nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Diffusion

348 résultats triés par date
affichage des articles n° 55 à 73

Stratégie de prévention de l'infection VIH/Sida, en France pour les années 2001- 2004

F.Girard, le 20 avril 2001 : L'élaboration de la stratégie de prévention dans l'infection VIH / Sida repose sur un travail de collaboration entre les DRASS, DDASS et les différentes associations, face à la priorité de santé publique que demeure cette maladie. […].

Neurotech annonce l'ouverture de son site de production BPF à Cumberland (Rhode Island)

PR Newswire, le 21 octobre 2008 : CUMBERLAND, Rhode Island, October 21 /PRNewswire/ -- Neurotech Pharmaceuticals, Inc., une société privée de biotechnologie se consacrant au développement de thérapies oculaires pour le traitement d'affections rétiniennes chroniques, a annoncé aujourd'hui l'ouverture de son nouveau site de production BPF (bonnes pratiques de fabrication) de 27 000 pieds carrés (2 500 m2) à Cumberland (Rhode Island). […].

« La santé à tout âge » : une série de programmes courts pour préserver sa santé sur la durée

Caducee.net, le 06 novembre 2008 : Le vieillissement de l’organisme est un processus inévitable. Cependant, certains réflexes, adoptés tôt, permettent de prévenir efficacement ou de retarder la survenue de nombreuses pathologies et de maintenir un bon état de santé général. Pour permettre à chacun d’adopter les bons réflexes, l’INPES rediffuse une série de programmes courts, intitulés « La Santé à tout âge » du 3 novembre au 12 décembre 2008, du lundi au vendredi sur France 2 et France 3. […].

LumiThera achève l'inscription des patients dans l'étude clinique multicentrique LIGHTSITE III aux États-Unis pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge

LumiThera Inc., le 10 février 2021 : SEATTLE, 11 février 2021 /PRNewswire/ -- LumiThera, Inc, une société de dispositifs médicaux en phase de commercialisation qui propose un traitement de photobiomodulation (PBM) pour les troubles et les maladies oculaires, a annoncé aujourd'hui qu'elle avait terminé le recrutement pour son étude clinique multicentrique aux États-Unis sur des patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) sèche. […].

Emergence d’infections digestives liées à Clostridium difficile de type 027, France, janvier à août 2006

INVS, le 01 septembre 2006 : Clostridium difficile est un bacille à Gram positif anaérobie sporulé responsable de 15 à 25 % des diarrhées survenant après la prise d'antibiotiques et de plus de 95 % des cas de colites pseudomembraneuses (CPM). C'est ainsi la première cause de diarrhées infectieuses nosocomiales chez l'adulte. […].

Le rapport de l’IGAS sur l’information des médecins généralistes sur le médicament

FORMINDEP, le 11 novembre 2007 : Le Formindep a été auditionné dans le cadre de ce rapport et y est cité à plusieurs reprises. […].

Les jeunes sont confrontés à de graves risques de MST

FIH, le 01 janvier 2000 :  Les adolescents ont besoin de compétences et de confiance en soi pour réduire ces risques.  […].

La quasi-totalité d’un chromosome humain décodée pour la première fois

Caducee.net, le 01 décembre 1999 : Pour la première fois, la presque totalité de la séquence d’un chromosome humain est publiée, annonce la revue Nature dans son numéro daté de jeudi. […].

Biologie médicale :Bilan de l’évolution récente des prescriptions

ANAES, le 11 novembre 2004 : La deuxième édition de BIOLAM 1 , « Biologie Assurance Maladie », publication de la CNAMTS, dresse une analyse détaillée de l’évolution des analyses biologiques entre 2001 et 2002. […].

Axon présente les résultats positifs de l'essai de phase II pour AADvac1, lors de l'AAT-AD/PD 2020

AXON Neuroscience SE, le 03 avril 2020 : VIENNE, 3 avril 2020 /PRNewswire/ -- AXON Neuroscience SE (« Axon »), une société de biotechnologie de stade clinique leader dans son secteur, à la pointe de la prévention et du traitement de la maladie d'Alzheimer, a présenté lors de la conférence AAT-AD/PD 2020 les résultats positifs de son essai de phase II pour AADvac1, le premier vaccin Tau servant à prévenir et à traiter la maladie d'Alzheimer. […].

