nuance

La période de fertilité chez la femme est toujours difficile à déterminer

La période de fertilité chez la femme est incertaine quel que soit le cycle donné, selon une étude américaine parue dans le Bristish Medical Journal. Les recommandations habituelles destinées à connaître la période de fertilité doivent prendre en compte cette variabilité naturelle.

Afin d’obtenir des estimations spécifiques sur la survenue de la période de fertilité, le Dr A. Wilcox et ses collaborateurs ont analysé le cycle menstruel de 213 femmes de race blanche (25 à 35 ans) en bonne santé qui planifiaient une grossesse. La période d’ovulation a été estimée en mesurant les métabolites de l’œstrogène et de la progestérone dans l’urine.

L’étude montre que seulement 30 % des femmes ont une fenêtre de fertilité entièrement comprise dans la période habituellement identifiée, c’est à dire entre les jours 10 et 17 du cycle menstruel.

L’étude montre que la période de fertilité a lieu sur une large durée au niveau du cycle menstruel. Entre les jours 6 et 21, les femmes ont au minimum une probabilité de 10 % d’être dans la période de fertilité. Pour 4 % à 6 % des femmes dont le cycle suivant n’a pas encore repris, celles-ci sont potentiellement fertiles à la cinquième semaine de leur cycle.

La période de fertilité est encore moins prévisible pour les femmes présentant des cycles moins réguliers, comme c’est le cas chez les adolescentes.

Les auteurs concluent en disant que les femmes devraient avoir conscience qu’aucune méthode visant à déterminer la période fertile basée sur le calendrier n’est complètement efficace.

Source : BMJ 2000 ; 321 : 1259-62

Descripteur MESH : Femmes , Cycle menstruel , Conscience , Grossesse , Probabilité , Progestérone , Santé

nuance

Recherche scientifique: Les +