nuance

Science and Technology Daily : l'approche chinoise en matière de traitement médical contre le COVID-19

illustrationPÉKIN, 16 avril 2020 /PRNewswire/ -- Un bulletin Science and Technology Daily soulève deux questions. Existe-t-il un médicament spécifique pour lutter contre le COVID-19 ? Quand aurons-nous accès à ce médicament spécifique ? Il est difficile de répondre à ces deux questions pour l’instant. Le développement d’un médicament spécifique est particulièrement difficile. Ce n’est pas réalisable à l’heure où les travaux de R&D en matière de nouveaux médicaments nécessitent trop de temps et coûtent trop cher.

Le fait que des scientifiques chinois aient effectué une présélection des médicaments existants pour de nouvelles utilisations constitue une approche plus rapide pour lutter contre le COVID-19.

Les chercheurs ont rapidement sélectionné 5 000 médicaments potentiellement efficaces à partir de plus de 70 000 médicaments ou composants, puis ont présélectionné 100 médicaments pour mener des expérimentations in vivo de l’activité du nouveau coronavirus. Chaque étape essentielle des essais cliniques et des évaluations de sécurité dans le cadre du développement de médicaments doit être garantie dans le processus consistant à utiliser des médicaments existants de manière nouvelle. Toutes les activités de R&D connexes respectent les principes de sécurité, d’efficacité et d’accessibilité.

« Tous les médicaments actuels utilisés en application clinique ont fait l’objet d’une recherche et d’une évaluation rigoureuses en matière de sécurité. Les indications, contre-indications et réactions indésirables sont spécifiées dans les instructions du médicament. La sécurité des utilisateurs est garantie s’ils respectent strictement les méthodes de traitement énoncées dans les instructions, ainsi que le diagnostic et le plan de traitement », a déclaré Zhang Xinmin, directeur du Centre de biologie du ministère des Sciences et des technologies (MOST) à Science and Technology Daily.

« Afin d’éviter que des cas modérés et ordinaires ne se transforment en cas graves, nous nous sommes focalisés sur la promotion du phosphate de chloroquine, du familavir, et de la médecine chinoise traditionnelle (MCT). L’application clinique de plasma thérapeutique de convalescent, de tocilizumab, de thérapie de cellules souches et de thérapie par foie artificiel est promue pour traiter les patients présentant un état grave et critique. Jusqu’à présent, nous avons enregistré des progrès dans ces situations », a déclaré Zhang Xinmin.

Le phosphate de chloroquine, médicament antipaludéen, et l’arbidol, médicament contre la grippe, ont été inclus dans la sixième version des directives en matière de diagnostic et de traitement du COVID-19. Le tocilizumab, qui était initialement utilisé pour soigner la polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère, est inclus dans la septième version des directives. Actuellement, ce médicament est utilisé pour soigner les patients en état grave. Le fapiravir a fait l’objet d’une recherche clinique et a démontré une bonne efficacité. Après avoir fait pleinement ses preuves, il a été officiellement recommandé que le médicament soit inclus dans les directives en matière de diagnostic et de traitement du COVID-19 dès que possible.

Zhang a déclaré que l’application des accomplissements cliniques et du plan de traitement médical de la Chine sera promue en réponse à la pandémie actuelle.

Il convient de noter que la médecine chinoise traditionnelle (MCT) joue un rôle important dans l’approche chinoise consistant à lutter contre le COVID-19.

« Le granulé de Xuanfeibaidu est une prescription reposant sur une combinaison entre littérature médicale, expérience clinique et présélection de médicaments. Nous avons lancé un programme de développement de nouveaux médicaments granulaires basé sur la formule du Xuanfeibaidu, qui offre une bonne efficacité clinique », a déclaré Zhang Boli, membre de l’Équipe centrale de conseil, académicien de l’Académie chinoise d’ingénierie (CAE), et président de l’Université de MCT de Tianjin. Zhang Boli et Liu Qingquan, qui est également membre de l’Équipe centrale de conseil et président de l’hôpital de MCT de Pékin, ont rapidement réalisé une recherche sur le syndrome, et ont mené sur cette base une recherche d’évaluation sur l’efficacité clinique de la médecine chinoise traditionnelle (MCT), ainsi qu’une présélection de médicaments et un développement de nouveaux médicaments.

À ce jour, l’équipe de Zhang Boli a collecté 65 types de médicaments chinois brevetés et commercialisés contre la grippe et la pneumonie, a achevé la préparation de composants médicaux chinois brevetés, et a établi une présélection virtuelle combinée à une évaluation in vitro, un modèle cellulaire d’orage de cytokine, ainsi qu’un modèle cellulaire de fibrose anti-pulmonaire.

Le Science and Technology Daily est le journal officiel du ministère chinois des Sciences et des Technologies

Descripteur MESH : Science , Temps , Sécurité , Recherche , Directives , Diagnostic , Médecine , Patients , Chloroquine , Conseil , Rôle , Chine , In vitro , Essais , Littérature , Biologie , Joue , Foie artificiel , Méthodes , Thérapeutique , Fibrose , Syndrome , Polyarthrite rhumatoïde , Coronavirus , Cellules souches , Cellules , Foie

nuance

Pratique médicale: Les +