nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Lévodopa

19 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Handicap moteur après un AVC : la lévodopa paraît efficace

Caducee.net, le 07 septembre 2001 : Après un accident vasculaire cérébral (AVC), la lévodopa semble faciliter le rétablissement fonctionnel moteur chez les patients avec une hémiplégie. Ceci est la conclusion d'un essai randomisé publié dans le Lancet. […].

Parkinson : la lévodopa reste la molécule de choix pour l'initiation d'un traitement

Caducee.net, le 08 janvier 2002 : L'Académie Américaine de Neurologie (AAN) a procédé à une nouvelle analyse de la littérature sur la prise en charge initiale de la maladie de Parkinson. Malgré l'arrivée de nouvelles molécules comme la sélégiline ou les agonistes dopaminergiques non dérivés de l'ergot de seigle (non-ergopeptines), la lévodopa conserve la première place pour son efficacité dans le traitement des symptômes de la maladie de Parkinson. […].

Merck Serono annonce les résultats de l'étude à long terme réalisée avec le safinamide, administré en complément du traitement par la lévodopa à un stade d'évolution avancé de la maladie de Parkinson

PR Newswire, le 04 novembre 2010 : GENEVE, Suisse, November 4, 2010 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division du groupe Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), et son partenaire Newron Pharmaceuticals S.p.A. ont annoncé aujourd'hui les résultats d'une étude de 18 mois réalisée en double-aveugle et contrôlée par placebo (étude 018), extension d'une étude de Phase III de 6 mois réalisée avec le safinamide (étude 016), dont les résultats ont déjà été rapportés. L'objectif de cette extension était d'évaluer l'efficacité et le profil de tolérance à long terme (24 mois) du safinamide, administré à deux doses différentes (50 mg et 100 mg, en une seule prise quotidienne), en complément du traitement par la lévodopa chez des patients atteints d'une maladie de Parkinson à un stade d'évolution avancé. Bien que le critère principal d'efficacité de l'étude 018 portant sur l'évaluation des dyskinésies après 24 mois de traitement n'ait pas été satisfait, les résultats de l'analyse exploratoire du principal critère secondaire pré-défini sont conformes aux effets sur la fonction motrice observés dans l'étude 016. Les résultats de l'étude 018 confortent également le profil de tolérance du safinamide. […].

Maladie de Parkinson : la Commission européenne approuve XadagoMD (safinamide) pour les patients atteints de la maladie de Parkinson à un stade intermédiaire ou avancé

Zambon S.p.A., le 28 février 2015 : « La lévodopa, toujours le traitement de référence en ce qui concerne les symptômes de la maladie de Parkinson, est associée à des complications motrices lorsqu'on l'utilise à long terme, ce qui constitue un important besoin médical non satisfait dans le traitement de la maladie de Parkinson, a déclaré le professeur Werner Poewe, directeur du service de neurologie, Innsbruck Medical University and University Hospital. Le ciblage des systèmes non dopaminergiques représente une nouvelle approche visant à atténuer ces complications motrices, à améliorer l'efficacité de la lévodopa et à éliminer la nécessité d'en augmenter la dose, car on sait que les doses augmentées aggravent les fluctuations motrices. » […].

Le safinamide améliore significativement la fonction motrice de patients atteints d'une maladie de Parkinson à un stade avancé dans une étude clinique pivot de Phase III

PR Newswire, le 03 février 2009 : GENÈVE, Suisse, February 3 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division du groupe Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), et son partenaire Newron Pharmaceuticals S.p.A. (SWX: NWRN) ont annoncé aujourd'hui que les résultats de la première étude clinique de Phase III évaluant le safinamide en complément d'un traitement par la lévodopa (étude 016) ont satisfait le critère d'évaluation principal en augmentant de 1,3 heure la durée quotidienne de la période "ON" chez des patients souffrant d'une maladie de Parkinson à un stade d'évolution intermédiaire à avancé avec fluctuations motrices. Les périodes "ON" sont les périodes pendant lesquelles les malades atteignent leur meilleur niveau de fonctionnement moteur. […].

Vaste étude sur l’incidence des dyskinésies chez des patients avec maladie de Parkinson débutante traitée par ropinole ou lévodopa

Caducee.net, le 19 mai 2000 : Selon des chercheurs français, anglais, israéliens et américains qui rapportent les résultats d’une étude chez 268 patients parkinsoniens dans l’hebdomadaire médical américain New England Journal of Medicine, la maladie de Parkinson débutante peut être efficacement prise en charge pendant près de 5 ans avec un risque réduit de dyskinésies en initiant le traitement seulement avec du ropinole, en supplémentant avec de la lévodopa si nécessaire. […].

Santhera et Ipsen signent un accord de licence pour le fipamezole dans le traitement de la dyskinésie chez les patients atteints de la maladie de Parkinson

Businesswire, le 03 septembre 2010 : Santhera Pharmaceuticals (SIX : SANN) et Ipsen (Paris:IPN) (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de licence pour le développement et la commercialisation du fipamezole (antagoniste adrénergique du récepteur alpha-2) en dehors de l’Amérique du Nord et du Japon. Cette molécule première de sa classe est actuellement en cours d’évaluation dans le traitement de la dyskinésie induite par la lévodopa dans la maladie de Parkinson. La première étude de Phase III, conduite par Biovail, devrait débuter en 2011. L’accord annoncé aujourd’hui prévoit un partage de données qui permettra à Ipsen d’utiliser ces données pour son propre compte. […].

