nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Érythropoïèse

7 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Dépistage de l'EPO aux JO de Sydney : Analyse hématologique et dosage urinaire

Caducee.net, le 03 octobre 2000 : Une méthode indirecte de dépistage a été adoptée par le Comité International Olympique (CIO) pour identifier la prise d'érythropoïétine (EPO) chez les athlètes. La procédure retenue utilise un automate d'hématologie développé par Bayer (l'ADVIA 120) et un dosage urinaire de l'EPO, afin d'éviter les faux positifs. L'analyseur hématologique permet d'évaluer l'érythropoïèse, et donc de déceler une production anormalement élevée de globules rouges. […].

L'érythropoïétine artificielle peut désormais être détectée dans l'urine

Caducee.net, le 08 juin 2000 : Des chercheurs français ont mis au point un nouveau système de dépistage de l'érythropoïétine (EPO) dans les urines. Françoise Lasne et Jacques de Ceaurriz (Laboratoire national antidopage de Châtenay-Malabry) décrivent, dans le numéro de Nature de cette semaine, une technique basée sur les différences de charges électriques des EPO naturelles et recombinantes. Cette méthodologie permet de détecter l'EPO recombinante après une administration récente et pourrait être utilisée dans le cadre de contrôles antidopage. […].

Les données regroupées d’une méta-analyse suggèrent une augmentation significative de la survie globale avec le médicament expérimental REVLIMID® en traitement d'entretien après une autogreffe de cellules souches pour traiter un myélome multiple

Celgene Corporation, le 05 juin 2016 : Une méta-analyse de données recueillies au niveau individuel auprès de 1 209 patients dans trois études randomisées, contrôlées, de phase III (CALGB (Alliance) 100104, IFM 2005-02, GIMEMA-RVMM-PI-209) a été effectuée pour comparer un traitement d'entretien par lénalidomide (n=605) par rapport soit à un placebo soit à l’absence de traitement d'entretien (n=604). Chacune de ces études a montré individuellement qu’un traitement d'entretien expérimental par lénalidomide après une autogreffe de cellules souches réduisait le risque de progression de la maladie ou de décès (SSPM), qui était le critère d’évaluation principal, d’environ 50 % (McCarthy NEJM 2012; Attal NEJM 2012; Palumbo NEJM 2014). […].

EPREX® (époétine alfa) de Janssen démontre son efficacité en tant que traitement de l'anémie chez les patients présentant un niveau de risques faible à intermédiaire-1 de développer des syndromes myélodysplasiques

Janssen, le 13 juin 2016 : Ces données, ainsi que trois études fondées sur les registres, provenant de toute l'Europe, ont été soumises à l'autorité sanitaire française, l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM)- autorité sanitaire de référence pour EPREX (époétine alfa) dans le cadre de la procédure de reconnaissance mutuelle, dans le but d'élargir l'autorisation de mise sur le marché existante en Europe. Une décision devrait être prise au cours des prochains mois. […].

Une nouvelle étude menée par BioTrends met en lumière des changements de direction dans les pratiques des néphrologues européens

PR Newswire, le 06 juin 2008 : EXTON, Pennsylvanie, June 6 /PRNewswire/ -- BioTrends Research Group, Inc. est heureux d'annoncer la publication de TreatmentTrends(TM) : European Nephrology Study II (la deuxième étude néphrologique européenne). Ce rapport repose sur les résultats d'un sondage en ligne effectué auprès de 203 néphrologues pratiquant en clinique au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne relativement à la prise en charge de l'anémie rénale, de l'hyperphosphatémie et de l'hyperparathyroïdisme secondaire. […].

Des cas d'érythroblastopénie chronique acquise induits par l'époétine

Caducee.net, le 14 février 2002 : Des médecins et chercheurs français rapportent dans le NEJM l'observation de 13 cas d'érythroblastopénie chronique acquise ("pure red-cell aplasia") chez des patients en insuffisance rénale chronique qui recevaient de l'époétine (érythropoïétine humaine recombinante). Les résultats indiquent que l'époétine a conduit au développement d'une réponse auto-immune contre l'érythropoïétine endogène. […].

Découverte d’une protéine chaperonne pour l’hémoglobine : des conséquences pour les thalassémies ?

Caducee.net, le 13 juin 2002 : Un groupe de chercheurs vient d’identifier une protéine chaperonne qui joue un rôle essentiel dans la formation de l’hémoglobine. Cette protéine nommée AHSP stabilise la forme libre de la chaîne α de l’hémoglobine. D’après les résultats publiés, des mutations de AHSP pourraient moduler la présentation clinique des β-thalassémies. L’administration d’AHSP serait donc envisageable pour réduire la sévérité des symptômes associés aux β-thalassémies, estiment les chercheurs. […].

nuance

Les plus