nuance

MammaPrint identifie les patientes atteintes d'un cancer du sein avec 97 % de chance de survie sur 20 ans avec un traitement limité par hormonothérapie

illustrationAgendia, Inc., leader mondial dans la médecine personnalisée et les diagnostics moléculaires du cancer, annonce la publication de nouvelles données, avec MammaPrint, dans JAMA Oncology.1

Suite à l'analyse rétrospective et aux données de suivi sur 20 ans de l'étude prospective randomisée Stockholm Tamoxifène Trial, « MammaPrint® Late recurrence » (appelé seuil 'indolent' dans l'étude) a démontré sa capacité à identifier un sous-groupe de patientes avec un risque métastatique extrêmement faible après 20 ans de suivi. Ces patientes, dont une majorité n'a bénéficié que de deux ans d'hormonothérapie, ont révélé un taux de survie de 97% après 20 ans.

Stockholm trial était une étude clinique prospective randomisée conduite par le groupe d'étude du cancer du sein de Stockholm entre 1976 et 1990. Pendant deux ans, 1780 patientes ont aléatoirement reçu du tamoxifène ou aucune thérapie systémique. Avec leur consentement, les patientes sans récidive après deux ans de tamoxifène reprenaient aléatoirement trois années de traitement avec le tamoxifène ou pas. Seulement 35 % des patientes ont été traitées non-stop sur les cinq années.

Pour cette étude rétrospective, 652 échantillons de patientes ont été évalués avec MammaPrint et 58 % (377) ont été classés à faible risque. Parmi ces patientes, 26 % (98) ont obtenu un « MammaPrint® Late recurrence » indiquant un excellent profil de survie sur 20 ans.

Les patientes, ayant reçu aléatoirement une hormonothérapie avec ce résultat « MammaPrint® Late recurrence », présentaient un taux exceptionnel de 97 % de chance de survie sur 20 ans après le diagnostic. La majorité de ces patientes (65 %) n'ont reçu que 2 ans de traitement par tamoxifène. Celles n'ayant reçu aucune hormonothérapie après l'opération présentaient aussi un taux de survie impressionnant de 94 % sur 20 ans.

Pour le Dr William Audeh, Directeur Médical d'Agendia : « L'utilisation de MammaPrint pour identifier une sous-catégorie de patientes ayant d'excellente chance de survie sur 20 ans après leur cancer du sein avec un traitement postopératoire limité par Hormonothérapie, permet aux médecins et à leurs patients davantage d'options pour un meilleur traitement et une meilleure gestion de la maladie »

Pour certaines femmes, hormonothérapie peut être plus difficile que la chimiothérapie et seulement 50% des femmes parviennent à achever leur traitement. 3 Il est donc essentiel d'identifier ces femmes qui pourraient très bien s'en sortir avec un traitement limité voire inexistant. «MammaPrint® Late recurrence » (20 ans) est cliniquement inestimable puisque ces patientes ne peuvent être identifiées en utilisant d'autres méthodes comme des facteurs clinico-pathologiques standard ou des sous-types moléculaires. », selon le Dr. Audeh.

En 2016, l'étude MINDACT a démontré, avec le plus haut niveau de preuve clinique, que MammaPrint permet d'évaluer le risque de métastases à distance du cancer du sein et donne un résultat binaire de risque élevé ou de risque faible afin de guider la décision de traitement par chimiothérapie.2 Aujourd'hui, avec ce résultat « à faible risque de récidive tardive à 20 ans », MammaPrint est la seule signature génomique permettant d'identifier les patientes avec des cancers du sein indolent.

Ces cancers présentent un risque extrêmement faible de récidive métastatique et présentent donc rarement une menace vitale. Cette information est utile pour les médecins lors de la prise de décision relative à la recommandation d'un traitement endocrinien étendu ou standard, voire de l'arrêt dudit traitement pour certaines patientes.

1 Esserman L., et al. JAMA Oncology. doi:10.1001/jamaoncol.2017.126. Publié en ligne le 29 juin 2017.
2 Cardoso F, van't Veer LJ, Bogaerts J et al. 70-Gene Signature as an Aid to Treatment Decisions in Early-Stage Breast Cancer. N Engl J Med 2016; 375: 717-29.
3 Chlebowski et al., Adherence to Endocrine Therapy in Breast Cancer Adjuvant and Prevention Settings. Cancer Prev Res. 2014; 7:378-387.



À propos de MammaPrint
MammaPrint® est un test de diagnostic in vitro approuvé par la FDA et qui a également obtenu le marquage CE. Réalisé à partir d'échantillons tumoraux, il permet d'évaluer le risque de métastases à distance à 5 ans. MammaPrint® est indiqué pour être utilisé par les médecins en tant que marqueur pronostic parallèlement à d'autres facteurs clinico-pathologiques. Les informations obtenues par MammaPrint® favorisent la prise en charge thérapeutique, mais ne déterminent pas l'issue de la maladie, ni la prédiction de la réponse de chaque patiente au traitement.

À propos d'Agendia
Agendia est une entreprise privée, numéro un dans le diagnostic moléculaire, qui développe et commercialise des produits de tests génomiques à visée diagnostique pour favoriser la prise en charge thérapeutique personnalisée des patients atteints de cancer, notamment dans les cas les plus difficiles. Le développement des tests du cancer du sein d'Agendia est fondé sur une sélection objective de gènes, basée sur l'analyse du génome entier. Agendia propose MammaPrint®, un test pronostic de récidive du cancer du sein qui analyse la signature d'expression de 70 gènes et BluePrint®, un test de sous-typage moléculaire qui apporte une meilleure compréhension de la biologie du cancer du sein permettant d'adopter des mesures cliniques bien plus nuancées.

Agendia développe d'autres signatures génomiques dans le cancer. L'entreprise coopère avec des sociétés pharmaceutiques, des centres internationaux de recherche d'excellence dans le cancer et des groupes universitaires afin de développer des tests diagnostiques compagnons en oncologie, plus performants.

Pour plus d'informations sur Agendia ou les tests MammaPrint et BluePrint, n'hésitez pas à visiter le site d'Agendia réservé aux patientes à l'adresse www.KnowYourBreastCancer.com ou le site de l'entreprise à l'adresse www.agendia.com.

Descripteur MESH : Tumeurs du sein , Survie , Médecine , Risque , Tamoxifène , Récidive , Femmes , Diagnostic , Médecins , Gènes , Thérapeutique , Taux de survie , Maladie , Patients , Pronostic , Biologie , Sociétés , Typage moléculaire , Recherche , Prise de décision , Méthodes , In vitro , Génomique , Génome , Compréhension

nuance

Pratique médicale: Les +