nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Traçage des contacts

3 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Ebola : AHF Afrique exhorte l'OMS à accélérer sa réaction face à l’Ebola ; critique le silence de l’Union africaine

Ebola : AHF Afrique exhorte l'OMS à accélérer sa réaction face à l’Ebola ; critique le silence de l’Union africaine

AIDS Healthcare Foundation, le 17 janvier 2019 : Le 2 janvier 2019, le nombre total des patients confirmés et probables aurait dépassé 600 personnes, avec 368 décès et 207 personnes ayant guéri de la maladie, selon la chaîne de télévision CNN. […].

L’Académie de médecine favorable à l’utilisation de Smartphones pour le suivi du déconfinement

L’Académie de médecine favorable à l’utilisation de Smartphones pour le suivi du déconfinement

Académie de Médecine, le 23 avril 2020 : Le confinement strict a permis de freiner l’épidémie de Covid-19 en France. Le déconfinement progressif doit être suivi avec beaucoup d’attention pour détecter une éventuelle résurgence, tout en poursuivant les gestes barrières indispensables. Dès lors que les tests (PCR) de détection du virus sont largement disponibles, il est envisagé de détecter systématiquement toutes les personnes présentant des symptômes de Covid-19. […].

#Coronavirus : la moitié des contaminations se produirait avant l’apparition des premiers symptômes sous forme d’aérosols infectieux

#Coronavirus : la moitié des contaminations se produirait avant l’apparition des premiers symptômes sous forme d’aérosols infectieux

Caducee.net, le 13 juillet 2020 : Le coronavirus SARS COV 2, à l’instar de nombreuses maladies infectieuses, sait se propager en toute discrétion en utilisant non seulement des sujets infectés et contaminants, mais sans symptômes apparents, mais aussi en mettant à profit les jours qui précédent l’apparition des premiers symptômes lors d’une infection plus classique. Dans une synthèse rapide et non exhaustive de la littérature scientifique publiée le 8 juillet, Santé Publique France a cherché à quantifier ces modes de contaminations silencieux. Avec 25 % des cas asymptomatiques et 50 % des contaminations lors des phases pré-symptomatiques, ils seraient bien plus importants que prévu. Des chiffres inquiétants qui renforcent encore l’hypothèse d’aérosols infectieux et requièrent un changement rapide de doctrine de protection. […].

nuance

Les plus