nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Ostéonécrose

7 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

L'ostéonécrose de la hanche : une affection commune chez les patients infectés par le VIH ?

Caducee.net, le 11 septembre 2000 : Une étude américaine menée par le NIH démontre que l'ostéonécrose de la hanche est relativement fréquente chez les patients atteints par le virus du SIDA. Les résultats de cette étude ont été présentés le 8 septembre lors du Congrès Annuel de la Société Américaine des Maladies Infectieuses. […].

Collagène et ostéonécrose avasculaire

Caducee.net, le 06 juin 2005 : Le gène codant le collagène de type de type 2 a été mis en cause dans plusieurs cas familiaux d'ostéonécrose avasculaire de la tête fémorale, indique une nouvelle étude. […].

Une étude sur la prévalence de l’ostéonécrose de hanche chez les patients porteurs du VIH

Caducee.net, le 02 juillet 2002 : L’examen de 339 patients infectés par le VIH et asymptomatiques montre que la prévalence de l’ostéonécrose de hanche serait d’environ 4 % dans la population, c’est à dire bien plus élevée que dans la population générale. Cependant, cette enquête publiée dans les Annals of Internal Medicine ne permet pas de mettre en cause définitivement l’infection par le VIH. […].

Les fractures ostéoporotiques sont fréquentes chez les transplantés

Caducee.net, le 02 février 2001 : Une étude publiée dans le Lancet rappelle que les fractures sont courantes après une transplantation cardiaque ou hépatique. Cependant, l'absence de facteur prédictif vraiment fiable souligne le besoin d'une prise en charge particulière de l'ostéoporose chez ces patients. […].

Les enfants d'Ouganda sont parmi les premiers à recevoir le nouveau comprimé pédiatrique Aluvia(R) (lopinavir/ritonavir) d'Abbott

PR Newswire, le 01 décembre 2007 : KAMPALA, Ouganda, December 1 /PRNewswire/ -- Abbott met aujourd'hui à disposition des enfants ougandais atteints du VIH/sida sa nouvelle co-formulation pédiatrique lopinavir/ritonavir (LPV/r) plus faiblement dosée, connue dans les pays en voie de développement sous le nom d'Aluvia(R) et Kaletra(R) dans les pays développés - une étape dont la compagnie espère qu'elle commencera à améliorer la vie des 2,3 millions d'enfants atteints du VIH/sida dans le monde. Le LPV/r est recommandé par l'Organisation mondiale de la Santé pour le traitement des enfants qui ne répondent plus aux médicaments de première ligne contre le VIH. […].

Une étude de phase II évalue le bénéfice clinique de REVLIMID® administré en polythérapie chez des patients atteints de cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (mCRPC)

Businesswire, le 06 juin 2011 : Dans l'étude, les patients souffrant de mCRPC progressive et n'ayant jamais subi de chimiothérapie préalable, ont été traités au docétaxel (75 mg/m2) et au bévacizumab (15 mg/kg) une fois par jour, en association avec la lénalidomide (25 mg) les 14 premiers jours et une dose quotidienne de prednisone (10 mg) et dénoxaparine pendant chaque cycle de 21 jours. […].

Ipsen annonce des résultats préliminaires positifs de l’étude pivotale de phase III CheckMate -9ER évaluant CABOMETYX® (cabozantinib) en combinaison avec Opdivo® (nivolumab) ...

Ipsen annonce des résultats préliminaires positifs de l’étude pivotale de phase III CheckMate -9ER évaluant CABOMETYX® (cabozantinib) en combinaison avec Opdivo® (nivolumab) ...

Ipsen, le 20 avril 2020 : L’étude a atteint le critère d’évaluation principal, à savoir l’amélioration significative de la survie sans progression, ainsi que les critères d’évaluation secondaires comprenant la survie globale et le taux de réponse objective par rapport au sunitinib […].

nuance

Les plus