nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Pratique médicale et paramédicale

1206 résultats triés par date
affichage des articles n° 1135 à 1153

Objectif 72 de la loi relative à la politique de Santé Publique: «Diminution de la fréquence et de la sévérité des séquelles fonctionnelles associées aux accidents vasculaires cérébraux» d’ici 2008

Dr BOUSSER, DRVACHERON, le 12 décembre 2004 : Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) constituent la première cause de handicap acquis chez l’adulte, la deuxième cause de démence, la troisième cause de décès et ils génèrent un co ût socio-économique considérable. […].

De l’anonymat dans la prise en charge des infections sexuellement transmissibles (IST)

Académie de médecin, le 12 décembre 2004 : La loi votée le 13 août 2004 (JO du 17/08/04) relative aux libertés et responsabilités locales, Chapitre IV: La Santé, Article 71 du Code de la Santé Publique L.3121-1 et 3121-3, appelle de la part de l’Académie nationale de Médecine les remarques suivantes concernant les infections sexuellement transmissibles (IST). […].

Utilisation des antidépresseurs chez l'enfant et l'adolescent

AFFSAPS, le 08 décembre 2004 : Parallèlement à l'évaluation effectuée à l'échelle européenne, qui a inclus le réexamen du rapport bénéfice-risque du Deroxat®, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits des santé (Afssaps), comme d'autres autorités de santé, a engagé dès juin 2003, la révision de l'ensemble des données sur les antidépresseurs IRS1 . Cette réévaluation est intervenue après que l'Afssaps a eu connaissance des résultats d'essais cliniques conduits avec des antidépresseurs (Deroxat® d'une part et Effexor® d'autre part) chez des enfants et des adolescents souffrant de dépression. […].

Traitement des varices des membres inférieurs : quelle stratégie thérapeutique ? quelle(s) technique(s) utiliser ?

ANAES, le 11 novembre 2004 : Cette nouvelle étude d'évaluation technologique a été réalisée par l'Anaes, à la demande du Collège français de chirurgie vasculaire (CFCV) et de la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS). […].

Evaluation de l'intérêt du dépistage de l'infection à cytomégalovirus (CMV) chez la femme enceinte

ANAES, le 11 novembre 2004 : Une infection récente à CMV chez la femme enceinte peut résulter d'une primo-infection ou d'une infection secondaire (réinfection ou réactivation virale). L'infection fœtale n'est pas systématique ; le nouveau-né peut être symptomatique ou non et présenter ou non des séquelles neurologiques. Des séquelles sensorielles (visuelles et auditives) peuvent apparaître des mois ou des années après la naissance. […].

Traitement médicamenteux de l'ostéoporose post-ménopausique : recommandations

AFFSAPS, le 11 novembre 2004 : L‘ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une détérioration de la micro-architecture du tissu osseux, responsable d‘une augmentation de la fragilité osseuse et du risque de fracture. […].

Rapport d'orientation de la commission d'audition publique

AFFSAPS, le 11 novembre 2004 : Organisée conjointement par l'Afssaps, l'Anaes et l'Inserm à la demande du ministre de la Santé et de la Protection sociale, l'audition publique a eu lieu le 9 novembre dernier à Paris. Ses objectifs étaient d'analyser les nouvelles données, en particulier l'étude de M. A. Hernan et collaborateurs (Neurology, 14 septembre 2004 ; volume 63, pages 838 à 842) afin d'actualiser, le cas échéant, les recommandations sur la vaccination contre le virus de l'hépatite B émises à l'issue de la réunion de consensus de septembre 2003. […].

Rapport public d'évaluatiuon : Vesicare 5 mg et 10 mg, comprimé pelliculé

AFFSAPS, le 11 novembre 2004 : Le 16 août 2004, une Autorisation de Mise sur le Marché a été octroyée au laboratoire YAMANOUCHI PHARMA po(novembre 2004)ur les spécialités VESICARE 5 mg et 10 mg, comprimé pelliculé, […].

