nuance

Explosion des consultations pour anosmie sévère brutale sans obstruction nasale

illustrationLe Dr Charlotte Hautefort, ORL à la Lariboisière et le Pr Dominique Salmon à l'Hôtel Dieu de Paris ont fait remonter l’explosion des consultations pour Anosmie sévère brutale sans obstruction nasale, avec troubles du gout très gênants, isolée ou avec symptômes COVID classiques, ou parfois simple rhinite.

Sur DOCADOC ORL (4000 ORL libéraux et hospitaliers), les ORL ont tous vu un ou plusieurs patients avec ce symptôme exceptionnel (d’habitude traité par 8 j de corticothérapie)
Ça semble extrêmement fréquent, d’après les premiers retours

Peut-on informer les services de médecine du travail et les centres 15 rapidement (d’une part, Contre-indications des corticoïdes habituels pour cette atteinte normalement rare ; d’autre part critère diagnostique majeur dans le contexte). Les ORL commencent à le savoir grâce à docadoc, mais les généralistes ne sont pas encore au courant.

Dominique Salmon et Charlotte Hautefort envisagent de diffuser très largement lorsqu’ils auront complété leur série d’anosmie avec tests positifs, probablement demain, mais ce sont 24 h de gagnées pour repérer les formes légères

L’existence d’une ANOSMIE brutale, complète, SANS OBSTRUCTION NASALE avec disparition complète du gout très gênante, rend le diagnostic COVID quasi certain. Elle peut être isolée ou avec symptômes minimes (rhinite, fébricule ou non)
Ce motif de consultation habituellement très rare explose chez les ORL libéraux et les généralistes

3 points =
– Ne pas les traiter par CC inhalés ou per os (comme on fait sur ces anosmies le plus souvent)
– Toujours chercher ce symptôme si cas suspect>> ça fait le diagnostic s’il n’y a pas d’obstruction nasale et si le gout a disparu
– Cela semble plutôt des formes bénignes (mais semble aussi assez fréquent dans les formes graves si on recherche le symptôme, à évaluer, pas de modification de la conduite à tenir)

Les personnes-ressources pour tout renseignement
Dr Charlotte Hautefort charlotte.hautefort@aphp.fr
Pr Dominique Salomon dominique.salmon@aphp.fr

 

Résumé des recommandations pour les patients dans cette situation :

 

Compte tenu du contexte actuel, si vous avez une anosmie brutale sans obstruction nasale, il est probable que vous ayez une infection COVID19 :

Pour répondre aux principales questions :

1/Pas de prélèvement nécessaire.

2/Si gêne respiratoire : appeler le numéro vert : 0 800 130 000 ou le SAMU 15

3/Aucun traitement n’est indiqué pour l’anosmie dans ce cas : surtout, NE PAS prendre des corticoïdes per os ou localement.

 

Le plus important est de vous confiner afin de ne pas contaminer d'autres personnes durant les 10 prochains jours.

Vous pouvez commencer à vous entraîner à percevoir des odorants (flacons d'épices , café, menthe, vinaigre, coriandre...) et cela 10 minutes chaque jour en lisant bien le nom de l'odorant avant de le sentir pour l'associer au niveau cognitif.

Habituellement l’odorat reviendra dans le mois, si toutefois les symptômes persistaient, prenez contact avec un des centres d'olfaction de votre région.

Vous serez possiblement contacté pour une étude en cours sur l'impact de l'anosmie secondaire au coronavirus si vous êtes d’accord.

Descripteur MESH : Obstruction nasale , Rhinite , Dominique , Diagnostic , Personnes , Coronavirus , Infection , Café , Recherche , Médecine , Médecine du travail , Travail , Épices , Patients , Services de médecine du travail

1 réaction(s) à l'article Explosion des consultations pour anosmie sévère brutale sans obstruction nasale

  • MyPassion

    laetitia mercat| mardi 24 mars 2020- REPONDRE

    Bonjour, j'ai une question importante : dans ce cas, est-il judicieux de faire des lavages rhino-pharyngés au semum phy afin d'assainir cette région où le virus s'installe ?
nuance

Pratique médicale: Les +