Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Neurobiologie

20 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Mémoire : l’organisation fonctionnelle de l’hippocampe dévoilée

Caducee.net, le 09 décembre 1999 : Des chercheurs américains rapportent dans la revue Nature des données permettant pour la première fois de comprendre comment la disposition anatomique des neurones de l’hippocampe permet de rendre compte du fonctionnement de cette région du cerveau impliquée dans la mémoire à court terme. […].

Nogo : une protéine inhibitrice de la régénération axonale

Caducee.net, le 28 janvier 2000 : Trois équipes indépendantes, suisse, britannique et américaine, rapportent dans Nature l’identification chez l’homme d’une protéine inhibitrice de la régénération axonale. Cette protéine, dénommée Nogo, est exprimée par les oligodendrocytes. Cette découverte pourrait ouvrir de nouvelles voies pharmacologiques pour le traitement des patients souffrant de lésions du système nerveux central. […].

Le SYN-115 de Synosia Therapeutics améliore les fonctions motrice et non-motrice chez les patients atteints de la maladie de Parkinson aux stades léger à modéré

Businesswire, le 14 avril 2010 : « Ces données démontrent de toute évidence que le SYN-115 pénètre à l'intérieur du cerveau et modifie l'activité des zones cérébrales connues pour réagir aux médicaments utilisés pour traiter la maladie de Parkinson. Ces modifications s'accompagnent d'améliorations importantes des mesures sélectionnées des fonctions motrice et non-motrice chez ces patients », a déclaré le Dr Kevin J. Black, professeur agrégé de psychiatrie, neurologie, radiologie et neurobiologie à la Washington University School of Medicine de St. Louis, dans le Missouri, et principal investigateur de l'étude de phase IIa. « En outre, grâce à l'utilisation réussie de l'IRM de perfusion pour évaluer l'effet du SYN-115 sur des zones cérébrales spécifiques, cette étude démontre clairement comment cette technique permet de fournir des informations rapides, utiles et cliniquement pertinentes pour évaluer les nouveaux médicaments utilisés pour traiter les troubles du système nerveux central. » […].

Les chercheurs de Biogen Idec identifient une nouvelle approche favorisant la remyélinisation et inhibant l’activation autoimmune, laquelle pourrait éventuellement constituer une option thérapeutique pour le traitement de la sclérose en plaques

Businesswire, le 03 juillet 2011 : « Pour découvrir de nouveaux traitements contre cette maladie complexe, nous utilisons une approche qui sort des sentiers battus des traitements actuels de la SEP, a expliqué le Docteur Sha Mi, chercheur distingué en neurobiologie chez Biogen Idec. Nos études in vivo et in vitro montrent que l’inhibition ou le blocage de la fonction du DR6 entraînent une remyélinisation axonale importante. Ces données prouvent de manière convaincante qu’il vaut la peine de poursuivre les recherches en utilisant cette approche ciblée. Cela pourrait en effet aboutir à de nouvelles possibilités importantes pour le traitement des maladies démyélinisantes, telles que la SEP. » […].

Les effets physiologiques et comportementaux du GHB ou « drogue des violeurs » sur le thalamus

CNRS, le 15 décembre 2003 : Nathalie Leresche directrice de recherche au CNRS et ses collaborateurs du Laboratoire de neurobiologie des processus adaptatifs (CNRS-Université Paris 6) en collaboration avec le groupe de Vincenzo Crunelli (Université de Cardiff, UK) ont étudié les effets de l’acide gamma-hydroxybutyrique (1) ou GHB plus connu du grand public sous le nom de « drogue des violeurs » dans une région clef du système nerveux impliquée dans le sommeil : le thalamus. Ces recherches ont permis de relier pour la première fois les effets du GHB au niveau cellulaire à ses effets comportementaux. Ce travail a été effectué dans le cadre du programme de recherche international lancé en 2001 par le National Institute of Drug Abuse (NIDA-National Institute of Health, USA) en raison de l’augmentation de la consommation illicite de GHB. Publié le 11 décembre 2003 dans « Journal of Neuroscience », il a été soutenu par le NIDA et la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie. […].

Epilepsie : une piste thérapeutique ciblée.

INSERM, le 22 juillet 2004 : L'épilepsie est une maladie neurologique très fréquente qui affecte 1 à 2% de la population mondiale. Il existe de nombreux types d'épilepsies qui peuvent impliquer des régions du cerveau très différentes. L'épilepsie du lobe temporal est la forme la plus fréquente chez l'adulte. Dans cette manifestation, les neurones atteints se trouvent dans le lobe temporal du cerveau, en particulier dans une petite région qui joue un rôle clé dans la mémoire : l'hippocampe. Les médicaments sont souvent inefficaces contre cette forme d'épilepsie, qui ne peut alors être traitée que par chirurgie. […].

