nuance

La moelle osseuse peut produire des hépatocytes matures chez l'homme

Des chercheurs américains viennent pour la première fois de démontrer que des hépatocytes et des cellules épithéliales biliaires peuvent dériver de cellules souches de la moelle osseuse. Ce résultat publié dans le dernier numéro d'Hepatology pourrait avoir des conséquences notables dans le domaine des transplantations hépatiques, des foies artificiels et de la thérapie génique.

"Nous avons montré que chez les humains il y a dans la moelle osseuse des cellules souche pour le foie", déclare le Dr Neil Theise (New York University School of Medicine), principal auteur de cette étude.

Le Dr D. Krause (Université de Yale, New Haven) ajoute que "cette découverte est très stimulante, et incroyablement surprenante parce que la moelle osseuse n'avait jamais été considérée comme une source d'hépatocytes".

Le Dr Theise avait déjà publié en janvier des travaux sur des souris qui dévoilaient ce nouvel aspect des cellules souches de la moelle osseuse.

Au vu de l'importance de ce résultat, la simplicité de la méthodologie mise en œuvre peut paraître déconcertante.

Les auteurs ont pratiqué des biopsies hépatiques sur deux types de sujets : 2 femmes qui avaient bénéficié d'une greffe de moelle osseuse d'un donneur masculin et 4 hommes qui avaient subi une transplantation hépatique orthotopique, les greffons provenant de donneurs féminins. A priori, les cellules hépatiques de ces sujets ne devaient donc pas comporter de chromosome Y.

Dans ces échantillons, les chromosomes X et Y ont été colorés de façon différentielle par hybridation et fluorescence in situ (FISH).

Les chercheurs ont ainsi pu mettre en évidence un chromosome Y dans des hépatocytes (de 4% à 43 %) et des cellules épithéliales biliaires (de 4% à 38 %) chez les 6 sujets.

"Nous avons donc montré que chez l'homme, les hépatocytes et les cellules épithéliales biliaires peuvent dériver de cellules souches circulantes extra-hépatiques, probablement originaires de la moelle osseuse…", concluent les auteurs.

Source : communiqué de presse du New York University Medical Center and School of Medicine et de l'Université de Yale. Hepatology 2000;32:11-16

Descripteur MESH : Moelle osseuse , Hépatocytes , Cellules , Cellules épithéliales , Cellules souches , Chromosome Y , New York , Auteur , Chromosomes , Femmes , Fluorescence , Foie , Hommes , Transplantation , Transplantation hépatique

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib