nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Érythrocytes

24 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Un modèle murin de drépanocytose humaine corrigé par thérapie génique

Caducee.net, le 14 décembre 2001 : Une équipe internationale coordonnée par le français Philippe Leboulch, qui travaille au MIT (Cambridge, Massachusetts, EU) et dans l’unité INSERM 111 (Hôpital St Louis, Paris, France), a mis au point une nouvelle technique de transfert de gène permettant de corriger le gène humain de la globine βA défectueux dans la drépanocytose. Selon les chercheurs, qui publient leurs résultats dans Science, le transgène est stable, exprimé dans 99% des érythrocytes circulants et permet de corriger les symptômes de la maladie. […].

Grâce au soutien d’Alquest, Biotest Medical Diagnostics GmbH obtient les autorisations de la FDA

Businesswire, le 26 août 2008 : Les autorisations de la FDA en date du 14 août couvrent les demandes de BLA concernant 26 réactifs de détermination de groupe sanguin à base d’anticorps monoclonaux ; 2 produits anti-globulines humaines ; 13 produits érythrocytes réactifs ; et des suppléments à 3 réactifs déjà sous licence. […].

Paludisme : découverte d'un canal ionique essentiel au développement du parasite dans les hématies

Caducee.net, le 31 août 2000 : Des scientifiques du NIH (National Institutes of Health) ont identifié un canal ionique à la surface des érythrocytes parasités par Plasmodium falciparum. Ce canal permet aux formes trophozoïtes du parasite de capter des solutés de petite taille indispensables à son développement. La découverte de ce canal pourrait constituer une avancée significative dans la recherche de médicaments contre ce parasite. […].

VIH : le virus s’associe aussi aux érythrocytes

Caducee.net, le 28 juin 2002 : Un nouvel élément de l’infection par le VIH-1 vient d’être mis à jour. Des chercheurs ont en effet montré qu’il existe des ‘pools’ de virus associés aux globules rouges. Ces pools de VIH-1 peuvent être détectés même chez les patients où l’ARN viral n’est plus détectable dans le plasma. […].

ERYTECH Pharma a terminé le recrutement des patients dans son essai clinique de phase I dans le cancer du pancréas

Businesswire, le 27 juin 2011 : Premier essai clinique de Graspa® sur une tumeur solide Bon profil de tolérance de Graspa® observé sur des patients en dernière ligne de traitement Etape majeure dans le déploiement de son produit phare dans les tumeurs solides […].

ERYtech Pharma entame son essai clinique crucial pour GRASPA® dans le traitement de la leucémie lymphoblastique aiguë

Businesswire, le 06 novembre 2009 : Le professeur Yves Bertrand, chef du service d'oncohématologie pédiatrique à Lyon et principal chercheur impliqué, a déclaré : « Je serais vraiment heureux de voir les résultats très encourageants de l'essai de phase II avec GRASPA® confirmés. Nous avons conçu cet essai pour satisfaire des besoins médicaux avérés. » […].

ERYtech Pharma ouvre une nouvelle voie dans le traitement de la drépanocytose

Businesswire, le 25 novembre 2008 : La drépanocytose est une maladie génétique caractérisée par une falciformation des globules rouges des patients en situation d’hypoxie (environ 100 000 cas en Europe et en Amérique du Nord). Les globules rouges prennent alors une forme de faucille, obstruent les vaisseaux sanguins et induisent des crises répétées très douloureuses. […].

Découverte d’une protéine chaperonne pour l’hémoglobine : des conséquences pour les thalassémies ?

Caducee.net, le 13 juin 2002 : Un groupe de chercheurs vient d’identifier une protéine chaperonne qui joue un rôle essentiel dans la formation de l’hémoglobine. Cette protéine nommée AHSP stabilise la forme libre de la chaîne α de l’hémoglobine. D’après les résultats publiés, des mutations de AHSP pourraient moduler la présentation clinique des β-thalassémies. L’administration d’AHSP serait donc envisageable pour réduire la sévérité des symptômes associés aux β-thalassémies, estiment les chercheurs. […].

Vers une nouvelle classe d'antipaludéens

Caducee.net, le 15 février 2002 : Une équipe de chercheurs français, néerlandais et colombiens a testé avec succès un nouvel agent pharmacologique pour le traitement du paludisme. Nommé G25, ce principe actif inhibe la synthèse de la phosphatidylcholine, un phospholipide majeur dans la composition de la membrane du parasite. […].

