nuance

Cirrhose du foie: une protéine à l’origine de la fibrose ; Sa version mutée la stoppe

Une étude américano anglaise publiée dans la revue Molecular Cell met en évidence le mécanisme moléculaire du développement fibreux excessif du foie précédent la cirrhose de cet organe. La cause réside dans un domaine de la protéine C/EBP bêta, un régulateur cellulaire. Les chercheurs ont montré qu’un mutant de cette protéine pouvait abolir la destruction des cellules hépatiques chez la souris.

Mario Chojkier et Martina Buck, les principaux auteurs de l’étude, ont découvert que l’excès de masse fibreuse hépatique conduisant à la cirrhose était provoquée par une cascade d’évènements moléculaires aboutissant à l’activation excessive de la protéine C/EBP.

En modifiant légèrement cette protéine (substitution d’une thréonine en alanine), les souris porteuses de cette mutation ne développaient pas de cirrhose du foie après un stress hépatique provoqué.

De plus les chercheurs ont constaté que chez les souris sans la protéine C/EBP bêta ou chez les souris porteuses de la protéine mutée, il y avait une régénération hépatique qui se produisait.

Commentant ces découvertes, Chojkier a dit que «le raffinement serait de fabriquer la protéine mutée capable d’être administrée oralement ou bien inhalée par les personnes susceptibles de développer une cirrhose».

Source : Molecular Cell 2001 :8 :807-16.

Descripteur MESH : Fibrose , Foie , Cellules , Alanine , Cirrhose du foie , Mutation , Personnes , Régénération , Régénération hépatique , Thréonine

nuance

Recherche scientifique: Les +