nuance

L’Intelligence artificielle et l’exploitation des données au cœur du futur des soins de santé

illustrationNombre d’innovations dans le secteur de la santé sont en passe de constituer le fondement de la découverte scientifique. Grâce à ces avancées, on constate une explosion d’informations et de données scientifiques disponibles — des études cliniques aux informations concrètes sur les patients — qui sont indispensables pour identifier les patients à traiter et tenir les professionnels de la santé et leurs organisations informés des derniers médicaments. Les médecins doivent impérativement transmettre les bonnes informations aux bonnes personnes afin d’offrir les meilleurs soins possible.

Un écosystème de soins de santé connecté et collaboratif pour stimuler l’innovation

Les dépenses liées à la santé augmentent à un rythme alarmant : aux États-Unis, elles représentent 17 % du produit intérieur brut (PIB) total. Début 2018, les dépenses médicales totales aux États-Unis s’élevaient à 2 400 milliards de dollars[1], dont 500 milliards de dollars de dépenses évitables[2]. Avec le vieillissement de la population et l’augmentation de la fréquence des maladies chroniques et liées à l’âge, la courbe des dépenses finira par devenir insoutenable pour les sociétés et cela au niveau mondial. C’est un environnement de soins de santé plus dynamique qui est amené à émerger au cours des mois à venir, grâce à une collaboration accrue entre les laboratoires biopharmaceutiques, les fournisseurs et les organismes payeurs, qui permettra d’améliorer les performances de l’ensemble de la filière et de surmonter ce défi majeur.

Face à l’augmentation des coûts liés aux soins de santé, les organismes payeurs ne souhaitent aujourd’hui rembourser que les traitements innovants, les plus chers et notamment ceux provenant de la médecine de précision, qui se révèlent plus efficaces auprès des populations de patients ciblées. Cette médecine de précision exige d’être en mesure d’identifier les patients atteints de maladies rares ou orphelines. Par conséquent, les entreprises deviennent plus agiles et plus intégrées dans les écosystèmes de soins de santé dans lesquelles elles opèrent afin d’apporter aux patients les traitements dont ils ont besoin.

Cette évolution fait émerger de nouveaux modèles de tarification, avec notamment l’apparition de contrats « de partage de risques » et « de résultat » ainsi que des prix de désignation spécifique, qui s’alignent sur les caractéristiques uniques de ces produits innovants mis sur le marché et, mais aussi, sur les besoins des patients en matière de soins[3].

Pour évoluer dans cet environnement plus interconnecté et plus dynamique, les entreprises sont amenées à réduire les processus et les systèmes cloisonnés, tant en interne qu’au sein de l’écosystème des soins de santé, afin d’atteindre de nouveaux niveaux en termes d’efficacité opérationnelle et de collaboration. Ainsi, les entreprises pharmaceutiques pourront non seulement devenir plus compétitives, mais pourront également collaborer plus efficacement avec les prestataires de soins de santé et les organismes payeurs pour assurer des soins appropriés.

Cette collaboration se traduira par exemple par un flux de données provenant directement du patient ou d’un professionnel de santé, à chaque étape du processus de développement et de commercialisation des médicaments. Cela ira de leur réglementation et leur fabrication jusqu’aux documents d’approbation commerciale et de paiement. Ces informations sont également destinées à être transmises aux patients, aux organismes payeurs et aux prestataires de soins à mesure que les cloisonnements existants disparaitront. Il sera ainsi possible de disposer plus rapidement des données nécessaires pour prendre les bonnes décisions de traitement. Les données seront également saisies une seule fois, mais utilisées à de nombreuses reprises, ce qui permettra de réduire de moitié les processus redondants et la plupart des systèmes dupliqués. Les entreprises deviendront ainsi plus efficaces et plus agiles dans la délivrance des bons traitements aux bons patients.

Une fois ce nouveau modèle opérationnel en place, l’intelligence artificielle (IA) sera appliquée pour surveiller les tendances, relier les découvertes scientifiques entre les équipes, identifier les meilleurs sites d’essais cliniques et mettre en relation les populations concernées par les essais et les populations bénéficiant des traitements. Ce nouveau modèle permettra d’obtenir des résultats plus fiables et de réduire les pertes dans l’ensemble du secteur.

