nuance

La méningo-encéphalite à tique (MET) : une menace erratique épidémiologie-persistente

VIENNE, Autriche, January 28 /PRNewswire/ -- Tandis que les zones à risques changent constamment et que le nombre de cas ne cesse de fluctuer, le danger de la méningo-encéphalite à tique (MET) persiste. Cependant, des vaccins très efficaces et bien tolérés sont disponibles, offrant une protection à 99 % contre les MET, d'après les experts du Groupe de travail scientifique international sur la méningo-encéphalite à tique (GSI-MET).

La 12è réunion annuelle du GSI-MET aura lieu à Vienne, en Autriche, du 28 au 29 janvier 2010. Au cours des dernières années, les zones à risques des MET se sont étendues vers le nord et à des altitudes plus élevées - on suppose que ce développement est dû au changement climatique. Par ailleurs, l'incidence des MET a considérablement évolué : l'Europe et la Russie ont rapporté 12 733 cas de MET en 1996 - ce qui représente le plus haut nombre annuel entre 1990 et 2007. Bien que le nombre de cas ait chuté à 5 462 en 2007, certains pays ont continué d'enregistrer une tendance à la hausse, comme la Suède, qui rapporte la plus haute incidence dans l'histoire de la Suède en 2008. La MET continue de représenter une menace considérable. L'absence de traitement antiviral et les graves conséquences sur la santé de la MET - entre 35 % et 58 % des patients adultes souffrent de séquelles neurologiques à long terme - soulignent l'importance de la prévention, la mesure préventive la plus efficace étant la vaccination : la recherche indique que la vaccination contre la MET a une efficacité de l'ordre des 99 %. Le GSI-MET recommande à toutes les personnes vivant ou traversant des régions de MET endémique de se faire vacciner. Toute personne ne le faisant pas pourrait en payer le prix : le Dr Vera Weld a contracté la MET en 1995. N'ayant pas été vaccinée, sa maladie eut un parcours particulièrement grave, et elle mit quelque 3 ans et demi à guérir. Grâce au taux élevé de prévention du vaccin d'Autriche contre la MET, les incidents tragiques tels que celui-ci sont passés d'environ 700 pendant la période prévaccinatoire à moins de 100 cas par an. Des vaccins sûrs et efficaces étant disponibles, chaque cas de MET en est un de trop.

http://www.ISW-TBE.info, http://www.TBE-prevention.info, et http://www.tick-victims.info.

Michael Leitner, RP Santé Publique - Projektgesellschaft mbH Tél. :+43(0)1-6020530-0, E-mail : michael.leitner@publichealth.at

©2010 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Encéphalite , Épidémiologie , Autriche , Vaccins , Travail , Vaccination , Incidence , Santé , Personnes , Suède , Santé publique , Russie , Réunion , Patients , Maladie , Histoire , Europe , Changement climatique

nuance

Epidémiologie: Les +