nuance

Un autre antiviral pour traiter le SRAS

Une étude préliminaire indique que l’antiviral glycyrrhizine pourrait être plus efficace que les autres antiviraux dans le traitement du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

La ribavirine est l’antiviral actuellement le plus employé pour le traitement du SRAS en combinaison avec des anti-inflammatoires stéroïdiens. Aucun traitement définif n’a encore été identifié contre les infections par le coronavirus associé au SRAS.

Jindrich Cinatl et des chercheurs de l’Ecole de Médecine de l’Université de Franckfort ont mesuré le potentiel antiviral de cinq molécules (ribavirine, 6-azauridine, pyrazofurine, acide mycophénolique et glycyrrhizine) contre deux isolats de coronavirus retrouvés chez des patients avec un SRAS.

La glycyrrhizine (un antiviral avec une efficacié prouvée dans le traitement du HIV-1 et de l’hépatite C) était le plus actif des antiviraux en termes d’inhibition de la réplication du virus. Selon les auteurs, cette molécule devrait faire l’objet d’un test plus direct dans le traitement du SRAS.

Source : Lancet 2003; 361: 2045–46

Descripteur MESH : Antiviraux , Syndrome , Syndrome respiratoire aigu sévère , Coronavirus , Ribavirine , Acide mycophénolique , Médecine , Patients , Virus

nuance

Recherche scientifique: Les +