La protection des données et l’IA pour accélérer la mise en place de soins de santé centrés sur le patient

La multiplication des données et l’amélioration des technologies sont amenées à se heurter à deux autres grandes tendances dans les mois à venir : la poursuite de l’évolution vers la médecine personnalisée et une priorité renforcée accordée à la protection des données. Les équipes commerciales performantes concentreront leurs efforts sur la fourniture de soins de santé centrés sur le patient pour des pathologies spécialisées, d’une manière plus adaptée et plus respectueuse de la vie privée.

Les progrès réalisés en matière de produits spécialisés, et notamment de médecine personnalisée, ont permis de mettre au point des traitements plus efficaces et d’améliorer les résultats pour la santé des patients. À titre d’exemple, le recours à des soins pharmaceutiques spécialisés a permis de réduire considérablement le risque de rechute des patients atteints de sclérose en plaques par rapport aux soins pharmaceutiques traditionnels[4].

Cependant, le parcours du patient est devenu plus complexe, offrant aux fabricants de produits pharmaceutiques prestataires de services l’opportunité d’améliorer leurs communications et d’apporter leur soutien aux patients et aux professionnels de santé. Les visiteurs médicaux et équipes marketing des entreprises pharmaceutiques utiliseront des analyses prédictives garantissant la protection de la vie privée pour élaborer un plan de communication pour interagir avec les professionnels de santé à des moments décisifs du parcours du patient. L’utilisation de l’IA apportera également aux équipes des informations plus détaillées et personnalisées, pour identifier et cibler précisément les populations de patients et améliorer leurs stratégies de promotion. Les professionnels de santé peuvent alors, à leur tour, intervenir auprès des patients au bon moment pour améliorer le diagnostic, le traitement et l’observance thérapeutique.

La société accordant de plus en plus d’importance à la protection de la vie privée — et aux réglementations telles que l’ACCP et le RGPD — les entreprises devront aider les patients à mieux comprendre les complexités liées à la médecine spécialisée, tout en adressant les préoccupations des patients en matière de protection de la vie privée, notamment en proposant une participation à titre volontaire et un niveau approprié de consentement. Une récente étude menée par IBM[5] révèle que 78 % des répondants considèrent comme « extrêmement importante » la capacité d’une entreprise à préserver la confidentialité de leurs données.

Les données et les analyses continueront à jouer un rôle déterminant pour garantir que les entreprises pharmaceutiques parviennent à interagir avec les professionnels de santé et patients ciblés tout en respectant leurs données privées. Un plus grand nombre de patients pourront ainsi recevoir les traitements appropriés et améliorer leur état de santé.

L’IA, intégrée dans les processus commerciaux, devient un coach en temps réel

L’IA s’est révélée être un outil extrêmement précieux pour traiter de grands volumes d’informations et fournir des analyses et suggestions sur les meilleures mesures à prendre, améliorant ainsi considérablement l’efficacité commerciale. L’IA est déjà omniprésente dans les applications d’entreprise et intégrée dans des workflows commerciaux spécifiques, évoluant pour être plus contextuellement consciente et devenir un coach en temps réel pour les équipes travaillant sur les mêmes comptes.

L’IA fournit des renseignements qui aident les organisations commerciales à transmettre les bonnes informations aux professionnels de santé pour leur permettre de dispenser les meilleurs soins possible aux patients. Du fait de l’évolution vers des soins de santé centrés sur le patient et vers une médecine de précision et des médicaments spécialisés plus innovants, une plus grande variété de professionnels sont impliqués dans l’administration des soins. De cette nouveauté résulte une complexité dans l’identification des patients, des traitements appropriés et de la gestion des services nécessaires pour améliorer l’observance thérapeutique et les résultats des patients.