ERYtech Pharma obtient l'autorisation d'ouvrir son site de fabrication pharmaceutique

Businesswire, le 16 mars 2009 : Cette première unité de fabrication a été créée conformément aux directives européennes et de la FDA. Elle permet la production de lots cliniques et sera adaptée à la fabrication de lots commerciaux à l'échelle industrielle. […].

Les Trioxaquines : une nouvelle classe de molécules pour lutter contre le paludisme

Caducee.net, le 21 novembre 2000 : Des chercheurs toulousains du laboratoire de Chimie de Coordination du CNRS ont synthétisé une nouvelle classe de molécules actives contre le paludisme. Dénommées Trioxaquines, elles sont très actives in vitro contre des souches de Plasmodium falciparum résistantes à la chloroquine. Leur évaluation chez l'animal est en cours. […].

Le monoxyde d’azote serait-il le troisième régulateur de la fonction respiratoire?

Caducee.net, le 04 juin 2002 : Après le dioxyde de carbone (CO2) et l’oxygène (O2), le monoxyde d’azote (NO) semble contribuer grandement à l’homéostasie vasculaire selon une recherche américaine publiée dans Nature Medicine. Des chercheurs du Howard Hughes Medical Institute et de l’université de Duke, ont montré in vitro, ex vivo et sur des sujets adultes, que la fixation du NO à l’hémoglobine était corrélée à la fonction de saturation du fer hémique en oxygène. […].

Des cellules souches embryonnaires humaines peuvent se différencier en cellules hématopoïétiques

Caducee.net, le 04 septembre 2001 : C'est la première fois que l'on montre que des cellules souches embryonnaires humaines en culture peuvent former des cellules sanguines primitives capables à leur tour de se différencier en diverses lignées sanguines. Cette propriété pourrait à terme fournir une nouvelle source de cellules pour les transfusions, estiment les chercheurs. […].

Expansion ex vivo des cellules souches hématopoïétiques

Caducee.net, le 27 février 2002 : Ce midi, le professeur Luc Douay (Chef d’Unité du service d’hématologie biologique à hôpital Armand Trousseau, Paris) présentait, dans le cadre d’un séminaire au Généthon (Evry, Essonne), un protocole de thérapie cellulaire visant à reconstituer l’ensemble de la population cellulaire hématopoïétique à partir de l’amplification ex vivo de cellules souches provenant soit de la moelle osseuse soit de sang de cordon ombilical. Ses travaux ayant abouti chez la souris, une demande d’autorisation d’essai clinique chez l’homme a été soumise à l’agence française se sécurité sanitaire des aliments et des produits de santé (AFSSAPS). Le but avoué n’est pas de remplacer la greffe de moelle osseuse ou la transfusion sanguine, mais de fournir une alternative thérapeutique complémentaire à ces pratiques, en fournissant à partir de peu de matériel une quantité importante de greffon hématopoïétique. […].

Des avancées dans les traitements des patients atteints de syndromes myélodysplasiques occupent une place centrale lors du 10e Symposium Annuel International de Patras, en Grêce

Businesswire, le 14 mai 2009 : La conférence a été ponctuée par de nouvelles données mettant en lumière les progrès récents dans le traitement des SMD, dont des données provenant d'études qui ont révélé des améliorations des mesures-clé telles la sécurité et la tolérabilité des médicaments, les temps de survie des patients et leur indépendance aux transfusions sanguines. Certains de ces temps forts figurent ci-après. […].

La transmission du paludisme en direct

Caducee.net, le 23 janvier 2006 : Des chercheurs de l’Institut Pasteur (unité de biologie et génétique du paludisme) ont observé en direct la transmission du Plasmodium à des souris lors de la piqûre par un moustique. Les résultats viennent d’être publiés dans la revue Nature Medicine. […].

La MDS Foundation soutient la décision de la FDA d'étendre l'étiquetage du VIDAZA aux données générales concernant la survie

Businesswire, le 22 août 2008 : Les données issues de l'essai AZA-001 ont été présentées récemment à l'occasion de la dernière assemblée annuelle de l'Association américaine d'oncologie clinique (American Society of Clinical Oncology – ASCO), et montrent que l'azacitidine permet quasiment de doubler la durée moyenne de survie pour les patients atteints d'un syndrome myélodysplastique à haut risque en comparaison avec les traitements conventionnels, ce qui implique une survie de 24,5 mois contre 15 mois pour les patients ayant reçu un traitement conventionnel. […].

12
nuance

Les plus