Avis du Conseil scientifique de l'Elysée du 23 mars 2020

Avis du Conseil scientifique de l'Elysée du 23 mars 2020

Caducee.net, le 25 mars 2020 : La mise en œuvre du confinement a modifié profondément les comportements et la situation du pays. Le confinement est actuellement la seule stratégie réellement opérationnelle, l’alternative d’une politique de dépistage à grande échelle et d’isolement des personnes détectées n’étant pas pour l’instant réalisable à l’échelle nationale. Le confinement doit être strictement mis en œuvre et bénéficier d’une large adhésion de la population, comme ceci semble être le cas. […].

#COVID19 : le point de situation épidémiologique en Bretagne sur le #coronavirus SARS-CoV-2

#COVID19 : le point de situation épidémiologique en Bretagne sur le #coronavirus SARS-CoV-2

ARS, le 20 mars 2020 : À 17 h 30, ce 19 mars, le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne depuis le 28 février est désormais de 268. […].

Zoom sur le virus de la grippe, sa prévention et son traitement.

Interview du Pr. Sylvie van der Werf de l’Institut Pasteur., le 06 septembre 2004 : Quelles sont les particularités virologiques de la grippe ? […].

Tatouage : signalement d’une encre contaminée

Ministère de la Santé , le 25/08/2004, le 25 août 2004 : Les autorités de la République Tchèque ont informé les autorités françaises de la contamination d’une encre de tatouage par le champignon Acremonium fungi. Il s’agit de deux lots (n° 7996988 et 7996989) d’encre noire de la marque « STARBRITE COLORS Black Magic» fabriquée aux Etats-Unis par la société Tommy’s Supplies. La découverte de cette contamination mycosique a été faite à l’occasion de l’hospitalisation, en République Tchèque, d’une personne récemment tatouée et présentant un mycétome (tuméfaction infectieuse évoluant de façon chronique avec fistulisation) associé à un syndrome infectieux. […].

Expression des gènes et cancer : une question de probabilité ?

CNRS, le 01 janvier 2006 : Sait-on pourquoi un gène s'exprime ou non, au sein d'une cellule ? Depuis les années 60, l'explication la plus courante fait appel à la notion de programme génétique : il existe dans toute cellule des gènes dits répresseurs ou activateurs qui commandent ou répriment la production de protéines indispensables à la cellule. Depuis une quarantaine d'années, plusieurs démonstrations expérimentales sont venues remettre en question cette approche déterministe (une molécule-signal au niveau du gène détermine une réponse de la cellule) au profit d'une nouvelle théorie dite probabiliste : un gène a simplement une probabilité de s'exprimer ou pas à tout moment. Les travaux de chercheurs de l'Inserm, du CNRS et de l'Université Pierre et Marie Curie1 apportent une contribution supplémentaire à l'édification de cette nouvelle théorie du développement embryonnaire. Le changement de paradigme que sous-tendent ces nouvelles données permet notamment de considérer les phénomènes de la cancérogenèse, sous un angle totalement nouveau. Ces travaux, publiés ce mois-ci dans la revue Progress in Biophysics & Molecular Biology, sont accessibles en ligne2. […].

Recommandations de l’Académie Nationale de Médecine concernant la prise en charge extrahospitalière de l’arrêt cardiocirculatoire

Académie de Médecine, le 30 janvier 2007 : Les arrêts cardiocirculatoires inopinés sont responsables d’environ 50 000 morts subites par an en France. Plus de la moitié d’entre eux sont liés à une fibrillation ventriculaire. Le taux de survie observé à 1 mois est actuellement inférieur à 3%. Un appel immédiat aux unités mobiles de secours, des manœuvres simples de réanimation à la portée de tous (massage cardiaque externe en particulier), une défibrillation cardiaque très précoce, devraient pouvoir faire passer ce taux de survie à plus de 30%. L’apparition des défibrillateurs entièrement automatiques doit permettre leur utilisation par l’ensemble de la population informée. […].

Des implants biodégradables pour le traitement de la schizophrénie

Caducee.net, le 29 mai 2002 : Des chercheurs américains de l’école de médecine de Pennsylvanie ont mis au point sur l’animal un appareil de délivrance de l’halopéridol, implantable sous la peau, qui permet de diffuser le médicament de manière continue pendant cinq mois. Le but de cet implant biodégradable est, en permettant une observance thérapeutique de longue durée chez les patients atteints de schizophrénie, d’améliorer et de stabiliser les symptômes de leur maladie. […].

nuance

Les plus