nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Oncologie médicale

30 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les données d'une étude portant sur l'utilisation de l'Amrubicine dans le traitement du cancer à petites cellules sont présentées dans le cadre du congrès 2008 de la Société Européenne d'Oncologie Médicale.

Businesswire, le 15 septembre 2008 : Dans cette étude américaine randomisée multi-centre portant sur 48 centres, les patients atteints de SCLC et n'ayant pas supporté une chimiothérapie précédente de première intention à base de platinum, ont reçu soit de l'Amrubicine 40 mg/m par jour par voie intraveineuse (IV) 2- du premier au troisième jour d'un cycle de 21 jours, ou du topotecan IV 1,5 mg/m2par jour - du premier au cinquième jour d'un cycle de 21 jours. Le principal point limite de cette étude était le taux de réponse, et les points limites secondaires- la durée avant progression de la maladie, la survie avant progression, la survie générale et l'inocuité du médicament. […].

L'ESMO annonce un nouveau prix récompensant les accomplissements dans le domaine de l'immuno-oncologie

European Society for Medical Oncology (ESMO), le 09 février 2017 : LUGANO, Suisse, February 9, 2017 /PRNewswire/ --L'ESMO, la plus importante organisation professionnelle européenne pour l'oncologie médicale, a annoncé aujourd'hui un nouveau prix récompensant des individus pour leurs accomplissements remarquables dans le domaine de l'immunothérapie du cancer. […].

Les données de survie sans progression de l'essai ECHO-202 sur l'épacadostat d'Incyte en combinaison avec le KEYTRUDA® (pembrolizumab) mettent en avant la durabilité de la réponse chez les patients atteints de mélanome avancé

Incyte Corporation, le 09 septembre 2017 : Ces résultats seront présentés au congrès de la Société européenne d'oncologie médicale (ESMO) 2017 à Madrid, Espagne, lors d'une présentation orale le samedi 9 septembre, de 15h00 à 15h15 CEST (lieu: Madrid Auditorium) (Abstract #1214O). […].

Synergy Pharmaceuticals annonce la nomination du Dr. Mel Spigelman au conseil d’administration

Businesswire, le 28 août 2008 : Dr. Spigelman a servi comme directeur de la recherche et développement pour la Global Alliance, une association sans but lucratif pour le développement de médicaments antituberculeux (TB), qui cherche à accélérer la découverte et le développement de médicaments abordables et qui agissent plus rapidement pour combattre la tuberculose, et ce depuis juin 2003. Avant de rejoindre Global Alliance for TB Drug Development, Dr. Spigelman était président d’une société de conseils, Hudson-Douglas Ltd, de juin 2001 à juin 2003. Depuis 1992 jusqu’en 2001, il a servi comme vice-président et responsable de RetD à Knoll Pharmaceuticals, une division pharmaceutique de BASF Pharma. Il a été directeur de The Medicines Company depuis 2005. Dr. Spigelman a une licence d’ingénierie (B.A.) de Brown University et une maîtrise (M.D.) de The Mount Sinai School of Medicine; et est inscrit au tableau de l’Ordre en médecine interne, oncologie médicale et médecine préventive. […].

L'étude du Fox Chase Cancer Center évalue l'innocuité de l'exécution simultanée d'une chimiothérapie et de la radiothérapie interne sélective utilisant les microsphères SIR-Spheres® introduite dans...

Businesswire, le 04 juin 2011 : Sirtex, l'un des premiers développeurs et fabricants de thérapies innovantes et ciblées contre le cancer du foie, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude de Phase I évaluant innocuité et l'efficacité d'un traitement simultané utilisant la capécitabine et la radiothérapie interne sélective (Selective Internal Radiation Therapy - SIRT), également connue sous le nom de radio-embolisation, qui utilise les microsphères SIR-Spheres® pour traiter les tumeurs du foie. Ces données ont été publiées au cours de la réunion annuelle 2011 de l'American Society of Clinical Oncology (Société américaine d'oncologie clinique) par l'investigateur en chef, le docteur Steven J. Cohen, chef d'oncologie médicale gastro-intestinale au Fox Chase Cancer Center et directeur médical associé pour les partenaires du Fox Chase Cancer Center. […].

