nuance

Diagnostic de la peste : un nouveau test rapide et efficace

Ce test a été développé par Suzanne Chanteau (Institut Pasteur) en collaboration avec le Ministère de la Santé de Madagascar. Le test fait appel à des anticorps monoclonaux conjugués à des particules d’or. Il permet de détecter de très faibles concentrations de l’antigène F1 (0,5 ng/ml), spécifique à Yersinia pestis. De plus, le délai est très court puisque 15 minutes suffisent.

Son efficacité est également remarquable puisqu’elle est supérieure de 41 % aux méthodes bactériologiques et de 31 % supérieure à l’ELISA d’après le nombre de prélèvements cliniques positifs analysés. Enfin, sa valeur prédictive positive est de 90,6 % en prenant pour standard les méthodes bactériologiques et l’ELISA F1. Sa valeur prédictive négative est de 86,7 %.

Globalement, le test est efficace, rapide et facile à mettre en œuvre, expliquent les auteurs. Il constitue à ce titre un outil de choix dans la lutte contre la peste. Le test est actuellement utilisé à Madagascar.

Aujourd’hui, 20 pays sont directement concernés par la peste et 3000 à 4000 cas sont recensés chaque année, notamment en Afrique. Dans la plupart des zones endémiques, le diagnostic de peste bubonique ou pulmonaire n’est souvent établi que d’après les symptômes cliniques alors que l’infection doit être prise en charge le plus tôt possible.

Source : Lancet 2003; 361: 211–16

Descripteur MESH : Peste , Madagascar , Anticorps , Anticorps monoclonaux , Santé , Méthodes , Afrique , Diagnostic , Lutte

nuance

Recherche scientifique: Les +