Maladie de Parkinson : la Bumétanide atténue la sévérité du syndrome

Maladie de Parkinson : la Bumétanide atténue la sévérité du syndrome

B&A Therapeutics, le 12 avril 2018 : Une nouvelle étude dirigée les Professeurs Yehezkel Ben-Ari et Constance Hammond (Neurochlore et B&A Therapeutics, Marseille, France) démontre que la bumétanide, un antagoniste de NKCC1 (récepteur membranaire qui importe les ions chlore à l'intérieur des neurones) normalise l'activité des neurones du striatum et améliore les problèmes moteurs de souris modèles de la maladie de Parkinson. Ces observations confortent les résultats d'une étude clinique pilote menée dans le cadre d'une collaboration avec le Professeur Philippe Damier (CHU Nantes, France) et ouvrent la voie à une étude clinique de phase 2 dans cette indication. Ce travail est publié dans le journal Nature Communications en date du 12 avril, 2018. […].

Les neurones du sommeil identifiés

Caducee.net, le 27 avril 2000 : Les neurones vraisemblablement à l'origine du sommeil viennent d'être identifiés par des chercheurs suisses et français. Une étude, publiée dans Nature, indique que les neurones du sommeil et les neurones de l'éveil pourraient interagir par un mécanisme d'inhibition réciproque. Cette découverte pourrait faciliter les recherches dans le domaine des troubles du sommeil. […].

Le 19ème Colloque Médecine et Recherche de la série Neurosciences de la Fondation Ipsen « Epigénétique, cerveau et comportement »

Businesswire, le 19 avril 2011 : Les contributions de cette réunion apportent un échantillon de la formidable palette de connaissances sur les effets épigénétiques. Le développement potentiel de solutions diagnostiques et thérapeutiques est immense, même si la complexité de l’épigénome et les conséquences importantes de modifications même minimes nous invitent à la prudence dans le domaine de la recherche clinique, comme pour tout mécanisme de régulation cellulaire. […].

Merck Serono ouvre ses portes aux scientifiques en herbe

PR Newswire, le 14 mars 2011 : GENÈVE, Suisse, March 14, 2011 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division de Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), a annoncé aujourd'hui la fin de la seconde semaine d'étude qui s'est déroulée cette année en son siège social de Genève et durant laquelle ont été traités des projets portant sur les thèmes de la génétique en médecine et en biologie des maladies. En accueillant chaque année des groupes de jeunes dans ses laboratoires, Merck Serono soutient la fondation reconnue «La Science Appelle les Jeunes» dans ses actions visant à susciter des vocations dans le domaine de la recherche médicale. L'opportunité est donnée à ces jeunes d'acquérir une expérience pratique dans un laboratoire et de comprendre, avec l'aide de mentors hautement qualifiés, ce qu'est réellement la recherche. […].

Face aux résistances du cancer, de nouvelles molécules voient le jour

Caducee.net, le 08 mars 2012 : Une équipe franco-italienne menée par des chercheurs du CNRS et de l'Inserm (1) vient de découvrir une nouvelle famille de composés qui pourrait permettre de traiter de nombreux cancers, notamment des tumeurs cérébrales et des cancers de la peau. Brevetées par le CNRS, ces molécules bloquent la voie de signalisation Hedgehog, une chaîne de réactions moléculaires dont le dérèglement serait impliqué dans plusieurs cancers. Ces composés pourraient à terme constituer de nouveaux médicaments, mais, dans un premier temps, ils devraient s'avérer de précieux outils pour mieux comprendre le rôle de la voie Hedgehog dans le développement de ces tumeurs et la résistance aux traitements de celles-ci. Effectués en collaboration avec le Laboratoire d'innovations thérapeutiques (CNRS / Université de Strasbourg), ces travaux sont publiés dans le Journal of Medicinal Chemistry. […].

Le microbiote intestinal et le syndrome métabolique : révélations sur les mécanismes cachés

Caducee.net, le 07 février 2013 : Selon les estimations, 300 millions de personnes sur la planète souffrent d'obésité, une pathologie étroitement liée, entre autres problèmes, à une insulinorésistance, à un diabète, à une inflammation et à une élévation du risque de maladie cardiovasculaire. Comme le professeur Patrice D. Cani (Université de Louvain, Belgique) et son équipe viennent le dévoiler au-travers de récentes recherches, le microbiote intestinal, le système cannabinoïde de l'organisme lui-même, ainsi que les fuites de la barrière intestinale, forment un entrelacs de facteurs sous-jacents à ce syndrome métabolique. […].

