nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Habitudes alimentaires

78 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les habitudes alimentaires varient en fonction de la consommation d'alcool

Caducee.net, le 27 août 2001 : Des chercheurs français ont examiné la relation entre la consommation d'alcool et les habitudes alimentaires chez 73.000 françaises. Il apparaît que l'alimentation peut être très différente selon la consommation usuelle d'alcool. Ainsi, les effets dommageables de l'alcool sur la santé pourraient être liés à de moins bonnes habitudes alimentaires chez les buveurs. […].

Qu'est-ce que la nutrition ?

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Aujourd'hui, les consommateurs se sentent concernés par la qualité de leur alimentation ; ils n'ont souvent qu'une perception assez vague des réalités scientifiques. Cette série d'articles, tirée d'une nouvelle revue réalisée par EUFIC, présentera les concepts de base en matière de nutrition et offrira une mise en perspective des questions actuelles de la nutrition. […].

Les habitudes alimentaires des femmes américaines médecins influencent leurs conseils en matière d’alimentation auprès de leurs patients

Caducee.net, le 22 janvier 2002 : Erica Franck et al (CDC Atlanta, EU), dans un contexte où l’obésité devient un véritable fléau au Etats Unis, ont cherché à savoir dans quelles mesures l’expérience personnelle en matière d’habitudes alimentaires des médecins, n’influençaient pas celles de leurs patients. Il ressort de leur étude une imbrication entre la vie personnelle et la vie privée des praticiens qui s’influencent l’une et l’autre et qui ont des implications certaines sur l’alimentation et le poids des patients. […].

Alimentation : les Français entrent dans l'ère du zapping

Nutrinews, le 01 janvier 2000 : Selon Nutrimarketing, agence conseil spécialisée dans les aliments de demain,Nutrimarketing, les Français sont entrés dans le siècle du zapping. […].

Alcool et régime alimentaire

Caducee.net, le 13 février 2006 : Les habitudes de consommation d’alcool sont étroitement liées aux habitudes alimentaires, confirme une étude américaine conduite par le National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism (NIAAA). […].

Qu'est-ce qui détermine nos préférences alimentaires ?

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Pour aider le législateur à comprendre la motivation des consommateurs en matière d'alimentation, l'IEFS (Institute of European Food Studies) de Dublin (Irlande), a récemment réalisé une importante étude portant sur environ 14.500 ressortissants des Etats membres de l'Union Européenne. Dans cet article, premier d'une série consacrée aux résultats de l'étude, nous allons tenter de comprendre les habitudes alimentaires des Européens. […].

Réduire le risque de diabète de type 2 en modifiant le mode de vie

Caducee.net, le 03 mai 2001 : Chez des personnes qui présentent un risque important de développer un diabète non insulino-dépendant, des programmes destinés à modifier les habitudes alimentaires et à encourager l'activité physique permettent de réduire ce risque de façon significative. […].

L'obésité touche de plus en plus d'enfants

Caducee.net, le 27 novembre 2000 : Les Etats-Unis ne sont pas le seul pays touché par l'obésité. Plusieurs articles publiés dans le Canadian Medical Association Journal montrent que la population obèse a fortement augmenté au cours des 20 dernières années et particulièrement chez les enfants. L'inactivité et de mauvaises habitudes alimentaires y ont largement contribué. […].

L'alimentation méditerranéenne : un modèle à dépasser

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Les profondes mutations démographiques, sociologiques et économiques apparues au cours des dernières décennies dans les pays occidentaux ont été accompagnés d'une plus grande sédentarité et d'une modification de l'offre et des habitudes alimentaires. […].

Bilan diététique du sportif : un acte médical à part entière

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Le suivi médical et physiologique de l'entraînement des sportifs (SME) est une démarche globale, analytique et synthétique, qui vise à l'obtention de meilleures performances tout en protégeant la santé des athlètes. Parce que la nutrition contribue largement à ces objectifs, l'arrêté du 28 avril 2000, pris en application de la loi du 23 mars 1999 (Titres I et II, Art. 2 et 5), prévoit désormais : "Un examen clinique de repos comprenant… un entretien diététique… au minimum de deux fois par an". […].