Palonosetron: L'action antiémétique longue durée a ete definie

PR Newswire, le 16 septembre 2008 : STOCKHOLM, Suède, September 16 /PRNewswire/ -- Les nouvelles données présentées aujourd'hui, lors du 33ème Congrès de l'ESMO (Société Européenne d'Oncologie Médicale) à Stockholm, pourraient contribuer à expliquer pourquoi le palonosétron, antagoniste des récepteurs 5-HT3 seconde génération, démontre, lors des tests et applications cliniques, une action longue durée unique dans le cadre de la prévention des nausées et vomissements induits par la chimiothérapie (NVIC) chez les patients atteints de cancer. Une seule dose administrée en intraveineuse de palonosétron (0,25 mg) offre une protection plus efficace contre les NVIC que les antagonistes des récepteurs 5-HT3 première génération, comme l'ondansétron et le granisétron, sur une période de 5 jours post-chimiothérapie. C'est-à-dire qu'une seule injection de palonosétron offre également une protection pendant la phase retardée des NVIC*. […].

Le palonosetron est efficace dans la prevention des nausees et des vomissements induits par la chimiotherapie a haute dose chez les patients devant subir une autogreffe de cellules souches

PR Newswire, le 23 septembre 2009 : BERLIN, September 23 /PRNewswire/ -- De nouvelles données, présentées aujourd'hui lors du congrès d'oncologie européen conjoint de l'ECCO (European CanCer Organisation) et de l'ESMO (Société Européenne d'Oncologie Médicale) à Berlin, montrent que le palonosétron, antagoniste des récepteurs 5-HT3 de deuxième génération, améliore de manière importante le contrôle des vomissements et des nausées chez les patients recevant un traitement prolongé de chimiothérapie à haute dose (CHD) et subissantune autogreffe de cellules souches (AGCS). En outre, l'administration d'une seconde dose de palonosétron 48 heures après la première réduit considérablement l'impact néfaste des nausées sur les activités quotidiennes. […].

2ème Prix de la cancérologie connectée : les 5 applications candidates

2ème Prix de la cancérologie connectée : les 5 applications candidates

RCFR, le 20 novembre 2017 : A l’occasion de la 10ème édition des Rencontres de la Cancérologie Française, qui se dérouleront les 21 et 22 novembre prochains à l’Eurosite Geroges V, aura lieu le 2e prix de la cancérologie connectée, remis le mercredi 22 novembre à 14h.   […].

Une chimiothérapie d'induction suivie d'une chimioradiothérapie augmente le délai jusqu'à l'échec thérapeutique comparé à la seule chimioradiothérapie, chez les patients atteints d'un cancer localement avancé de la tête et du cou inopérable

PR Newswire, le 01 juin 2009 : MADRID, June 1 /PRNewswire/ -- Le groupe espagnol de coopération sur le cancer de la tête et du cou (TTCC) a annoncé aujourd'hui que la chimiothérapie d'induction (CI) administrée avant une radiochimiothérapie standard (CRT), un paradigme de traitement défini comme étant une thérapie séquentielle, comparé à une CRT en monothérapie, prolongeait considérablement le délai jusqu'à l'échec thérapeutique chez les patients atteints d'un cancer localement avancé de la tête et du cou inopérable. Le critère d'évaluation de délai jusqu'à l'échec thérapeutique a été défini comme une combinaison du délai menant à la progression de la maladie, du délai d'intervention ou de tout autre traitement cancéreux, du délai jusqu'à l'abandon du traitement à cause d'un effet secondaire et du décès pour n'importe quelle raison. […].

Les résultats actualisés de l'étude SPARTAN montrent une réduction de 25% du risque de décès chez les patients atteints d'un cancer non-métastatique de la prostate résistant à la castration (nmCRPC), traités par ERLEADA® (apalutamide)

Janssen Pharmaceutical, le 27 septembre 2019 : Ces conclusions actualisées ont montré que les résultats relatifs à la survie globale soutenaient ceux de la première analyse provisoire, en dépit d'une permutation de patients placebo vers le groupe de traitement par apalutamide.1,2 Les résultats ont été présentés lors d'une session orale dans le cadre du Congrès annuel 2019 de la European Society for Medical Oncology (ESMO) (Résumé n°843O) et publiés simultanément dans la revue scientifique Annals of Oncology. […].

