miami Beach en Floride. 2C4 s’attaque à la protéine HER-2/neu qui contrôle la division cellulaire. David Agus et ses collaborateurs vont tester prochainement la molécule 2C4 dans des essais d’efficacité et d’innocuité (phase I). […].

La thérapie génique pourrait aider au traitement des maladies hépatiques

Caducee.net, le 21 février 2000 : Dans le dernier numéro de Science, deux équipes rapportent avoir réussi à restaurer des fonctions hépatiques grâce à deux techniques différentes de thérapie génique. […].

25ème Colloque Médecine et Recherche de La Fondation Ipsen de la série Maladie d’Alzheimer :« Cancer et neurodégénérescence : deux visages d’un même mal »

Businesswire, le 04 mai 2010 : Tandis que la compréhension des voies métaboliques de contrôle continue à progresser dans le cadre des études sur le cancer, le colloque a rassemblé cette année les experts mondiaux des deux domaines, notamment le Prix Nobel Eric Kandel, pour étudier leurs points communs et examiner comment cette connaissance pourrait être exploitée d’un point de vue thérapeutique. La réunion, qui a eu lieu à Paris le 26 avril 2010, a été organisée par Thomas Curran (The Children’s Hospital of Philadelphia, Philadelphia, USA) et Yves Christen (Fondation Ipsen, Paris, France). […].

La protéine Vpr du VIH s’attaque au noyau cellulaire et bloque la division des cellules

Caducee.net, le 02 novembre 2001 : Des chercheurs du Gladstone Institute of Virology and Immunology de l’université de Californie à San Diego, viennent de mettre en évidence l’action de la protéine Vpr du VIH sur la cellule qu’il infecte. Vpr induirait des sortes de hernies du noyau à l'origine de ruptures de sa membrane, provoquant le mélange du contenu nucléaire avec le cytoplasme. […].

Un gène potentiellement suppresseur de cancers humains

Caducee.net, le 01 octobre 2001 : Des chercheurs du Massachusetts General Hospital aux Etats-Unis ont montré que la perte d’un gène, nommé ‘Cables’, identifié il y a un an sur le chromosome 18 par la même équipe, serait impliqué dans la prolifération de certains cancers humains. […].

De nouveaux arguments en faveur du Soja

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Le soja, plante légumineuse originaire d’Extrême-Orient, aux graines comestibles, semblait bien être un aliment aux ressources insoupçonnées. Aujourd’hui, les promesses se confirment. […].

Un gène serait impliqué dans de multiples maladies liées au vieillissement

Caducee.net, le 11 avril 2000 : Des chercheurs américains ont découvert qu'une protéine nommée p21 joue un rôle primordial dans le contrôle de gènes impliqués dans la division et le vieillissement cellulaire, la carcinogenèse, la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies liées au vieillissement. Les auteurs soulignent dans la dernière parution du journal PNAS que ce résultat suggère de nouvelles approches pour la prévention des maladies liées au vieillissement. […].

Flavonoïdes et leucémies aiguës de l'enfant : faut-il déconseiller les fraises pendant la grossesse ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Un article récemment paru dans les comptes rendus de l'Académie des Sciences américaine, rapporte les résultats obtenus en laboratoire lors de l'exposition de cellules hématopoïétiques à 20 flavonoïdes présents dans les fruits et légumes (Strick et al, 2000). […].

Les perspectives du génie génétique : les plantes modifiées et l'alimentation

Yves CHUPEAU, le 15 juin 2000 : Le point complet sur les perspectives du génie génétique : les plantes modifiées et l'alimentation : . […].

Les oligo-éléments

F.Campagne, le 01 janvier 2000 : Le point complet sur les oligo éléments […].

Un suppresseur de tumeur impliqué dans le déplacement d’une amibe

Caducee.net, le 31 mai 2002 : Des chercheurs de l’université Johns Hopkins (Baltimore, EU) ont mis en évidence que le produit du gène suppresseur de tumeur PTEN participe également au déplacement chimiotactique de l’amibe Dictyostelium discoideum. Cette découverte pourrait avoir des implications thérapeutiques si elle permettait de comprendre l’origine du processus métastatique chez l’homme. […].

TOULOUSE ONCO WEEK : Objectifs atteints

CRCT, le 03 mars 2016 : Objectifs atteints pour le 1er symposium international en oncologie du Centre de Recherches en Cancérologie de Toulouse. La TOW 2016 a rassemblé plus de 1 000 participants du 3 au 7 février 2016. Annonces scientifiques porteuses d’espoir, nombreuses rencontres d’affaires, mobilisation du grand public : l’événement inédit a fédéré et a atteint ses objectifs. Fort de ce succès, le CRCT a pour ambition de rééditer l’événement dans 2 ou 3 ans ! […].

CHEK2 : un nouveau gène impliqué dans le risque de cancer du sein

Caducee.net, le 22 avril 2002 : Une équipe internationale vient de démontrer qu'une mutation du gène CHEK2 confère un risque de cancer du sein multiplié environ par deux chez les femmes et par dix chez les hommes. Toutefois, cette mutation n'augmente pas le risque de cancer du sein chez les sujets déjà porteurs de mutations BRCA1 ou BRCA2. […].

Eribuline d'Esai (Halaven(R)) reçoit l'approbation Swissmedic pour la thérapie du cancer du sein métastatique et localement avancé

PR Newswire, le 17 mai 2011 : HATFIELD, England, May 17, 2011 /PRNewswire/ -- L'éribuline (Halaven(R)) est une molécule qui vient d'être approuvée par la Swissmedic pour le traitement en Suisse (Institut Suisse des produits thérapeutiques) comme monothérapie pour les patientes atteintes de carcinome mammaire localement avancé et métastatique ayant progressé après un traitement antérieur à l'anthracycline, au taxane et à la capécitabine.[1] Le cancer du sein est le deuxième type de cancer le plus couramment diagnostiqué à l'échelle mondiale avec environ 1,3 millions de nouveaux cas chaque année.[2] Plus de 5 000 femmes suisses en sont atteintes et environ 1 400 d'entre elles sont susceptibles d'en périr chaque année.[3] […].

PharmaMar présente des résultats positifs avec son anticorps conjugué MI130110 dans les cellules tumorales exprimant l'antigène CD13

PharmaMar, le 01 décembre 2016 : MADRID, December 1, 2016 /PRNewswire/ --PharmaMar (MCE : PHM), un leader mondial en matière de découverte, de développement et de commercialisation de nouveaux composés antitumoraux d'origine marine, a annoncé que son médicament-anticorps conjugué (ADC pour « antibody-drug conjugate ») a démontré une activité antitumorale in vitro remarquable sur un specimen animal positif aux fibrosarcomes avec le CD13. Le CD13 est une aminoectopeptidase impliquée dans la modulation de plusieurs peptides vasoactifs et il est reconnu pour influencer des événements biologiques importants, tels que la prolifération cellulaire, l'invasion et l'angiogenèse. Le MI130110 est formé par un composé d'origine marine (PM050489) qui a été conjugué à un anticorps anti-CD13 monoclonal par l'intermédiaire d'un liant non-hydrolysable. Les résultats de cette étude ont été présentés aujourd'hui à l'occasion de la réunion internationale EORTC-NCI-AACR sur « Les cibles moléculaires et les thérapies contre le cancer », organisée à Munich (Allemagne). […].

12

Les plus