Merck Serono lance SETTLE, le second essai clinique de Phase III portent sur safinamide dans la maladie de Parkinson à un stade avancé

PR Newswire, le 07 mai 2009 : GENEVE, Suisse, May 7 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division du groupe Merck KGaA, Darmstadt (Allemagne), et son partenaire Newron Pharmaceuticals SpA. (SWX : NWRN) ont annoncé aujourd'hui la mise en place de l'étude SETTLE.(1) Dans cette étude, seront évaluées par comparaison avec un placebo l'efficacité et la tolérance de différentes posologies de safinamide (50 à 100 mg, en une seule prise quotidienne), administrées en complément d'une dose fixe de lévodopa chez des patients ayant une maladie de Parkinson à un stade d'évolution intermédiaire à avancé avec fluctuations motrices. […].

Maladie de Parkinson : La sélégiline n’augmente pas la mortalité

Caducee.net, le 26 décembre 2000 : Une nouvelle étude parue dans la revue Neurology du 26 décembre montre qu’il n’y a pas d'augmentation du risque de mortalité chez les patients utilisant la sélégiline en association avec la lévodopa dans le traitement de la maladie de Parkinson. […].

L'imagerie cérébrale pour évaluer les traitements de la maladie de Parkinson

Caducee.net, le 03 avril 2002 : En utilisant une technique d'imagerie permettant de suivre le degré de dégénérescence des neurones dopaminergiques, un groupe d'étude vient de montrer que deux traitements de la maladie de Parkinson exercent une action différente sur l'évolution de cette dégénérescence. Après quatre ans de suivi et de traitement, il semble que la perte des récepteurs dopaminergiques soit plus lente chez les patients traités par pramipexole que chez ceux traités par lévodopa. […].

Merck Serono : Données présentées au congrès 2011 de l'AAN sur le safinamide, médicament en développement pour le traitement de la maladie de Parkinson

PR Newswire, le 13 avril 2011 : GENÈVE, April 13, 2011 /PRNewswire/ -- Merck Serono, division de Merck KGaA (Darmstadt, Allemagne), et son partenaire Newron Pharmaceuticals S.p.A., ont annoncé aujourd'hui que de nouveaux résultats obtenus avec le safinamide seront présentés au 63e Congrès Annuel de l'American Academy of Neurology (AAN) qui a lieu du 9 au 16 avril à Honolulu (Hawaï). Le safinamide, en complément d'un traitement par un agoniste dopaminergique ou par la lévodopa, fait actuellement l'objet d'études de Phase III chez des patients ayant une maladie de Parkinson à un stade d'évolution précoce à avancé. […].

Le SYN-115 de Synosia Therapeutics améliore les fonctions motrice et non-motrice chez les patients atteints de la maladie de Parkinson aux stades léger à modéré

Businesswire, le 14 avril 2010 : « Ces données démontrent de toute évidence que le SYN-115 pénètre à l'intérieur du cerveau et modifie l'activité des zones cérébrales connues pour réagir aux médicaments utilisés pour traiter la maladie de Parkinson. Ces modifications s'accompagnent d'améliorations importantes des mesures sélectionnées des fonctions motrice et non-motrice chez ces patients », a déclaré le Dr Kevin J. Black, professeur agrégé de psychiatrie, neurologie, radiologie et neurobiologie à la Washington University School of Medicine de St. Louis, dans le Missouri, et principal investigateur de l'étude de phase IIa. « En outre, grâce à l'utilisation réussie de l'IRM de perfusion pour évaluer l'effet du SYN-115 sur des zones cérébrales spécifiques, cette étude démontre clairement comment cette technique permet de fournir des informations rapides, utiles et cliniquement pertinentes pour évaluer les nouveaux médicaments utilisés pour traiter les troubles du système nerveux central. » […].

Premier modèle de syndrome parkinsonien dopa-résistant de type dégénérescence striatonigrique chez le singe

Caducee.net, le 19 mai 2000 : Des chercheurs du CNRS et du laboratoire de neurophysiologie de l’Université Victor Ségalen de Bordeaux rapportent dans le dernier numéro de la Revue Neurologique la première démonstration, chez le primate, de la faisabilité d’un modèle de syndrome parkinsonien dopa-résistant mimant une dégénérescence striatonigrique. […].

Maladie de Parkinson à début précoce : le rôle des mutations du gène parkin

Caducee.net, le 26 mai 2000 : Les mutations du gène parkin représentent une cause majeure de maladie de Parkinson familial de type autosomique récessif à début précoce et de cette même affection à début juvénile, rapportent dans la dernière livraison du New England Journal of Medicine des chercheurs français, anglais, italiens, allemands et néerlandais au terme d’une étude qui a analysé 73 familles chez lesquelles au moins un des membres affectés présentait des parents indemnes, ainsi que 100 patients présentant une maladie de Parkinson isolée ayant commencé à 45 ans ou moins. […].

Des précisions sur la part de génétique dans la maladie de Parkinson

Caducee.net, le 14 novembre 2001 : Des études familiales de liaison menées chez 174 familles ont mis en évidence plusieurs régions du génome qui paraissent liées au développement de la maladie de Parkinson. Ces travaux publiés aujourd'hui dans le Journal of American Medical Association indiquent que des facteurs génétiques influencent l'apparition des formes précoces et tardives de la maladie de Parkinson. […].

Attaques de sommeil et agonistes de la dopamine

Caducee.net, le 24 juin 2002 : Une revue de la littérature publiée dans le BMJ indique que les attaques de sommeil chez les patients parkinsoniens existent bien et diffèrent d’un état de somnolence normal. Elles sont associées à la prise d’agonistes de la dopamine mais les données sont encore insuffisantes pour établir des recommandations claires sur la prévention de ces épisodes de sommeil et sur les risques associés. […].

nuance

Les plus

12