La vitamine C est associée à une réduction de la mortalité

Caducee.net, le 02 mars 2001 : Une légère augmentation de la consommation quotidienne de fruit et légumes pourrait amener à une réduction de la mortalité, notamment celle en relation avec les maladies cardiovasculaires et les cardiopathies ischémiques. Ceci est la conclusion d'une étude prospective anglaise dont les résultats détaillés seront publiés le 3 mars dans le Lancet. […].

Obésité infantile US : les comportements alimentaires maternels incriminés

Caducee.net, le 22 février 2002 : Selon une étude parue dans la revue American Journal of Clinical Nutrition, l’explication de l’augmentation de l’obésité chez l’enfant aux Etats Unis proviendrait plus de la façon dont les mères se comportent vis à vis de l’alimentation de leurs enfants plutôt que de différences métaboliques et énergétiques entre ethnies ou entre garçons et filles. […].

illustration

La consommation d'aliments riches en cholestérol impacte le risque cardiovasculaire et la mortalité aux États-Unis

Caducee.net, le 08 avril 2019 : Si environ deux tiers de la production de cholestérol dans le corps est d’origine endogène, l’impact du cholestérol d’origine alimentaire sur le risque cardiovasculaire est un sujet qui n’a jamais vraiment été tranché. Une nouvelle étude qui semble particulièrement robuste et qui a été publié dans le JAMA du mois de mars accrédite la thèse qui associe cholestérol alimentaire d’une manière générale et consommation d’œufs en particulier à un risque accru d’événements cardiovasculaires indésirables et de décès. De quoi mettre fin à la controverse ? Pas sûr. […].

Miroir, dis-moi ce que je mange…

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Tout comme ce que l'on mange peut nous aider à rester en bonne santé, l'alimentation peut influencer le vieillissement. Sans être des élixirs de jouvence, certains aliments pourraient protéger la peau contre les méfaits du temps… […].

Données d'exposition de la population française aux résidus de pesticides, plomb, cadmium, arsenic et radionucléides par la voie alimentaire

NOTRE ALIMENTATION, le 01 janvier 2000 : Une mission importante de la Direction générale de l'alimentation (DGAL) est de veiller à la maîtrise des risques liés à la présence éventuelle de contaminants de l'environnement dans la chaîne alimentaire. La DGAL met en place des plans de contrôle et de surveillance des aliments, qui représentent environ 70000 analyses Physico-chimiques par an, et elle finance régulièrement des études sur la qualité et la sécurité alimentaires. […].

Cancers de l'appareil digestif: moins de risques dans le sud de la France

Caducee.net, le 08 mars 2000 : La répartition géographique des cancers de l'appareil digestif en France comporte d'importantes disparités. La revue Etudes et Résultats de la DREES (Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques) présente, dans son numéro de mars 2000, la répartition régionale des ces cancers dans l'hexagone. Dans l'ensemble, les habitants du sud de la France sont moins touchés par ces affections. […].

Une nourriture saine peut être délectable

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Une nourriture saine n'a aucune raison d'être moins bonne. On n'est pas obligé de sacrifier le goût sur l'autel de l'hygiène. Si un tiers des consommateurs européens envisage volontiers un régime alimentaire plus sain, les deux tiers restants se satisfont de leur régime actuel et n'ont aucune envie de tenter une quelconque amélioration. L'enjeu est donc de parvenir à donner à la nourriture saine l'image positive qu'elle n'a pas actuellement. […].

Alimentation et cancer du poumon

Caducee.net, le 04 mai 2001 : D’après une étude japonaise parue dans le Bristish Journal of Cancer, la consommation de poisson cuit ou cru diminuerait le risque d’adénocarcinome du poumon. […].

nuance

Les plus