nuance

Une étude rétrospective et transversale sur la prévalence et la sévérité de l’asthme chez les adolescents en France

La prévalence de l’asthme au cours de la vie est plus élevée chez les garçons, dans les régions du Sud et de l’Ouest, chez les adolescents provenant des départements et territoires français d’Outre-mer, chez ceux qui fument régulièrement, et chez ceux qui ont d’autres allergies, parmi lesquelles l’allergie alimentaire. C’est ce que montre une étude française qui a cherché à explorer l’asthme dans l’adolescence à partir de données transversales et rétrospectives représentatives.

Le Dr D. Moreau et ses collègues de l’INSERM U472 de Paris publient leurs résultats dans la revue International Journal of Tuberculosis and Lung Diseases.

Les auteurs ont tiré au sort un échantillon représentatif d’adolescents provenant de 578 classes dans 186 écoles de 8 Académies et les ont invité à compléter un questionnaire pendant les heures de cours.

Des 14278 adolescents sélectionnés, 12.466 ont participé à l’enquête.

Il apparaît que le risque d’asthme est plus faible chez les adolescents dont la mère est au foyer. La puberté n’est pas associée à l’asthme au cours de la vie.

Toutefois les garçons asthmatiques prépubères ont habituellement plus de crises que les pubères.

L’asthme grave est associé à un début précoce de la maladie et avec le sexe féminin.

Les médicaments anti-asthmatiques et les consultations ne dépendent pas du statut socio-économique.

Par rapport aux autres adolescents, et en dehors de leur asthme, les adolescents asthmatiques nécessitaient une prise en charge plus importante en termes d’utilisation de médicaments, de consultations et d’hospitalisations. Ceci était surtout le cas pour les asthmes graves.

Source : Int J Tuberc Lung Dis, 2000, 4 : 639-48.

Descripteur MESH : Prévalence , France , Vie , Asthme , Maladie , Paris , Puberté , Risque , Sexe

nuance

Recherche scientifique: Les +