nuance

L’interférence par ARN pour lutter contre les pathologies hépatiques

L’interférence par ARN (RNAi) est une technique puissante qui permet de contrôler l’expression des gènes selon un mode spécifique. Considérée comme une des plus importantes avancées scientifiques des dernières années, son potentiel thérapeutique n’est pas définitivement établi. De nouveaux travaux indiquent que cette approche permet d’éviter les lésions hépatiques et le décès dans un modèle d’hépatite chez la souris.

Une équipe de chercheurs de l’Ecole de Médecine de Harvard et de chercheurs chinois ont pour la première fois montré que l’interférence par ARN pouvait efficacement contrer la perte des hépatocytes dans deux modèles d’hépatite chez l’animal.

Les chercheurs ont interrompu l’expression du gène Fas qui est impliqué dans une large gamme de pathologies hépatiques dont les hépatites virales, auto-immunes ou en consécutives à un rejet de greffe.

L’injection des ARN interférents dirigés contre Fas a été réalisée directement, sans utilisation de vecteur particulier. La survie a été améliorée dans les deux modèles d’hépatite auto-immune. Dans un modèle d’hépatite fulminante induite par Fas, 82 % des souris traitées étaient en vie 10 jours après l’induction de la pathologie alors que toutes les souris contrôles étaient mortes au troisième jour.

Source : Nature Medicine Published online: 10 February 2003, doi:10.1038/nm828

Descripteur MESH : ARN , Gènes , Thérapeutique , Hépatocytes , Médecine , Survie , Vie

nuance

Recherche scientifique: Les +