nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Édulcorants

9 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Niutang recrute un directeur expérimenté pour ouvrir un bureau au Royaume-Uni

PR Newswire, le 23 juin 2008 : CHANGZHOU, Chine, June 24 /PRNewswire/ -- Niutang Chemical, fabricant mondial de premier plan d'additifs alimentaires, d'intermédiaires pharmaceutiques et d'agents de traitement, a recruté Alan Turner pour diriger son nouveau bureau au Royaume-Uni. En tant que directeur des ventes de Niutang U.K. Ltd., M. Turner dirigera toutes les activités de vente et de marketing de Niutang au Royaume-Uni, y compris les activités touchant les édulcorants et l'acide folique. Il se concentrera principalement sur les activités en pleine croissance de la société en ce qui concerne l'aspartame et le sucralose. […].

Diabète : la FFRD finance 4 nouveaux projets de recherche

Diabète : la FFRD finance 4 nouveaux projets de recherche

FFRD, le 21 janvier 2020 : Pour sa 7e année d’engagement pour favoriser des projets de recherche, la FFRD allouera aux nouveaux lauréats non pas 3, mais 4 allocations d’un montant total de 900 000 euros. Chaque année, les projets primés, en recherche expérimentale, clinique ou translationnelle, sont prometteurs d’une meilleure prise en charge des patients. […].

L'évaluation de l'innocuité des additifs alimentaires au sein de l'Union Européenne

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Tout additif alimentaire doit avoir non seulement une utilité démontrée mais aussi avoir été l'objet d'une évaluation rigoureuse et minutieuse. Au sein de l'Union Européenne, l'ensemble des additifs alimentaires, doit être expertisé par le Comité Scientifique de l'Alimentation Humaine (CSAH) avant son utilisation. […].

A propos du rôle des boissons sucrées comme cause de l’obésité

Caducee.net, le 01 octobre 2011 :  Le projet de taxation des boissons sucrées qui vient d’être présenté par le Premier Ministre replace dans l’actualité le rôle de ces boissons comme l’une des causes de l’obésité. L’Académie nationale de médecine rappelle qu’elle s’est déjà prononcée sur ce sujet. Elle a formulé des recommandations allant dans le sens d’une diminution de leur consommation, en particulier chez l’enfant et l’adolescent, en proposant notamment l’interdiction des distributeurs en contenant dans les locaux scolaires (1-2). Toute mesure visant à réduire l’apport alimentaire de boissons sucrées et, donc, leur taxation, repose sur des fondements scientifiques, médicaux et sanitaires que l’Académie tient à rappeler. […].

Grâce aux enzymes, mangez " propre ", mangez " vert "!

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Que ce soit pour les bactéries ou les êtres humains, les enzymes sont de véritables " clés de la vie ". Elles sont aujourd'hui largement utilisées dans la fabrication des produits alimentaires. […].

Le dossier portant sur les stéviosides de Cargill reçoit un avis scientifique positif de la part de l'Autorité européenne de sécurité des aliments

PR Newswire, le 14 avril 2010 : WAYZATA, Minnesota, April 14, 2010 /PRNewswire/ -- L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié aujourd'hui un avis scientifique qui confirme que les stéviosides, un édulcorant extrait de la stevia, peuvent être utilisés sans danger dans les aliments et boissons, en plus d'établir une dose journalière admissible (DJA) pour les consommer en toute sécurité. […].

Nouveaux aliments - Quoi de neuf ?

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Les aliments réputés bons à la santé sont extrêmement populaires au Japon. Ils commencent à faire leur percée en Europe. […].

La biotechnologie moderne et la qualite des aliments

EUFIC, le 01 janvier 2000 : La première utilisation du génie génétique, il y a vingt ans, a ouvert la voie pour bien d'autres progrès dans le domaine de la phytogénétique comme dans celui de la fermen-tation. Alors que chaque pas en avant peut paraître relativement petit, l'ensemble pourraient bien se traduire par de nouvelles améliorations de la qualité nutritive, de l'aspect, de la saveur, de la commodité, du prix et de la sécurité de consommation des aliments. […].

Cancer et aliments ultra-transformés sont statistiquement liés

Cancer et aliments ultra-transformés sont statistiquement liés

Caducee.net, le 16 février 2018 : Une étude observationnelle menée par des chercheurs français de l’Inserm, de l’Inra et de l’Université Paris 13 établit un lien statistique entre consommation d'aliments ultra-transformés et sur-risque de cancer. Concrètement une augmentation de 10% de la consommation de ces aliments est associée à une hausse de 10% de risque cancer en général et de 12% de cancer du sein en particulier. Si le lien de causalité n'est pas établi, c'est un beau et gros pavé qui vient d'être jeté dans la mare de l'industrie agro-alimentaire et de la grande distribution. […].

nuance

Les plus