Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Hépatocytes

25 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Des hépatocytes humains immunoprotégés par microencapsulation et transplantés peuvent survivre in vivo

Caducee.net, le 30 mai 2000 : Des chercheurs de l’Inserm, en collaboration avec des pharmacologues et chirurgiens de l’hôpital Saint-Antoine, montrent qu’il est possible de maintenir en survie à court terme des hépatocytes humains encapsulés et transplantés chez le rat. Ils soulignent néanmoins que d’autres conditions expérimentales visant à prévenir ou à ralentir la diminution d’expression des gènes de différenciation hépatocytaire sont à explorer. Cette voie de recherche est une alternative séduisante à la transplantation hépatique classique. […].

Les cellules souches périphériques se différencient en hépatocytes et cellules épithéliales

Caducee.net, le 07 mars 2002 : Les cellules souches circulantes peuvent donner naissance à plusieurs types cellulaires lorsqu'elles sont implantées chez un donneur. Une nouvelle étude montre qu'elles peuvent se différencier en hépatocytes et en cellules épithéliales. Elles auraient donc les mêmes propriétés que leurs voisines de la moelle osseuse. […].

ReproCELL va collaborer à des études de Recherche & Développement sur les hépatocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites

PR Newswire, le 04 janvier 2011 : YOKOHAMA, Japon, January 4, 2011 /PRNewswire/ -- ReproCELL, Inc. (Directeur général : Chikafumi Yokoyama PhD) a annoncé aujourd'hui que la société allait collaborer dans le domaine de la Recherche et du Développement avec l'Institut National de l'Innovation Médicale (NIBIO; Directeur général : Koichi Yamanishi; Osaka, Japon), pour proposer de nouveaux hépatocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites (iPS) utilisés pour le dépistage in vitro efficace de médicaments pour la toxicité hépatique et le métabolisme du foie. […].

La moelle osseuse peut produire des hépatocytes matures chez l'homme

Caducee.net, le 27 juin 2000 : Des chercheurs américains viennent pour la première fois de démontrer que des hépatocytes et des cellules épithéliales biliaires peuvent dériver de cellules souches de la moelle osseuse. Ce résultat publié dans le dernier numéro d'Hepatology pourrait avoir des conséquences notables dans le domaine des transplantations hépatiques, des foies artificiels et de la thérapie génique. […].

La capacité des cellules souches de la moelle osseuse à générer des hépatocytes est confirmée

Caducee.net, le 20 juillet 2000 : Ce résultat avait déjà été démontré dans une étude récemment publiée (voir dépêche du 27/06/2000). Aujourd'hui, des chercheurs anglais rapportent des résultats similaires dans le journal Nature. La faculté des cellules souches hématopoïétiques à générer des hépatocytes chez l'adulte suggère que ces cellules souches puissent être utilisées pour le remplacement des foies endommagés. […].

Les MMP semblent cruciales dans les hépatites

Caducee.net, le 06 novembre 2001 : L'inhibition des métalloprotéinases de la matrice extracellulaire pourrait se révéler utile pour les patients avec une insuffisance hépatique aiguë. Un groupe de recherche a en effet montré que ce type d'inhibiteur empêchait la destruction des hépatocytes dans un modèle particulier d'hépatite mortelle chez la souris. […].

Thérapie génique réussie de la mucopolysaccharidose

Caducee.net, le 10 septembre 2002 : Une recherche américaine réalisée sur des chiots et menée par mark Haskins de l’université de Pennsylvanie à Philadelphie, montre une thérapie génique réussie pour traiter la mucopolysaccharidose de type VII (syndrome de Sly) avant l’arrivée des symptômes. Le gène déficient (βglucuronidase ou cGUSB) a été apporté par voie intraveineuse via un vecteur rétroviral et s’est inséré de manière fonctionnelle dans les hépatocytes de chiots atteints par cette maladie. […].

Revalidation des panels de toxicité de CellCiphr(TM) par Cyprotex

PR Newswire, le 07 décembre 2010 : MACCLESFIELD, Angleterre, December 7, 2010 /PRNewswire/ -- Cyprotex (LSE : CRX), la société de services pré-cliniques d'ADME Tox, annonce la contrevalidation des panels de cytotoxicité de CellCiphr(TM) et son nouveau lancement officiel en tant que service de Cyprotex. Ces panels détectent des marqueurs toxicologiques dans une gammes de modèles cellulaires (HepG2, hépatocytes primaires et cardiomyocytes). Cette contrevalidation fait suite à l'acquisition de la technologie CellCiphr(TM) de Cellumen, Inc., en août 2010, et de son transfert du laboratoire de Cellumen aux laboratoires de Cyprotex. […].

La thérapie génique pourrait aider au traitement des maladies hépatiques

Caducee.net, le 21 février 2000 : Dans le dernier numéro de Science, deux équipes rapportent avoir réussi à restaurer des fonctions hépatiques grâce à deux techniques différentes de thérapie génique. […].

Diabète et thérapie génique : vers la production d'insuline par les cellules hépatiques

Caducee.net, le 02 mai 2000 : L'insertion dans des cellules hépatiques d'un gène qui contrôle la production d'insuline permet de corriger l'hyperglycémie chez des souris. Cette nouvelle approche pourrait permettre de remplacer les cellules hépatiques défectueuses. […].

Un agent anticancéreux prometteur se révèle toxique chez l'homme

Caducee.net, le 02 mai 2000 : Les essais cliniques destinés à évaluer l'efficacité d'un anticancéreux particulièrement prometteur pourraient être retardés en raison de son éventuelle toxicité. Cette molécule, le TRAIL, ne semblait s'attaquer qu'aux cellules cancéreuses mais de récents résultats indiquent qu'elle détruit également les cellules hépatiques humaines in vitro. […].