 Le CT-P10, un biosimilaire du rituximab, validé dans une étude de phase 3 pour le traitement du lymphome folliculaire à un stade avancé

Le CT-P10, un biosimilaire du rituximab, validé dans une étude de phase 3 pour le traitement du lymphome folliculaire à un stade avancé

Celltrion Healthcare, le 05 décembre 2018 : Celltrion Healthcare présente des résultats positifs pour le CT-P10, un biosimilaire du rituximab, dans le traitement du lymphome folliculaire à un stade avancé à l’occasion du congrès 2018 de la Société américaine d'hématologie. L’efficacité et l’innocuité du CT-P10 ont été évaluées dans le cadre d’une étude randomisée, en double aveugle, de Phase III ayant évalué la survie globale (SG), la survie sans progression de la maladie (SSPM) et la réponse durable en comparaison du rituxan biologique de référence. La durée de suivi médiane était de 23 mois.i […].

Janssen annonce l'approbation de l'ERLEADA® (apalutamide) par la Commission européenne pour les patients atteints d'un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique et présentant un risque élevé de métastases

Janssen annonce l'approbation de l'ERLEADA® (apalutamide) par la Commission européenne pour les patients atteints d'un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique et présentant un risque élevé de métastases

Janssen, le 17 janvier 2019 : L'avis favorable du CHMP s'appuie sur les données de l'étude clinique pivot SPARTAN de Phase 3, qui a été publiée dans  TheNew England Journal of Medicine. L'étude a évalué l'innocuité et l'efficacité de l'apalutamide combiné au traitement antiandrogénique (ADT) par rapport à un placebo chez les patients atteints d'un CPRCnm qui présentent un niveau d'antigène prostatique spécifique (APS) en rapide augmentation malgré un traitement antiandrogénique continu. Les résultats de l'étude ont démontré que l'apalutamide, lorsqu'elle est combinée à un traitement antiandrogénique, réduit de 72 pour cent le risque de développer des métastases à distance ou de causer des décès (survie sans métastase [SSM]), par rapport à un placebo combiné à un traitement antiandrogénique (ratio de risque = 0,28 ; 95 % IC, 0,23-0,35 ; P < 0,001). La SSM a été améliorée de plus de deux ans (40,5 mois vs 16,2 mois) chez les patients atteints d'un CPRCnm dont le niveau d'APS augmente rapidement.1 […].

Immunocore va présenter de nouvelles données concernant Tebentafusp (IMCgp100) pour le traitement du mélanome avancé lors de l'assemblée annuelle 2019 de l'ASCO

Immunocore va présenter de nouvelles données concernant Tebentafusp (IMCgp100) pour le traitement du mélanome avancé lors de l'assemblée annuelle 2019 de l'ASCO

Immunocore Limited, le 16 mai 2019 : " Au cours de l'assemblée annuelle de l'ASCO, nous présenterons des données cliniques et des biomarqueurs provenant de notre programme bispécifique phare dédié au tebentafusp, qui offre un aperçu de son mode d'action," a déclaré David Berman, Responsable de la Recherche et du Développement chez Immunocore. "Nous croyons que ces données se répercuteront dans l'ensemble de notre plateforme ImmTAC et constitueront une nouvelle étape vers l'identification des populations de patients bénéficiaires," a-t-il ajouté. […].

Données récentes sur le phosphate de fludarabine (Fludara oral) et l'alemtuzumab (Campath (MD) dans le traitement de la leucémie lymphocytaire

Shering/ ASH, le 24 janvier 2002 : Dans le cadre de la 44ème assemblée annuelle de l'ASH (American Society of Hematology) organisée cette année à Philadelphie, les laboratoires Shering AG ont organisé une rencontre avec des experts le lundi 9 décembre pour présenter des données récentes sur le phosphate de fludarabine (Fludara oral) et l'alemtuzumab (Campath (MD) dans le traitement de la leucémie lymphocytaire. […].

