nuance

Assistance médicale à la procréation : détection de l'ARN du virus de l'hépatite C dans le sperme

La Haute Autorité de Santé (HAS) a évalué à la demande de la Direction Générale de la Santé (DGS) la pertinence de rechercher l'Acide Ribonucléique (ARN) du virus de l'hépatite C (VHC) dans le sperme lors d'une assistance médicale à la procréation (AMP) chez les couples présentant des troubles de la fertilité et dont l'homme est séropositif pour le virus de l'hépatite C. Cette recherche est aujourd'hui imposée réglementairement par l'arrêté du 10 mai 2001.

Fondée sur l'analyse critique de la littérature et l'avis consensuel des experts, la Haute Autorité de Santé a estimé qu'il n'est plus aujourd'hui utile de continuer à rechercher l'ARN du virus de l'hépatite C dans le sperme avant une assistance médicale à la procréation au regard des arguments suivants :

  • l'infection par le virus de l'hépatite C n'est pas considérée comme une infection sexuellement transmissible d'après le consensus en vigueur ;
  • quelle que soit la quantité d'ARN du virus de l'hépatite C détectée dans le sperme, avant préparation (pour AMP), aucun cas de détection récente de virus de l'hépatite C dans la fraction de spermatozoïdes préparée n'a été signalée dans les centres français ;
  • aucune contamination de la mère et de l'enfant par l'assistance médicale à la procréation lorsque le père est atteint par le virus de l'hépatite C n'a été rapportée.

L'avis de la Haute Autorité de Santé a été transmis notamment à l'Agence de la Biomédecine et à la DGS qui procèdent actuellement à la révision des textes réglementaires de l'assistance médicale à la procréation.

Voir aussi : Détection qualitative de l'ARN du VHC au sein des fractions du sperme

Source

Descripteur MESH : Hépatite , Hépatite C , Virus , ARN , Santé , Sperme , AMP , Recherche , Infection , Consensus , Enfant , Littérature , Spermatozoïdes

nuance

Recherche scientifique: Les +