nuance

2ème Prix de la cancérologie connectée : les 5 applications candidates

illustrationA l’occasion de la 10ème édition des Rencontres de la Cancérologie Française, qui se dérouleront les 21 et 22 novembre prochains à l’Eurosite Geroges V, aura lieu le 2e prix de la cancérologie connectée, remis le mercredi 22 novembre à 14h.  

 Ce prix permet de récompenser une initiative numérique dans le domaine de la cancérologie. Les candidats de cette 2e édition sont :

-          Une application mobile pour raccourcir les délais de prise en charge des cancers cutanés portée par le Dr Marie-Sophie Gautier et Dr Laurence Ollivaud, dermatologues.

-          Le dispositif connecté ABLE pour mesurer les bénéfices de l’activité physique chez les patientes atteintes de cancer du sein métastatique porté par Dr Lidia Delrieu et Dr Olivier Trédan.

-          Un service de télé expertise, TELEX-ONCOREIN pour préserver la santé rénale et les opportunités thérapeutiques des patients en consultant des experts, porté par Pr Corinne Isnard Bagnis et Dr Fawzia Mefti.

-          Vik Sein, permier compagnon virtuel dans le cancer du sein, porté par Mon Réseau Cancer Du Sein et la strat-up Wefight.

-          Vivalto Game, un serious game pour accompagner les patients dans la chimiothérapie orale à domicile, porté par le groupe de cliniques Vivalto Santé.

Le jury se compose du Dr Maya Gutierrez, oncologue médicale à l’Institut Curie, Jean-Eudes Mory, pharmacien coordonnateur cancérologie à l’Hôpital privé Drôme Ardèche, et Raymond Merle, Université des patients de Grenoble.

 

 

1. Une application mobile pour raccourcir les délais de prise en charge des cancers cutanés

Porteurs du projet :
- Dr Marie-Sophie GAUTIER _ Dermatologue libérale : 7 rue Halifax 94340 Joinville Le Pont
VAE en Oncologie Médicale, Praticien attaché en Onco-dermatologie Hôpital H. Mondor
- Dr Laurence OLLIVAUD _ Dermatologue libérale : 1 place Valois 94220 Charenton Le Pont
VAE en Oncologie Médicale, Consultation Onco-dermatologie Hôpital Paul d’Egine

Les cancers cutanés ont une incidence croissante amplifiée par le vieillissement de la population. La démographie médicale baisse augmentant les délais d’accès au dermatologue. Un retard au diagnostic a des conséquences graves pour le patient et sur les coûts de prises en charge associés.

Nous avons conçu un projet pilote de TELEMEDECINE dans l’Est Parisien (93, 94 et 77), souffrant de déserts médicaux. Ce projet, financé par l’ARS Ile de France a pour objectif principal de raccourcir les délais de prise en charge des cancers cutanés en ville et dans les EHPAD.

Il repose sur l’utilisation d’une application mobile adossée à la plateforme ORTIF (Outil Régional de Télémédecine d’Ile-De-France) destinée aux médecins généralistes qui, après avoir été formés au dépistage, prendront en photo toute suspicion de cancer cutané et rempliront un télé-dossier, succinct, envoyé instantanément et de façon sécurisée, au dermatologue de proximité qui jugera du degré d’urgence et du type de prise en charge la plus adaptée en ville, voire à l’hôpital.

2. Dispositif connecté : ABLE : Mesurer les bénéfices de l’activité physique
chez les patientes atteintes de cancer du sein métastatique

Porteurs du projet :
- Dr Lidia Delrieu
- Dr Olivier Trédan

Si les bénéfices de l’activité physique dans le suivi des cancers localisés sont bien connues, l’étude ABLE menée au CLCC Léon Bérard à Lyon, est la 1ère étude européenne de faisabilité auprès de patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique et utilisant un dispositif connecté. L’étude vise à étudier les effets de l’activité physique durant 6 mois sur des paramètres physiques, biologiques, psychologiques et cliniques. A l’inclusion, les patientes se voient remettre un bracelet connecté, servant à monitorer leur activité physique à travers une application, mais aussi à aider les patientes à devenir autonome dans leur pratique grâce à l’effet incitatif de l’outil. Le dispositif permet au professionnel de santé un suivi à distance de l’évolution de l’activité physique pratiquée et adapter les recommandations. 51 patientes (âge moyen 54.7 ans) ont été incluses avec un taux d’acceptabilité de 94%, ce qui montre la volonté des patientes d’intégrer ce type de programme. Les résultats préliminaires confirment l’intérêt des patientes pour les objets connectés puisque 60% déclarent que l’utilisation du bracelet est une bonne idée pour augmenter leur activité physique quotidienne.

3. TELEX-ONCOREIN : préservez la santé rénale et les opportunités thérapeutiques de vos patients en consultant les experts.

Porteurs du projet :
- Pr Corinne Isnard Bagnis, Dr Fawzia Mefti
- Service de Néphrologie, Groupe Hospitalier Pitié Salpétrière et Sorbonne Universités et Service de cancérologie, Hôpital Les Jockeys, Chantilly.

L’atteinte rénale est fréquente chez les patients traités pour cancer : après 65 ans, 20% des patients ont également une maladie rénale chronique*.

Au cours du traitement, la dégradation aigue de la fonction rénale est également fréquente et associée à une augmentation importante de la mortalité intra hospitalière.

L’apparition d’une toxicité rénale durant le traitement conduit dans la majorité des cas à un changement de ligne thérapeutique vers des molécules moins toxiques ou plus faciles à manier dans l’insuffisance rénale, mais souvent moins efficaces.

