nuance

Conséquence de la vaccination contre l'hépatite B sur l'incidence des carcinomes hépatocellulaires

Les carcinomes hépatocellulaires (CHC) sont étroitement liés à une infection par le virus de l'hépatite B notamment dans les régions où le virus est endémique. La campagne de vaccination contre ce virus entreprise à Taiwan a permis de réduire l'incidence des CHC. Néanmoins, une étude publiée aujourd'hui indique que la vaccination a plus bénéficié aux garçons qu'aux filles.

Cette étude a été conduite par des médecins de Taiwan et a été publiée dans le Journal of American Medical Association du 20 décembre. Ces auteurs (Chang et al.) ont mesuré l'effet de la vaccination contre le virus de l'hépatite B et l'évolution de son incidence chez les enfants.

Avant la mise en place du programme de vaccination (1981-1984), les CHC étaient 4,5 fois plus fréquents chez les garçons que chez les filles. Cette différence s'est estompée au cours de la période 1990-1996 pour laquelle les garçons étaient encore 1,9 fois plus nombreux que les filles à développer un CHC.

Ce résultat s'explique par une diminution de l'incidence des CHC chez les garçons nés après la mise en place du programme de vaccination. Par contre, l'incidence des CHC chez les filles n'a pas diminué de façon notable.

De plus, contrairement à ce que l'on peut observer chez les garçons, l'incidence des CHC chez les filles semble augmenter avec l'âge.

Ces différences, qui suggèrent que le vaccin profite plus aux garçons qu'aux filles, restent à expliquer.

Source : JAMA 2000;284:3040-3042

Descripteur MESH : Vaccination , Incidence , Hépatite , Hépatite B , Virus , Infection , Médecins

nuance

Recherche scientifique: Les +