nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Agressivité

18 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le syndrome prémenstruel

E.Faure, le 15 mars 2000 : Le syndrome prémenstruel : sources d'information, définition, généralités […].

Le stress

F.Campagne, le 15 novembre 2000 : Depuis la fin des années 1950, dans les pays industriels, la fréquence des effets pathologiques du stress augmente dans l'ensemble de la population. Engendré par l'ensemble des contraintes que nous subissons chaque jour, il serait à l'origine de la plupart des maladies coronariennes, des ulcères à l'estomac ou encore de dépressions et de l'absentéisme. […].

Cancers du sein. Et si leur pouvoir invasif était latent dès le début de leur développement

Caducee.net, le 08 avril 2008 : Pourquoi certains cancers sont-ils plus agressifs que les autres ? C'est la question à laquelle ont voulu répondre, à l'Institut Curie, des chercheurs de l'Inserm et des médecins, en étudiant le profil biologique d'une forme de cancer du sein. Résultats étonnants : l'agressivité tumorale semble déterminée dès les toutes premières cellules tumorales et la diversité biologique observée dans les cancers invasifs existe déjà dans les formes localisées. Ces résultats pourraient permettre de mieux définir des sous-populations de cancers localisés et adapter le traitement en fonction des risques associés. Mais avec ces travaux publiés dans Clinical Cancer Research du 1er avril, la question de l'origine de l'agressivité des cellules tumorales reste entière : si elle n'émane pas des modifications biologiques acquises dans le temps par les cellules tumorales, comment se déclenche la capacité invasive ? […].

Un test permettant de prédire la sévérité du cancer de la prostate

Caducee.net, le 17 juin 2002 : Si le score de Gleason permet de déterminer le degré d’avancement du cancer de la prostate, il ne permet pas en revanche d’estimer son agressivité en terme de diffusion métastatique. Un test sanguin basé sur le rapport des concentrations de 2 marqueurs, la cathepsine B et la stéfine A, semble susceptible de discerner les cancers plus ou moins invasifs à un même stade d’avancement de la maladie. […].

Cancer de la prostate : La désescalade thérapeutique possible grâce à la surveillance active

Cancer de la prostate : La désescalade thérapeutique possible grâce à la surveillance active

IPC, le 29 novembre 2021 : À l’Institut Paoli-Calmettes, la « détection précoce », ou dépistage individuel, du cancer de la prostate est déployée pour apporter une meilleure réponse aux patients, prévenant ainsi la maladie tout en évitant surdiagnostic et surtraitement. […].

Les polysaccharides de surface peuvent moduler le comportement tumoral

Caducee.net, le 22 janvier 2002 : Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont montré que des séquences de polysaccharides situés à la surface de cellules tumorales peuvent affecter le développement tumoral. Des régions très précises de ces sucres peuvent stimuler ou inhiber la croissance tumorale ou le phénomène de formation de métastases. D'après les scientifiques à l'origine de cette découverte, ces résultats fournissent une base de travail sérieuse pour l'étude de molécules anticancéreuses dérivées de ces polysaccharides. […].

Le trouble borderline en France, symptôme d’un lien social perverti

Le trouble borderline en France, symptôme d’un lien social perverti

Pierre Nantas, le 24 février 2020 : Le terme « borderline » est aujourd’hui devenu une sorte de « fourre-tout » sociétal, une forme d’appellation générique qui signifie tout et n’importe quoi. Ce peut être une insulte, un groupe musical, une chanson, un bar à la mode… Mais la réalité est tout autre. […].

Puberté précoce centrale : la triptoréline mise sur le marché aux Etats-Unis

Debiopharm International SA, le 03 octobre 2017 : ATLANTA, Géorgie et LAUSANNE, Suisse, October 3, 2017 /PRNewswire/ --Arbor Pharmaceuticals, LLC, laboratoire pharmaceutique spécialisé basé aux Etats-Unis, et Debiopharm International SA, société de Debiopharm Group™, groupe international de sociétés biopharmaceutiques basé en Suisse, ont annoncé aujourd'hui que Triptodur™ (triptoréline) est dès à présent commercialisé aux Etats-Unis pour le traitement des patients pédiatriques âgés de deux ans et plus diagnostiqués avec une puberté précoce centrale (PPC), maladie rare touchant un sur 5000 à 10 000 enfants.1 […].

ELMO1 au coeur du processus métastatique de la cellule tumorale

ELMO1 au coeur du processus métastatique de la cellule tumorale

CRCM, le 22 février 2017 : Un groupe de chercheurs franco-américain conduit par le Dr. Géraldine Guasch du Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM / INSERM) démontre pour la première fois dans le journal eLife le rôle déterminant d'une protéine dans le processus métastatique de certains cancers. […].

Cancer de la prostate, suivi des patients en 2016, chronicisation

Pr Luc Cormier, le 16 novembre 2016 : 95 % des hommes diagnostiqués avec un cancer de la prostate auront une espérance de vie supérieure à 15 ans. Si cette maladie continue de tuer, la prise en charge actuelle permet de sauver de plus en plus de vies et, pour ceux qui ne sont pas guéris, de repousser l'échéance fatale. Cette "chronicisation du cancer" modifie le regard sur la maladie mais également le suivi des patients. […].

