L'homéopathie plus efficace que le placebo ?

Un essai randomisé et contrôlé paru dans le British Medical Journal montre qu'une préparation homéopathique pour le traitement des rhinites allergiques perannuelles est plus efficace que le placebo.

Le Dr D. Reilly (Homeopathic Hospital, Glasgow) et plusieurs chercheurs anglais ont mené un essai multicentrique, randomisé, en double aveugle avec contrôle placebo sur 51 patients souffrant de rhinite allergique perannuelle.

Après randomisation, les patients ont reçu soit une préparation homéopathique (30 CH) orale à base du principal allergène, soit un placebo.

Le critère principal d'évaluation était l'évolution du débit inspiratoire nasal de pointe ("nasal inspiratory peak flow") et des symptômes après 3 et 4 semaines de traitement.

Le groupe homéopathie a présenté une amélioration plus marquée du flux inspiratoire nasal par rapport au groupe placebo (la différence moyenne était de 19,8 l/min; IC 95 % =10,4-29,1). Les chercheurs ont également noté une amélioration des symptômes dans les deux groupes, sans différence réellement significative.

Ces résultats ont été combinés à ceux d'une série de 3 études précédentes. Globalement, l'homéopathie était associée à une réduction de 28 % de la sévérité des symptômes (selon l'échelle employée) alors que cette réduction n'était que de 3 % pour le placebo.

Selon Reilly et al, ces résultats tendent à confirmer que les effets de l'homéopathie diffèrent de ceux d'un placebo : "Pour le moment, nous concluons que cette étude n'a pas confirmé notre hypothèse de départ, à savoir que l'homéopathie est un placebo", écrivent les auteurs.

Dans un commentaire de cet article, Tim Lancaster (Institute of Health Science, Oxford) tient à souligner que les résultats obtenus par Reilly et al. ne semblent pas provenir d'un biais méthodologique. Il ajoute que de nombreuses inconnues persistent sur "la validité biologique" de l'homéopathie.

Le recours à des dilutions limites, où le principe actif est théoriquement absent, et la méconnaissance du mécanisme d'action font partie des principales réserves émises par T. Lancaster. "Le nouveau défi de Reilly et de ses collaborateurs est de réaliser les larges essais qui permettraient vraiment de changer notre façon de penser", conclut Lancaster.

Source : BMJ 2000;321:471-476

Descripteur MESH : Placebo , Homéopathie , Patients , Commentaire , Essais , Rhinite , Science

2 réaction(s) à l'article L'homéopathie plus efficace que le placebo ?

  • MyPassion

    Bernard FAYT| dimanche 04 novembre 2012- REPONDRE

    Un test sur 51 patients: bon pour la poubelle !

    Depuis son lancement non seulement on n'a RIEN prouvé , mais on a de plus en plus de certitude de son UNIQUE effet placebo !
    Mais le fanatisme est tel que plus on démolit le mythe, plus il grandit et pourtant ces dilutions déraisonnables à elles seules suffisent à démontrer la folie de ce système:
    La préparation des dilutions
    A 9 CH nous serons à 18 zéros soit toujours “la” même goutte dans 50 milliards de mètres cubes d’eau, soit un lac de 50 km par 10 km (500 km2) par 100 m de profondeur (à comparer aux “mensurations” du Lac Léman, qui a une superficie de 582 km2, par 152,70 m de profondeur moyenne).

    Notez que 9 CH n’a rien d’extravagant. C’est la posologie conseillée pour 52 % des médicaments d’une pharmacie homéopathique familiale normale et pour 48,6 % des médicaments préconisés par le Dr Goudard dans son livre “Homéopathie pour vos enfants”.

    Le sens commun le plus élémentaire impose, qu'à ces dilutions, c’est-à-dire une goutte diluée dans un lac, le médicament ne peut plus avoir le moindre effet sur la biologie d’un individu.



    * A 15 CH, la goutte sera diluée dans un volume équivalent à 50 fois celui de la terre.



    * Mais ce n’est pas fini. A 30CH on aura -encore et toujours- la même goutte d’origine, diluée dans une quantité d’eau équivalente à 50.000 milliards de milliards de milliards de fois le volume de la terre. Néanmoins 30CH est la posologie recommandée pour 17 des traitements homéopathiques des affections des enfants. Et sur 20 médicaments pris au hasard dans un autre des nombreux ouvrages de pharmacologie homéopathique, dix d’entre eux sont prescrits à 30CH. Soulignons en passant que les auteurs divergent considérablement quant à la posologie de certains médicaments.


    Une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet conclut que les effets bénéfiques des produits homéopathiques ne sont dus qu’à l’effet placebo et non à une substance active présente dans les granulés.

    A 9 CH nous serons à 18 zéros soit toujours “la” même goutte dans 50 milliards de mètres cubes d’eau, soit un lac de 50 km par 10 km (500 km2) par 100 m de profondeur (à comparer aux “mensurations” du Lac Léman, qui a une superficie de 582 km2, par 152,70 m de profondeur moyenne).