100 000 nouveaux donneurs de moelle osseuse dans le fichier français pour répondre aux besoins des patients

Ministère de la santé, le 11 novembre 2004 : Pour guérir certaines maladies graves et notamment des maladies hématologiques malignes, comme les leucémies par exemple, le médecin dispose de diverses modalités de traitement, dont l’allogreffe1 de moelle osseuse. Celle-ci ne constitue pas un recours systématique mais représente, dans certains cas, une possibilité thérapeutique essentielle. […].

Evaluation nationale de la prise en charge thérapeutique des expositions au VIH : impact des recommandations d’avril 2003

Florence Lot, Christine Larsen, Béatrice Basselier, Caroline Semaille, le 11 novembre 2004 : En 1998, les recommandations françaises en matière de prophylaxie antirétrovirale après exposition professionnelle au VIH chez le personnel de santé ont été étendues aux rapports sexuels, aux partages de matériel d’injection chez les usagers de drogues et aux expositions « autres », telles que piqûres par seringue abandonnée, contacts cutanés sanguins ou morsures lors de bagarres. […].

Quelles informations délivrer à un homme souhaitant réaliser un dépistage du cancer de la prostate ?

ANAES, le 11 novembre 2004 : A la demande de la Direction générale de la santé, l'Anaes propose aux médecins généralistes et aux urologues des éléments d'information à délivrer aux hommes qui envisagent la réalisation d'un dépistage individuel du cancer de la prostate et qui consultent pour la première fois à ce sujet. […].

Biologie médicale :Bilan de l’évolution récente des prescriptions

ANAES, le 11 novembre 2004 : La deuxième édition de BIOLAM 1 , « Biologie Assurance Maladie », publication de la CNAMTS, dresse une analyse détaillée de l’évolution des analyses biologiques entre 2001 et 2002. […].

DISPARITES DES PRESCRIPTIONS MEDICALES : Synthèse des connaissances et point sur les actions

AMELI, le 11 novembre 2004 : Les dépenses de prescriptions médicales connaissent parfois de fortes disparités géographiques qui ne semblent s’expliquer ni par le profil des patients, ni par les caractéristiques de l’offre locale de soins. La compréhension de ces disparités et leur réduction quand elles s’avèrent injustifiées constituent un enjeu important pour l’Assurance Maladie. Une étude de la caisse nationale publiée en avril dernier évaluait l’impact de ces sur-prescriptions entre 2 et 2,5 milliards d’euros par an, dont la moitié pour le seul poste des médicaments. […].

Insuffisance rénale chronique : moyens thérapeutiques pour en ralentir la progression

ANAES, le 27 octobre 2004 : Ces recommandations pour la pratique clinique ont été élaborées à la demande du Collège universitaire des enseignants en néphrologie. Elles font suite aux travaux sur le diagnostic de l'insuffisance rénale chronique chez l'adulte publiés par l'Anaes en 2002. […].

ANTIBIOTHERAPIE ET ANTIBIORESISTANCE

AMELI, le 19 octobre 2004 : Comme toute évolution en profondeur, la baisse de consommation d'antibiotiques a des conséquences tangibles sur le terrain, pour la pratique des médecins. Plusieurs questions légitimes sur l'antibiothérapie et la résistance bactérienne se posent de manière récurrente. Le Professeur Choutet, infectiologue, a accepté d'y répondre. […].

ROR : mythes et réalités

AMELI, le 14 octobre 2004 : 1-Puisque le vaccin ROR existe, les vaccins monovalents rougeole, oreillons, rubéole ne sont plus utiles ? FAUX…   […].

ROR : la stratégie vaccinale en pratique

CNAMTS, le 14 octobre 2004 : La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies virales souvent considérées comme bénignes, parce qu’elles guérissent habituellement sans séquelles malgré l’absence de tout traitement étiologique efficace. Pourtant, leur évolution naturelle est loin de se faire toujours en ce sens. […].

Les enjeux de la vaccination ROR en France

AMELI, le 14 octobre 2004 : La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies virales souvent considérées comme bénignes, parce qu’elles guérissent habituellement sans séquelles malgré l’absence de tout traitement étiologique efficace. Pourtant, leur évolution naturelle est loin de se faire toujours en ce sens.Il est possible d’éliminer ces trois maladies en France avec une couverture vaccinale d’au moins 95% […].

nuance

Les plus