nuance

Poids et réduction de la fertilité sont liés pour les femmes sous procréation assistée

Une surcharge pondérale importante tout comme un poids insuffisant sont associés à une réduction de la probabilité de mener à terme une grossesse chez des femmes recevant un traitement de procréation assistée. Ce sont les résultats d’une étude rétrospective australienne parue dans le Bristish Medical Journal.

Des femmes australiennes (n = 3.586) ayant reçu un traitement de procréation assistée entre 1987 et 1998 ont été réparties, en fonction de leur indice de masse corporelle, dans cinq groupes: « poids insuffisant » (< 20), « poids modéré » (20,0-24,9), « excès de poids » (25,0-29,9), « obèse» (30,0-34,9), « très obèse » (≥ 35). La fertilité étant définie comme la probabilité de mener à terme au moins une grossesse au cours du traitement.

L’étude montre que la fertilité pour le groupe « poids modéré » est environ 60 % plus importante que pour le groupe « obésité très importante » (P < 0,05). De plus, la fertilité pour le groupe « poids insuffisant » est également moins importante que pour le groupe « poids modéré » (P < 0,05).

Quand des facteurs comme l’âge, le nombre d’embryons transférés et le type de traitement sont pris en compte, le taux de fertilité parmi les femmes à forte obésité est moitié moindre que pour le groupe « poids modéré ».

Selon les auteurs, un excès important de masse pondérale peut affecter la fertilité en perturbant le cycle menstruel ou en empêchant l’ovulation mais ces problèmes peuvent être surmontés par le biais d’une reproduction assistée. Les auteurs suggèrent que d’autres mécanismes, comme une perturbation au niveau de l’endomètre, peuvent induire une réduction de la fertilité.

Source : BMJ 2000 ; 321 : 1320-1321

Descripteur MESH : Femmes , Médecine , Obstétrique , Grossesse , Probabilité , Obésité , Cycle menstruel , Indice de masse corporelle , Reproduction

nuance

Recherche scientifique: Les +

Un nouveau rapport de l'IFPA révèle le lien entre la maladie psoriasique et la santé mentale

Une IA pour détecter précocement les maladies pancréatiques lors des écho-endoscopies

La DNDi et BenevolentAI collaborent pour accélérer la recherche de médicaments vitaux contre la dengue

La FDA a accordé la désignation de procédure accélérée au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique ou du cancer de jonction gastro-œsophagienne non résécable ou métastatique qui ont rechuté et/ou qui sont réfractaires aux thérapies approuvées

ASICS - STATE OF MIND INDEX : UNE ÉTUDE MONDIALE SOULIGNE L'IMPACT POSITIF DU SPORT SUR LA SANTÉ MENTALE

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

Jubilant Therapeutics Inc. annonce que des inhibiteurs isoformes sélectifs de la PAD4 présentent une sélectivité et une puissance in vitro, une biodisponibilité orale et une activité antitumorale in vivo élevées

Personalis publie de nouvelles données prouvant la capacité d’un algorithme hautement sensible à détecter la perte d’hétérozygotie du gène HLA

La Patient Safety Movement Foundation annonce les dates et la liste des intervenants du 8e Sommet mondial annuel sur la sécurité des patients, la science et la technologie

Traitement de l'APDS : Pharming présente des données positives de l'essai de phase II/III sur le leniolisib