    Notez que 9 CH n’a rien d’extravagant. C’est la posologie conseillée pour 52 % des médicaments d’une pharmacie homéopathique familiale normale et pour 48,6 % des médicaments préconisés par le Dr Goudard dans son livre “Homéopathie pour vos enfants”.

    Le sens commun le plus élémentaire impose, qu'à ces dilutions, c’est-à-dire une goutte diluée dans un lac, le médicament ne peut plus avoir le moindre effet sur la biologie d’un individu.



    * A 15 CH, la goutte sera diluée dans un volume équivalent à 50 fois celui de la terre.



    * Mais ce n’est pas fini. A 30CH on aura -encore et toujours- la même goutte d’origine, diluée dans une quantité d’eau équivalente à 50.000 milliards de milliards de milliards de fois le volume de la terre. Néanmoins 30CH est la posologie recommandée pour 17 des traitements homéopathiques des affections des enfants. Et sur 20 médicaments pris au hasard dans un autre des nombreux ouvrages de pharmacologie homéopathique, dix d’entre eux sont prescrits à 30CH. Soulignons en passant que les auteurs divergent considérablement quant à la posologie de certains médicaments.


    Une étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet conclut que les effets bénéfiques des produits homéopathiques ne sont dus qu’à l’effet placebo et non à une substance active présente dans les granulés.

    http://www.psychomedia.qc.ca/sante/2005-09-07/l-homeopathie-effet-placebo-selon-la-prestigieuse-revue-the-lancet

  • MyPassion

    Bernard FAYT| dimanche 04 novembre 2012- REPONDRE

    Dans le monde médical où, actuellement la médecine basée sur les preuves fait figure d’obligation, on pouvait se demander pourquoi l’homéopathie échappait aux études cliniques en double aveugle versus placebo. Par crainte de faire la preuve de son inefficacité, ou tout au moins d’une efficacité comparable au placebo ? Probablement.

    Cette étude, même si elle est isolée, a le mérite de prouver ce que nous pensions presque tous : l’homéopathie n’apporte rien dans le traitement de l’asthme.

    De plus, la médecine doit échapper aux croyances, y compris celles qui sont le fait de médecins qualifiés.

    Si l’homéopathie veut prouver qu’elle est efficace, elle doit être soumise aux mêmes règles que les autres thérapeutiques.

    Quand ces études auront été réalisées, on pourra alors juger de façon objective l’intérêt de ces thérapeutiques.

    http://www.allergique.org/article1013.html

    http://www.universcience.fr/fr/science-actualites/enquete-as/wl/1248100289080/controverse-faut-il-bruler-l-homeopathie/
    Homéopathie - Les Laboratoires Boiron pris la main dans le sac

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article830
    Homéopathie: pas de preuve d’efficacité mais fort utilisée quand même

    https://kce.fgov.be/fr/press-release/hom%C3%A9opathie-pas-de-preuve-d%E2%80%99efficacit%C3%A9-mais-fort-utilis%C3%A9e-quand-m%C3%AAme
    Académie royale de médecine de Belgique

    En Belgique, il existe un rapport datant de 2009 de l’Académie royale de médecine de Belgique qui établit également que l’homéopathie n’est pas plus efficace qu’un placebo. « Avis sur l’homéopathie », Académie royale de médecine belge (28 février 2009. Tijdschr voor Geneeskd 2009 ; 65 :433-4
    http://gvhv-mplp.be/fr/extra/livres/l-homeopathie-ne-fonctionne-pas-mieux-qu-n-placebo

    http://www.armb.be/avis-homeopathie.htm
    Homéopathie : toujours pas de preuve d'efficacité
    http://www.prescrire.org/fr/3/31/47896/0/NewsDetails.aspx

    A+
    Bernard
    Comment des parents peuvent-ils faire confiance sur base de CROYANCE , on se croit au moyen-âge où l'on priait naïvement et avec le même fanatisme pour certains
    La seule étude à méditer:
    Médecine alternative et asthme ne font pas forcément bon ménage
    http://www.carevox.fr/sante-naturelle-57/article/medecine-alternative-et-asthme-ne

    http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/asthme/09_ce-qui-ne-devrait-plus-se-produire-dans-notre-pays.php3

    http://www.lexpress.to/archives/5870/

    Mais lutter contre un fanatisme bien distillé: mission impossible, il est vrai que la VRAIE médecine est bien manipulée par des LOBBIES puissants, ce qui n’arrange rien !

    Lors d'une interview du PDG des établissements Boiron sur M6, à l'occasion d'une émission scientifique sur l'état des lieux de l'homéopathie, celui dit déclara, sans aucun scrupule "on ne sait pas comment, mais l'homéopathie, ça marche". Quel aveu ! Car au palmarès des pratiques ou "thérapeutiques" que l'on peut d'ores et déjà qualifier de charlatanesques, voire de "patamédecine", l'homéopathie fait bonne figure et gagne sans doute ses galons de vainqueur, surtout en ce qui concerne sa popularité. Il n'est qu'à voir le chiffre d'affaires des laboratoires vendeurs de ses produits, qui n'ont rien à envier à leurs concurrents.
    http://www.charlatans.info/homeo.shtml

Recherche scientifique: Les +