Nous proposons le premier service de Télé-Expertise en Onco-Néphrologie utilisant la plateforme régionale ORTIF. Un néphrologue expert répond aux questions des cliniciens oncologues, évalue la situation rénale, propose l’adaptation des traitements, discute la réalisation d’examens complémentaires, estime le risque rénal. Une collaboration continue entre soignants permet l’optimisation du parcours de soin. Un avis rapide et documenté sur la tolérance rénale permet une prise de décision rapide, clé du maintien de la fonction rénale.

Les données de suivi de cohorte des patients pour lesquels un avis aura été demandé seront analysées pour affiner progressivement les conseils et prises en charge proposées et décrire les problématiques rencontrées. Elles seront transmises à la pharmacovigilance et constitueront une base d’information pour l’amélioration de la qualité des soins.

* débit de filtration glomérulaire < à 60 ml/min/1.93m2


4. Vik Sein : premier compagnon virtuel dans le cancer du sein

 

Mon réseau®cancer du sein en partenariat avec la start-up Wefight propose la première intelligence artificielle à destination d’une communauté de patients et proches touchés par un cancer du sein. Accessible à tous (en respect avec la règlementation en vigeur), ce nouveau service est destiné à l’amélioration du quotidien des malades et de leur entourage quelle que soit leur situation dans la maladie.

A propos de Mon réseau® cancer du sein
Lancé en octobre 2014, Mon réseau cancer du sein est un réseau social de proximité qui apporte une aide concrète et positive aux personnes malades, en rémission, en situation métastatique, quel que soit le moment ou leur lieu de vie ainsi qu’à leurs proches. Plébiscité par plus de 4000 personnes, Mon réseau cancer du sein est disponible depuis 2016 sur Smartphone et mobile via son “appli”. Un dispositif de soutien bien accueilli: 70% des utilisatrices ont révélé qu’elles se sentent moins seules, mieux comprises, mieux informées et qu'elles avaient pu retrouver des adresses utiles (associations locales, soins de support, boutiques, etc...).

A propos de Wefight
Wefight développe une intelligence artificielle "As a service" dédiée à la lutte contre le cancer. Le nom de cette intelligence artificielle est Vik. Côté utilisateurs, Vik discute avec les patients pour les rendre acteurs de leur pathologie. Côté clients Vik est intégrable en marque grise dans tout type de solution : application de messagerie, site internet, application mobile ou encore un service par sms pour faciliter le suivi à distance des patients, favoriser la remontée de données en vie réelle et prévenir l’apparition de complications et de rechutes.

Retrouvez la vidéo de présentation de Vik®Sein https://youtu.be/qDUXvCcOEZs

Retrouvez Vik®Sein sur messenger : http://m.me/helloviksein
Retrouvez le site : www.mrcs.vik.ai


5. Chimiorale : serious game de Vivalto santé pour éduquer les patients à domicile

Promoteur: Vivalto Santé
Concepteurs :
- Marie Pascale CHAGUE Directrice innovation Vivalto Santé
- Dr Ludmilla RIBIERE Oncologue Médicale
Inventeurs : COPIL pluri disciplinaire ( concepteurs DSI IDEC)
Développeurs : AUDACE et DOMICALIS

En 2020, les Chimio et thérapies ciblées par voie orale (TO) représenteront 50% des anticancéreux. Le Plan cancer 2014 – 2019 demande de garantir la qualité et la sécurité des prises en charge (Objectif 2) et d’accompagner les évolutions technologiques et thérapeutiques (Objectif 3). L’accessibilité aux TO pour tous, quelque soit l'âge devient un enjeu essentiel.

L’application Chimiorale de Vivalto Santé allie 1 outil d’éducation pour le patient et les professionnels de Ville connecté en temps réel avec 1 plateforme de suivi et de coordination Ville/ Hôpital. Ces 2 outils numériques connectés permettent une prise en charge personnalisée et sécurisée par la gestion d’alertes.
Ses fonctionnalités :
- Evaluation en amont du traitement
- Réévaluation de l’acquisition des compétences
- Information sur la prise en charge médicamenteuse et la vie au quotidien
- Suivi de l’observance avec détection d’alertes selon le grade des effets indésirables
- Coordination Ville/ Hôpital avec possibilité de partage de données, par chacun, selon ses droits

Cet outil a été co construit ( design, vocabulaire…) avec les différents usagers. Il respecte le choix du patient sur son réseau ( professionnels et/ ou aidant) et positionne le patient au centre de sa prise en charge
Il permet l’évaluation, la réévaluation, l’éducation Patient et Professionnels, le suivi et le partage de données. Ludique et pédagogique, il aborde tous les sujets du quotidien ( effets indésirables mais aussi travail, cuisiner, partir en vacances, vie sociale, relations sexuelles, sommeil …)

 

 

http://www.rcfr.eu/

 

 

Descripteur MESH : Patients , Tumeurs du sein , Physique , Santé , Réseau , Vie , Intelligence , Intelligence artificielle , Expertise , France , Soins , Maladie , Dermatologie , Néphrologie , Oncologie médicale , Personnes , Sécurité , Sommeil , Télémédecine , Toxiques , Temps , Thérapeutique , Pharmacovigilance , Travail , Universités , Vacances , Vieillissement , Risque , Prise de décision , Population , Choix du patient , Mortalité , Médecins généralistes , Médecins , Lutte , Internet , Incidence , Filtration , Diagnostic , Démographie

nuance

Informatique médicale: Les +