Une nouvelle piste pour le traitement du diabète insulino-dépendant

Caducee.net, le 23 novembre 2000 : Un nouveau type de thérapie génique peut provoquer une rémission à long terme du diabète de type 1 chez les rongeurs, sans effet secondaire détectable, ouvrant ainsi la voie à des essais cliniques chez l’homme. Ces résultats de chercheurs des Universités de Yonsei (Seoul) et Calgary sont publiés dans Nature. […].

Effets cellulaires et moléculaires des inhibiteurs de protéase sur le métabolisme lipidique

Caducee.net, le 12 décembre 2001 : Des chercheurs américains et australiens ont mis en évidence l’action d’inhibiteurs de protéases (IP), prescrits dans le traitement du Sida, sur des cellules hépatocytaires humaines, murines et de rat. Les IPs inhiberaient la dégradation de l’apolipoprotéine B ainsi que sa sécrétion, induisant la lipodystrophie et l’hyperlipidémie rencontrées chez certains patients traités aux IP. […].

Hépatite C : identification d'une protéine bloquant le virus

Caducee.net, le 03 avril 2008 : Des chercheurs du Laboratoire Hépatite C de l'Institut de Biologie de Lille (CNRS/Universités Lille 1 et 2/Institut Pasteur de Lille) en collaboration avec l'unité 602 Inserm et un laboratoire de l'Université de Stanford, ont mis en évidence une protéine(1) bloquant le virus de l'hépatite C dans une étape précoce de son cycle infectieux. Ces travaux, soutenus par l'ANRS, sont publiés le 2 avril 2008 dans la revue PLoS ONE. Ils laissent entrevoir de nouvelles perspectives dans le développement de thérapies visant à bloquer le virus avant qu'il n'entre dans la cellule. […].

Ipsen et Exelixis annoncent les résultats de l’étude de phase 3 avec le cabozantinib démontrant un bénéfice significatif en termes de survie globale chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire avancé précédemment traité

Ipsen, le 16 janvier 2018 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) et Exelixis, Inc. (NASDAQ : EXEL) ont annoncé aujourd’hui les résultats détaillés de l’étude pivot de phase 3 CELESTIAL chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire (HCC) avancé précédemment traité. Ils seront présentés lors d’une session orale « late-breaking » dans le cadre du Symposium 2018 de l’ASCO-GI qui se tiendra à San Francisco du 18 au 20 janvier 2018. Dans l’étude CELESTIAL, le cabozantinib a démontré une amélioration statistiquement significative de la survie globale (OS) et cliniquement pertinente, par rapport au placebo, critère d'évaluation principal, lors de la deuxième analyse intermédiaire prévue (valeur p critique prédéfinie ≤ 0,021) pour la population de patients en seconde et troisième lignes de traitement inclus dans l’étude. L’OS médiane était de 10,2 mois avec le cabozantinib contre 8,0 mois avec le placebo (HR 0,76, IC 95 % 0,63-0,92 ; p=0,0049). La survie sans progression (PFS) médiane avait plus que doublé, atteignant 5,2 mois avec le cabozantinib et 1,9 mois avec le placebo (HR 0,44, IC 95 % 0,36-0,52 ; p […].

Cancer du rein avancé : CABOMETYX® (cabozantinib) bientôt disponible

Cancer du rein avancé : CABOMETYX® (cabozantinib) bientôt disponible

Caducee.net, le 30 janvier 2018 : La filiale française d’Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) annonce la publication prochaine au Journal Officiel pour CABOMETYX® (cabozantinib) dans le cadre de son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) de son inscription sur la liste des spécialités remboursables aux assurés sociaux ainsi que sur la liste des spécialités agréées à l’usage des collectivités. […].

SCYNEXIS présente une étude de toxicité in vitro montrant que dans la famille des inhibiteurs de la cyclophiline, SCY-635 a un profil unique

Businesswire, le 16 avril 2010 : «Les résultats de nos études du transport de la bilirubine démontrent une différenciation potentiellement importante parmi les candidats dans la classe des inhibiteur de la cyclophiline et renforce la position du SCY-635 comme le meilleur produit dans cette classe en cours de développement pour le traitement du VHC», a déclaré Yves Ribeill, PhD, président-directeur général de SCYNEXIS. «Des élévations potentiellement toxiques de la bilirubine totale associées au traitement avec des inhibiteurs de la cyclophiline ont été signalées sur des adultes ayant une infection chronique au VHC. A note que cet effet n'a pas été observé dans les études cliniques du SCY-635 effectuées à ce jour chez les patients atteints du VHC. Sur la base des résultats de l'étude présentée aujourd'hui, nous pensons que le SCY-635 est un inhibiteur très faible du principal transporteur de bilirubine conjuguée le MRP2, par conséquence, le traitement avec SCY-635 ne semble pas interférer avec le transport et le traitement normal de la bilirubine dans le foie. Des études cliniques sur une période plus longue complémentaires sont prévues pour confirmer ces résultats.» […].

C75, la molécule miracle contre l’obésité ?

Caducee.net, le 11 juin 2002 : C’est tout du moins ce qu’on pourrait penser si les résultats obtenus sur la souris se confirmaient chez l’homme. C75, un inhibiteur de la synthèse des acides gras, non seulement supprime l’appétit des animaux mais en plus augmente le métabolisme énergétique lipidique de réserve. C75 agit de manière profonde sur l’oxydation des acides gras, passant outre les boucles de régulation positives du stockage des graisses. […].

12

Les plus