Cancer de la prostate : un numéro spécial du BEH contre le dépistage systématique

Cancer de la prostate : un numéro spécial du BEH contre le dépistage systématique

Caducee.net, le 16 novembre 2016 : Pour lutter contre le caractère systématique du dosage du PSA, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie, l'Institut National du Cancer et le Collège de Médecine Générale ont lancé en ce début d'année une campagne de communication mettant en avant le ratio bénéfices/risques défavorable de cette pratique. C'est avec un numéro spécial du Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire sur le cancer de la prostate, que cette campagne et la controverse sont relancées. […].

Caractérisation moléculaire des cancers colorectaux : L’hôpital privé Jean Mermoz en pointe

Caducee.net, le 28 avril 2016 : Depuis le 1er mars 2016, afin de choisir plus rapidement la chimiothérapie la mieux adaptée à chaque patient, l’Institut de cancérologie de l’Hôpital Privé Jean Mermoz à Lyon a mis en place une procédure de caractérisation des anomalies génétiques des tumeurs de patients atteints de cancer colorectal métastatique (CCRM). Des techniques innovantes et complémentaires, mises en œuvre pour la première fois en France. […].

REMINYL, une nouvelle avancée dans la prise en charge de la Maladie d'Alzheimer

Dr F. Girard, le 13 septembre 2001 : Près de 25 millions de personnes sont aujourd'hui atteintes de Maladie d'Alzheimer (MA) dans le monde, prévalence et incidence de la maladie augmentent régulièrement dans cette maladie reconnue comme la 4 ème cause de mortalité dans les pays occidentaux et à laquelle on reconnaît un delta de prise en charge de 10 ans. […].

Rapport sur les situations d'insécurité et de violences subies par les différents professionnels de santé

Ministère de la santé, le 23 novembre 2001 : Dans le cadre de la mission de concertation sur la réforme des soins de ville le 11 juillet 2001, élisabeth Guigou, Ministre de l'Emploi et de la Solidarité, a demandé à l'Inspection Générale des Affaires Sociales un rapport sur les situations d'insécurité et de violences subies par les différents professionnels de santé. Ce rapport, qui lui a été remis le 6 novembre 2001, dresse un état des lieux de ces manifestations d'insécurité et des différentes propositions pour maintenir une offre de soins de qualité et accroître la sécurité des professionnels. […].

Utilisation des antidépresseurs chez l'enfant et l'adolescent

AFFSAPS, le 08 décembre 2004 : Parallèlement à l'évaluation effectuée à l'échelle européenne, qui a inclus le réexamen du rapport bénéfice-risque du Deroxat®, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits des santé (Afssaps), comme d'autres autorités de santé, a engagé dès juin 2003, la révision de l'ensemble des données sur les antidépresseurs IRS1 . Cette réévaluation est intervenue après que l'Afssaps a eu connaissance des résultats d'essais cliniques conduits avec des antidépresseurs (Deroxat® d'une part et Effexor® d'autre part) chez des enfants et des adolescents souffrant de dépression. […].

Amarantus complète le rachat à Lonza de l'ESS pour le traitement des brûlures graves auprès de Lonza

Amarantus BioScience Holdings, Inc., le 15 juillet 2015 : -Amarantus détient maintenant la totalité des parts de Cutanogen qui a une licence mondiale exclusive concernant un candidat médicament orphelin, l'Engineered Skin Substitute (ESS - Substitut de peau artificielle) - […].

Un nouveau venu dans le traitement des troubles de l'humeur : le monoxyde d'azote

, le 18 avril 2007 : Une équipe de chercheurs de l'Institut de génomique fonctionnelle (Inserm / CNRS / Universités Montpellier 1 et Montpellier 2) vient de mettre en évidence le rôle clé de l'enzyme de synthèse du monoxyde d'azote sur l'activité du transporteur de la sérotonine, une molécule impliquée dans le traitement de la régulation de l'humeur. Une découverte particulièrement intéressante puisque le monoxyde d'azote est aussi connu pour son rôle dans l'anxiété. Ces travaux à paraître dans les Proceedings of the National Academy of Science pourraient ouvrir de nouvelles pistes thérapeutiques pour les patients chez lesquels la prise d'antidépresseurs classiques s'avère inefficace.. […].

Acomplia® : suspension de l’autorisation de mise sur le marché

Caducee.net, le 12 novembre 2008 : Acomplia® (rimonabant) est autorisé en Europe depuis juin 2006 dans le cadre d’une procédure centralisée, et commercialisé en France depuis mars 2007. Une analyse des données de pharmacovigilance avait conduit en juillet 2007 à de nouvelles contre-indications, puis en juillet 2008 à intégrer de nouvelles mises en garde et recommandations de surveillance au cours du traitement. L’ensemble des Etats européens avait alors engagé une réévaluation du bénéfice et du profil de risque qui conduit aujourd’hui l’Agence européenne d’évaluation des médicaments (EMEA) à recommander la suspension de l’autorisation de mise sur le marché de ce médicament. En effet, le rapport bénéfice / risque est désormais considéré comme défavorable dans le traitement des patients obèses ou en surpoids avec facteurs de risque. L’analyse des données disponibles à ce jour indique que l’efficacité en situation réelle de prescription est moindre que celle attendue sur la base des essais cliniques avec une durée de traitement d’environ 3 mois. De plus, des troubles dépressifs parfois sévères peuvent survenir, y compris chez des patients sans antécédents psychiatriques. […].

nuance

Les plus