nuance

Cancer du sein : l’IPC lance un appel aux dons pour faire progresser la guérison

illustrationC’est sous le nom de « Défi Rose » que l’institut Paoli-Calmettes (IPC) lance une campagne d'appel aux dons privés pour financer un programme de recherche novateur dans le traitement du cancer du sein. Caducee.net est heureux de s’engager aux côtés de l’IPC pour relever « le défi rose » et invite ses lecteurs à répondre à cet appel pour soutenir un programme qui donne concrètement de nouveaux espoirs et de nouvelles options thérapeutiques à des patientes qui étaient jusque là dans l’impasse.

Un programme de recherche novateur en médecine moléculaire et prédictive

Si l’institut national de lutte contre le cancer estime à près de 90 % le taux de survie à 5 ans après le diagnostic d’un cancer du sein, tout type de cancer du sein confondu, 10 % des patientes sont confrontés à une situation d’échec face aux thérapies classiques.

Depuis quelques années, une nouvelle approche centrée sur la médecine moléculaire et prédictive donne à ces patientes de nouvelles options thérapeutiques. L’IPC fait partie des centres anti-cancer en France à la pointe de l’innovation dans ce domaine.

Concrètement pour les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique ou localement avancé, réfractaire aux médicaments classiques, un séquençage du génome de la tumeur est systématiquement réalisé à partir des tissus obtenus par biopsie. Ce séquençage permet d’étudier le matériel génétique des cellules métastatiques et de rechercher des altérations moléculaires, contre lesquelles il existe déjà un traitement disponible sur le marché. Ce n’est alors plus le cancer en lui même qui est visé, mais bien l’altération moléculaire.

« Lorsque la mutation génétique identifiée correspond à un traitement ciblé déjà sur le marché, nous sommes à même de mettre en œuvre une approche thérapeutique sur mesure, plus rationnelle et potentiellement plus efficace. Il peut s’agir d’une molécule utilisée en standard pour une autre pathologie cancéreuse, ou encore d’une molécule en cours de développement. Dans les deux cas, nous proposons à la patiente d’intégrer un protocole d’essai thérapeutique spécifique. Bien entendu, l’accès à l’innovation s’effectue avec son accord », précise le Pr Anthony Gonçalves.

 

Des innovations coûteuses

Cette nouvelle approche a été rendue possible par les progrès des outils d’analyse génétique qui livrent leurs résultats dans des délais compatibles avec la prise en charge des patients. Les progrès techniques sont tels que l’IPC est capable d’analyser 400 gènes différents contre 50 seulement il y a quelques années encore. Les chances pour les patientes s’en trouvent démultipliées.

Mais ces innovations ont un coût : il faut compter plus de 1 000 euros pour chaque séquençage ADN. Depuis le lancement du programme, près de 1000 tumeurs ont pu ainsi être analysées. Au total, l’IPC a investi 5 millions d’euros dans ce programme de recherche.

 « Aujourd’hui, ce sont les dons privés qui nous permettent de financer des programmes innovants de soins et de recherche. Le programme de recherche contre le cancer du sein que nous invitons le public à soutenir avec le Défi Rose est l’un des plus innovants en France actuellement. » Professeur Patrice Viens, oncologue médical, Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes.

Comment donner ?

Par chèque
à l’ordre de « IPC Défi Rose »
à envoyer sous enveloppe sans affranchir à :
Institut Paoli-Calmettes
Contact Donateurs
Libre Réponse 34239
13287 Marseille Cedex 9

 

 Par carte bancaire en utilisant le formulaire de don sécurisé en ligne

Je relève le défi


Les dons à l’IPC donnent droit à une déduction fiscale égale à 66 % du montant du don dans la limite de 20 % du revenu imposable (Article 200 1-b Code général des impôts). Les donateurs assujettis à l’ISF peuvent réduire le montant de leur imposition à hauteur de 75 % dans la limite de 50 000 euros (Article 885-0V bis A du Code général des impôts). Les entreprises bénéficient d’une déduction fiscale égale à 60 % du don dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires (Article 238 bis 1-a du Code général des impôts).

 

À propos de l’IPC :
Certifié par la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2015 niveau A, sans remarque, et membre du réseau Unicancer, l’IPC rassemble 1 550 chercheurs et personnels médicaux et non médicaux, engagés dans la prise en charge globale de l’ensemble des pathologies cancéreuses : recherche, soins médicaux et de support, enseignement et formation. L’IPC a réalisé plus de 100 000 consultations et accueilli plus de 10 200 nouveaux patients en 2017. La prise en charge à l’IPC s’effectue exclusivement sur la base des tarifs de la sécurité sociale, et les dépassements d’honoraires ne sont pas pratiqués dans l’établissement. Régi par les articles L6162-1 à 13 du Code de la Santé publique, l’Institut

 

Voir le site du Défi Rose

Descripteur MESH : Recherche , Tumeurs du sein , Impôts , Génétique , Don , France , Santé , Patients , Soins , Médecine , Médecine moléculaire , Thérapeutique , Enseignement , Face , Programmes , Sécurité , Tissus , Sécurité sociale , Revenu , Cellules , Réseau , Survie , Lutte , Taux de survie , Tumeurs , Santé publique , ADN , Diagnostic , Biopsie , Mutation , Gènes , Génome

nuance

Hôpital: Les +