L’IA est amenée à intégrer une meilleure connaissance du contexte dans lequel travaillent les équipes de gestion des comptes, et va jouer le rôle de coach en temps réel pour aider les visiteurs médicaux à naviguer et interagir dans un environnement de plus en plus complexe. L’IA pourra par exemple fournir des recommandations sur les nouveaux professionnels de santé à cibler ou suggérer des stratégies de compte qu’il convient d’envisager, aidant ainsi les équipes à établir un engagement plus efficace et plus adapté avec les bonnes personnes au bon moment.

L’IA permettra également de se mettre en conformité en temps réel. Les équipes commerciales, par exemple, pourront prendre des notes détaillées sur les interactions avec les clients dans leur CRM, l’IA fournissant des indications en temps réel sur les risques potentiels de non-conformité, tels que les sujets non approuvés. Avec un coach en temps réel, les équipes commerciales auront la liberté de partager des notes non structurées et, en fin de compte, des connaissances plus approfondies sans risque pour mener des interactions plus informées et conformes.

La participation active des patients aux décisions concernant leurs soins va révolutionner le modèle

Dans le modèle actuel de soins de santé, les médecins bénéficient des informations, des efforts de développement commercial et du soutien des fabricants. Le secteur de la santé n’en est encore qu’aux premiers stades de l’adoption d’un modèle centré sur le patient qui examine les patients dans une perspective d’ensemble. Le patient considère les soins de santé complexes à gérer, fragmentés et à des prix exorbitants. La profession doit donc poursuivre sa modernisation et se concentrer sur l’expérience du patient et sur la responsabilisation de ce dernier.

Sur le plan commercial, les entreprises sont amenées à aligner plus étroitement leurs initiatives marketing et leurs équipes de gestion des comptes afin de cibler les messages destinés aux fournisseurs. À titre d’exemple, la rationalisation du processus MLR (Medical Legal Review) et l’utilisation de la publication digitale contribueront à assurer la communication en temps réel de nouvelles découvertes, de traitements innovants, et d’essais cliniques aux fournisseurs et aux patients.

Les patients sont certes des candidats à la recherche, aux traitements et à la chirurgie, mais ils restent avant tout des individus en quête de valeur, de praticité, de simplicité et de confort. Aujourd’hui, le secteur s’adapte pour répondre aux besoins médicaux et proposer des traitements aux patients par des moyens permettant une plus grande autonomie.

 

 

Par Chris Moore, président de Veeva Europe

 

 

 

 

 

 

[1] CMS, National Health Expenditures (chiffres en date du 5/12/2019). Total medical spending equals health consumption expenditures minus retail sales of medical products,

https://www.healthaffairs.org/doi/abs/10.1377/hlthaff.2019.01451?journalCode=hlthaff

[2]« Targeting High Cost Patients and their Needs », Ashish K. Jha, MD, MPH, Harvard Global Health Institute, 19 janvier 2016

[3]PriceWaterhouseCoopers, « Six drug pricing models have emerged to improve product access and affordability », 23 septembre 2019, https://www.pwc.com/us/en/industries/health-industries/library/6-drug-pricing-models.html

[4]American Health & Drug Benefits, « Effects of Specialty Pharmacy Care on Health Outcomes in Multiple Sclerosis », Nov. 2016, http://www.ahdbonline.com/issues/2016/november-2016-vol-9-no-8/2230-effects-of-specialty-pharmacy-care-on-health-outcomes-in-multiple-sclerosis

[5]IBM, « Cybersecurity and Privacy Report », Avril 2018, https://newsroom.ibm.com/Cybersecurity-and-Privacy-Research

Descripteur MESH : Soins , Patients , Santé , Personnes , Médecins , Temps , Médecine , Vie privée , Vie , Organismes , Environnement , Marketing , Rôle , Communication , Risque , Thérapeutique , Population , Laboratoires , Sociétés , Essais , Connaissance , État de santé , Contrats , Liberté , Produit intérieur brut , Sclérose en plaques , Recherche , Écosystème , Vieillissement , Confidentialité , Rationalisation , Diagnostic , Sclérose , Maladies rares

nuance

Informatique médicale: Les +