Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Pratique médicale et paramédicale

1230 résultats triés par date
affichage des articles n° 1171 à 1189

Insuffisance rénale chronique : moyens thérapeutiques pour en ralentir la progression

ANAES, le 27 octobre 2004 : Ces recommandations pour la pratique clinique ont été élaborées à la demande du Collège universitaire des enseignants en néphrologie. Elles font suite aux travaux sur le diagnostic de l'insuffisance rénale chronique chez l'adulte publiés par l'Anaes en 2002. […].

ANTIBIOTHERAPIE ET ANTIBIORESISTANCE

AMELI, le 19 octobre 2004 : Comme toute évolution en profondeur, la baisse de consommation d'antibiotiques a des conséquences tangibles sur le terrain, pour la pratique des médecins. Plusieurs questions légitimes sur l'antibiothérapie et la résistance bactérienne se posent de manière récurrente. Le Professeur Choutet, infectiologue, a accepté d'y répondre. […].

ROR : mythes et réalités

AMELI, le 14 octobre 2004 : 1-Puisque le vaccin ROR existe, les vaccins monovalents rougeole, oreillons, rubéole ne sont plus utiles ? FAUX…   […].

ROR : la stratégie vaccinale en pratique

CNAMTS, le 14 octobre 2004 : La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies virales souvent considérées comme bénignes, parce qu’elles guérissent habituellement sans séquelles malgré l’absence de tout traitement étiologique efficace. Pourtant, leur évolution naturelle est loin de se faire toujours en ce sens. […].

Les enjeux de la vaccination ROR en France

AMELI, le 14 octobre 2004 : La rougeole, les oreillons et la rubéole sont des maladies virales souvent considérées comme bénignes, parce qu’elles guérissent habituellement sans séquelles malgré l’absence de tout traitement étiologique efficace. Pourtant, leur évolution naturelle est loin de se faire toujours en ce sens.Il est possible d’éliminer ces trois maladies en France avec une couverture vaccinale d’au moins 95% […].

Rougeole, oreillons, rubéole : Finissons-en, vaccinons dés 1 an

, le 14 octobre 2004 : Porter un nouveau regard sur la rougeole, les oreillons et la rubéole, 14 octobre 2004L’Assurance Maladie lance une vaste campagne d’incitation à la vaccination Rougeole, Oreillons, Rubéole autour de la signature : « Finissons­en, vaccinons dès 1 an ! » . L’enjeu est d’augmenter significativement le taux de couverture vaccinale, trop faible en France pour permettre l’élimination de ces maladies à court terme. […].

Prélèvement du rein sur donneur vivant : coelioscopie versus chirurgie « à ciel ouvert »

ANAES, le 06 octobre 2004 : Cette évaluation montre que si le prélèvement rénal cœlioscopique chez le donneur vivant apparaît comme une alternative viable par rapport au prélèvement « à ciel ouvert », des études ultérieures sont nécessaires afin de renforcer les preuves de sécurité et d'efficacité de cette technique et d'en déterminer les conséquences économiques. Compte tenu de l'expérience accumulée avec le prélèvement « à ciel ouvert », cette technique reste le standard de référence. […].

Le suivi médical au long cours des patients asthmatiques adultes et adolescents

ANAES, le 29 septembre 2004 : L'Anaes propose à tous les professionnels de santé prenant en charge des patients asthmatiques adultes et adolescents de plus de douze ans de nouvelles recommandations portant sur les modalités de leur suivi médical au long cours. […].

Méthode d'élaboration d'une démarche de soins type à domicile pour une population définie de personnes en situation de dépendance

ANAES, le 16 septembre 2004 : L'Anaes diffuse un guide méthodologique qui a pour objectif d'aider un promoteur, société savante ou organisation professionnelle, désireux d'élaborer une démarche de soins type et d'organiser la collaboration entre les infirmiers libéraux, les médecins généralistes et les autres professionnels impliqués dans les soins. […].

Conférence de consensus sur les « Stratégies thérapeutiques pour les personnes dépendantes des opiacés : place des traitements de substitution ».

Affsaps, le 15 septembre 2004 : La Fédération française d’addictologie, avec la participation de l’Agence nationale d’accréditation et d’évaluation en santé (ANAES) et le soutien du Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées, a organisé une Conférence de consensus sur les stratégies thérapeutiques pour les personnes dépendantes des opiacés, à Lyon les 23 et 24 juin 2004. […].

Sortie précoce après accouchement : conditions pour proposer un retour précoce à domicile

ANAES , le 14/09/2004, le 14 septembre 2004 : L'Anaes diffuse de nouvelles recommandations qui ont pour objectif de définir les spécificités du retour précoce à domicile après accouchement (RPDA) et ses conséquences sur l'organisation du suivi de la grossesse, du séjour en maternité et du retour à domicile. […].

La grippe et la mucoviscidose

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : Les porteurs d’une mucoviscidose, sont particulièrement plus exposés aux complications du virus de la grippe. Leur système respiratoire étant déjà fragilisé, toute autre atteinte va l’aggraver : la grippe s’attrape en effet par les voies respiratoires puis le virus vient perturber le fonctionnement normal de leurs bronches. Leur travail respiratoire est augmenté, l’oxygénation diminue et l’insuffisance respiratoire augmente. Pour les personnes atteintes de mucoviscidose, se préserver de la grippe, c’est éviter le développement d’une insuffisance respiratoire. […].

La grippe et Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : La grippe et la néphropathie chronique grave, le syndrome néphrotique primitif […].

La grippe et Hémoglobinopathies, hémolyses chroniques constitutionnelles et acquises sévères

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : Les personnes atteintes d’une drépanocytose, ont une tendance accrue à développer des infections, à pneumocoques notamment. Il se peut aussi qu’elles aient un traitement qui diminue leurs défenses immunitaires. Elles sont donc particulièrement exposées au virus de la grippe et à ses risques de surinfection. […].

La grippe et les déficits immunitaires

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : La grippe et le déficit immunitaire primitif graveChez les porteurs d’un déficit immunitaire, le système de défense de l’organisme a des capacités diminuées. Ils sont donc plus facilement sujets à des infections à répétition. Ces infections sont le plus souvent liées à des bactéries en cas de déficit de l’immunité humorale, et sont surtout virales en cas de déficit de l’immunité cellulaire. Ils sont donc plus exposés pour attraper la grippe. Mais chaque cas est particulier et la vaccination est à discuter avec le médecin. […].

La grippe et les formes graves des affections neurologiques et musculaires

CNAMTS, le 6 septembre 2004, le 06 septembre 2004 : La grippe et les affections neurologiques et musculaires En cas d’affection neurologique ou musculaire grave, l’organisme est fragilisé. Les individus qui en sont atteints sont plus exposés au virus de la grippe que la population générale. La grippe, en provoquant de la fièvre, des infections respiratoires, des myocardites, des myosites, des encéphalites, est susceptible de faire basculer l’équilibre atteint. Il faut alors préserver le capital santé de toute autre atteinte susceptible de le déstabiliser. […].

La grippe et l'Accident vasculaire cérébral

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : Les personnes ayant eu un accident vasculaire cérébral sont fragilisées (leurs capacités pulmonaires peuvent aussi avoir changé…). Elles sont donc plus exposées au virus de la grippe : elles doivent préserver leur capital santé de toute autre atteinte susceptible de le déstabiliser. […].

La grippe et les pathologies cardiovasculaires

CNAMTS, le 06 septembre 2004 : Insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves […].

Les plus