Le Pritzker Neuropsychiatric Disorders Research Consortium renouvelle et élargit l'accès au logiciel d'analyse des voies d'accès Ingenuity afin de contribuer aux efforts visant à identifier les cibles de traitement

PR Newswire, le 08 janvier 2008 : REDWOOD CITY, Californie, January 8 /PRNewswire/ -- Ingenuity Systems, fournisseur de premier plan en matière de solutions informatisées destinées à aider les chercheurs dans le domaine des sciences de la vie à générer des connaissances à partir d'informations biologiques ou chimiques, est heureux d'annoncer que le Pritzker Neuropsychiatric Disorders Research Consortium (PNDRC) a renouvelé et élargi son entente d'octroi de licences portant sur le logiciel Ingenuity Pathways Analysis (IPA), ce qui contribuera aux efforts du PNDRC visant à comprendre les troubles neuropsychiatriques. Les membres du consortium utiliseront la toute dernière version du logiciel IPA pour illustrer les différences considérables présentent dans l'expression génétique et pour déterminer leur impact sur les voies d'accès, les circuits et les systèmes neuronaux ciblés. […].

Un nouveau venu dans le traitement des troubles de l'humeur : le monoxyde d'azote

, le 18 avril 2007 : Une équipe de chercheurs de l'Institut de génomique fonctionnelle (Inserm / CNRS / Universités Montpellier 1 et Montpellier 2) vient de mettre en évidence le rôle clé de l'enzyme de synthèse du monoxyde d'azote sur l'activité du transporteur de la sérotonine, une molécule impliquée dans le traitement de la régulation de l'humeur. Une découverte particulièrement intéressante puisque le monoxyde d'azote est aussi connu pour son rôle dans l'anxiété. Ces travaux à paraître dans les Proceedings of the National Academy of Science pourraient ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques pour les patients chez lesquels la prise d'antidépresseurs classiques s'avère inefficace.. […].

Epilepsie : une enzyme du métabolisme énergétique en cause

INSERM, le 27 février 2007 : L'épilepsie compte parmi les affections neurologiques les plus fréquentes. En France, près d'un demi million de personnes en souffrent, dont 25 à 30 % ne répondent pas aux divers traitements médicamenteux connus. Pour certains de ces patients épileptiques dits « pharmacorésistants », seule la chirurgie peut apporter une solution curative à leurs crises. […].

Les molécules de guidage des fibres nerveuses: des molécules à (presque) tout faire pour les neurones.

CNRS, le 06 août 2004 : Pendant le développement embryonnaire, les neurones du cerveau établissent des milliards de connexions en émettant de longs prolongements appelés axones. Leur croissance n'est pas aléatoire, mais précisément orientée, guidée par des molécules situées dans l'environnement cellulaire que traverse l'axone. Deux équipes du CNRS [1] associées à deux équipes américaines [2] viennent de réaliser des avancées importantes dans la compréhension de ces mécanismes de guidage. Elles montrent en particulier sur deux exemples différents que les molécules de guidage des axones peuvent intervenir à d'autres niveaux dans la plasticité cérébrale. Ces résultats donnent lieu à trois publications dans Nature Cell Biology et dans Neuron, parues en juillet 2004. Ils ouvrent de nouvelles perspectives thérapeutiques pour les lésions traumatiques du système nerveux. […].

Cerveau et exposition chronique à la nicotine

CNRS, le 03 avril 2007 : Des chercheurs de l'Institut Pasteur associés au CNRS, en collaboration avec des chercheurs du Karolinska Institute (Stockholm) et de l'université de Bordeaux 1, viennent d'analyser le subtil équilibre entre différents types de récepteurs nicotiniques dans le cerveau lors de l'exposition chronique à la nicotine. Leurs travaux, publiés dans les PNAS, pourraient permettre d'orienter la mise au point de molécules thérapeutiques plus spécifiques, tant pour le sevrage tabagique que pour certaines pathologies neurologiques, comme la maladie d'Alzheimer et l'autisme, ou psychiatriques, comme la schizophrénie. […].

Une activité motrice dans les premiers jours de la vie participe au développement normal du cerveau

INSERM, le 12 décembre 2004 : Comment se met en place la carte sensori-motrice qui, dans le cortex, constitue une représentation du corps (le fameux petit bonhomme ou homunculus) ? Quelle est le rôle de l'inné et de l'acquis dans la formation de cette carte : est-ce que la carte est programmée d'emblée ou est ce que des informations d'origine périphérique contribuent à son câblage au cours de la maturation cérébrale ?  […].

12

Les plus