nuance

L’hospitalisation à domicile, une alternative économique pour les soins de suite et de réadaptation

Le besoin en lits dédiés aux soins de réhabilitation et d’accompagne ment sera croissant dans les années à venir, notamment pour les per sonnes âgées. Ce type de soins, dispensé principalement dans des structures hospitalières spécialisées en soins de suite et de réadapta tion (SSR), se développe de plus en plus en hospitalisation à domicile (HAD).

Dans le contexte politique actuel, favorable à la création de nouvelles places en HAD, cette étude compare les co ûts de ces deux modes de prise en charge pour des soins superposables. Ces soins considérés comme réalisables dans l’une ou l’autre des structures représentent plus de la moitié de l’activité de SSR et d’HAD.

Pour ces soins comparables, le co ût d’une journée pour les finan ceurs publics est, en moyenne, de 263 € en SSR contre 169 € en HAD.

Cette différence s’atténue pour les patients âgés et/ou fortement dé pendants mais le co ût moyen journalier en SSR demeure supérieur quels que soient l’âge, le niveau de dépendance et le profil médical du patient.

Pour faire face aux besoins de la population vieillissante, créer par exemple 10 000 places d’HAD représenterait à terme une économie de près de 350 millions d’€ par an pour les financeurs publics. L’HAD représente donc une alternative économique intéressante. Elle ne peut toutefois être envisagée pour tous les patients car elle nécessite presque toujours la présence d’un entourage aidant.

Dans une perspective de planification des besoins grandissants de soins de la population vieillissante, l’IRDES a été sollicité pour réaliser une étude de co ût de création d’une place en hospitalisation à domicile (HAD) en comparaison d’un lit dans un établissement de soins de suite et de réadaptation (SSR), pour une activité superposable et en tenant compte des différentes situations cliniques possibles. Cette étude a été financée par la Direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS) du ministère de la Santé, de la Famille et des Personnes handicapées. Une enquête ad hoc a été menée auprès des structures d’HAD pour recueillir leurs co ûts de création (l’enquête CCHAD 2006) tandis que des données fournies par la DHOS ont été utilisées du côté SSR.

Pour en savoir plus : Voir le site

source

Descripteur MESH : Soins , Soins de suite , Hospitalisation , Hospitalisation à domicile , Lits , Patients , Population , Économie , Face , Famille , Personnes , Personnes handicapées , Politique , Santé

nuance

Hôpital: Les +