Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Ulcère gastrique

5 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

L'ulcère gastro-duodénal

E.Faure, le 15 juin 2000 : - L'ulcère gastroduodénal est une maladie chronique récidivante. C'est en fait un cadre nosologique dans lequel on intègre des affections se traduisant par une perte de substance d'un revêtement épithélial cutané ou muqueux sans tendance à la cicatrisation spontanée et entamant la paroi gastrique ou duodénale. En réalité, l'ulcère duodénal ou gastrique résulte d'un déséquilibre entre des facteurs d'agression (sécrétion acide et peptique) et des facteurs de défense (mucus, épithélium de surface...). - L'ulcère duodénal est localisé dans la majorité des cas au niveau du bulbe duodénal. Il est favorisé par une augmentation de l'acidité. - L'ulcère gastrique est préférentiellement localisé au niveau de la petite courbure gastrique (angulus). Il est favorisé par la diminution de la cytoprotection. […].

Ulcère gastro-duodénal : un traitement de fond n’est pas toujours nécessaire pour éviter les récidives

Caducee.net, le 23 septembre 2003 : Chez les patients avec un ulcère gastrique hémorragique, le recours à un traitement d’entretien sur long terme n’est pas forcément nécessaire après l’éradication d’Helicobacter pylori et la cicatrisation complète. […].

Ulcère gastrique : action synergique de l’alendronate + naproxene

Caducee.net, le 18 janvier 2001 : L’alendronate et le naproxene sont responsables d’ulcères gastrique et la combinaison de ces deux médicaments a une action synergique dans la survenue de ceux-ci. Selon les auteurs de cette étude parue dans Archives of Internal Medicine, l’alendronate devrait être utilisé avec précaution chez les patients qui ont également besoin d’un traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdien. […].

Helicobacter pylori, aspirine à faible dose et lansoprazole

Caducee.net, le 27 juin 2002 : L’infection par Helicobacter pylori et la prise prolongée de faibles doses d’aspirine (par exemple en prévention secondaire des accidents cardiovasculaires) sont deux facteurs de risque d’hémorragie digestive et de complications gastriques. Un essai mené par Lai et al et publié dans le NEJM montre que l’inhibition de la pompe à protons permet de réduire le risque de récidive lorsque l’infection est traitée et le traitement par aspirine poursuivi. […].

La modification de la douleur migraineuse par l'hypnothérapie rationnelle graduée

L.Howard, le 15 mai 2002 : Le point complet sur la modification de la douleur migraineuse par l'hypnothérapie rationnelle graduée : . […].

Les plus