Janssen présente les résultats initiaux pour la thérapie BCMA CAR-T JNJ-4528 qui montre des réponses précoces, approfondies et élevées dans le traitement du myélome multiple récidivant ou réfractaire

Janssen, le 09 décembre 2019 : Les résultats de la Phase 1b de l'étude CARTITUDE-1 ont montré des réponses précoces et approfondies par les patients (n=29), avec une médiane de cinq traitements antérieurs contre le myélome multiple (plage : 3–18), traités par JNJ-4528 (dose administré médiane 0,73x106 lymphocytes T viables CAR /kg).1 Cent pour cent des patients ont atteints une réponse au suivi médian à six mois.1 Quatre-vingt-six pour cent des patients étaient tri-réfractaires à un IP, un IMiD et un anticorps anti-CD38, 72 % étaient penta-exposés, et 31 % étaient penta-réfractaires).1 Le taux de réponse globale (TRG) incluait 69 % des patients atteignant une réponse complète (RC) ou supérieure (66 % ont atteint une RC stricte) ; 86 % de patients ont atteint une très bonne réponse partielle (TBRP) ou supérieure ; et 14 % des patients ont atteint une réponse partielle (RP). En outre, tous les 15 patients sur un total 29 (100 % des patients évaluables) au niveau de sensibilité 10-5 étaient MRD négatifs au dernier échantillon disponible.1 Au suivi médian de six mois, 27 patients sur 29 étaient sans progression. Sur la base des résultats de la Phase 1b, une dose de Phase 2 recommandée de 0,75x106 de lymphocytes T viables CAR /kg était confirmée.1 […].

Incyte annonce la validation par l'Agence européenne des médicaments de sa demande d'autorisation de mise sur le marché du pemigatinib pour les patients atteints de cholangiocarcinome

Incyte Corporation, le 07 janvier 2020 : « La validation de la demande d'autorisation de mise sur le marché d'Incyte par l'AEM amorce le processus d'évaluation alors que nous cherchons à mettre à disposition le premier traitement ciblé destiné aux patients atteints de cholangiocarcinome en Europe », a déclaré le Dr Peter Langmuir, vice-président du groupe et de la division thérapies ciblées d'Incyte. « La nécessité de nouveaux traitements contre le cholangiocarcinome a également été reconnue il y a peu, lorsque la FDA américaine a accordé le statut d'évaluation prioritaire à notre demande d'homologation de nouveau médicament pour le pemigatinib en novembre dernier. Nous sommes enthousiastes à l'idée de continuer à travailler avec les autorités réglementaires pour mettre ce nouveau traitement ciblé à la disposition des patients admissibles dans le monde entier. » […].

SOPHiA GENETICS et le Groupe Espagnol sur le Cancer du Poumon font équipe pour explorer le potentiel prédictif des données sanitaires multimodales dans le cancer du poumon non à petites cellules résécable de stade IIIA

SOPHiA GENETICS, le 08 février 2021 : La collaboration avec le Groupe Espagnol sur le Cancer du Poumon (Grupo Español de Cáncer de Pulmón - GECP), un groupe coopératif espagnol pour la recherche sur le cancer du poumon, devra permettre de voir le potentiel de SOPHiA Radiomics, une application novatrice qui analyse des images médicales pour la recherche, mis à profit dans une analyse rétrospective supplémentaire des données de l'essai clinique NADIM de phase 2 (NCT03081689). […].

Illumina dévoile un test révolutionnaire de profilage génomique complet pour le cancer en Europe

Illumina dévoile un test révolutionnaire de profilage génomique complet pour le cancer en Europe

PRNEWSWIRE, le 16 mars 2022 : Le test de diagnostic in vitro unique permet de prendre des décisions thérapeutiques éclairées conformément aux directives cliniques afin de permettre une médecine de précision à un stade plus précoce du parcours de la maladie […].

nuance

Les plus

12