nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Bouffées de chaleur

28 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les phytoestrogènes du soja sont inefficaces dans le traitement des bouffées de chaleur des femmes ayant survécu à un cancer du sein

Caducee.net, le 29 février 2000 : Selon une étude américaine effectuée par des chercheurs et médecins de la Mayo Clinic et de la Mayo Foundation (Rochester, Minnesota, USA) et parue dans le numéro daté de mars 2000 de la revue ‘Journal of Clinical Oncology’, le soja n’a aucun effet sur les bouffées de chaleur ressenties par les femmes qui ont survécu à un cancer du sein, et ce contrairement à ce qu'affirment d’autres spécialistes. […].

Extraits de plantes contre les bouffées de chaleur : une efficacité limitée

Caducee.net, le 09 juillet 2003 : Des extraits de trèfle qui contiennent des isoflavones ne sont pas plus efficaces qu’un placebo pour le traitement des bouffées de chaleur et d’autres symptômes de la ménopause. […].

Un lien entre insomnie chronique et bouffées de chaleur

Caducee.net, le 26 juin 2006 : Les patientes qui souffrent de fortes bouffées de chaleur semblent présenter plus de problèmes de sommeil que les autres, détaille une publication dans la dernière livraison des Archives of Internal Medicine. […].

La venlafaxine est un traitement efficace pour les bouffées de chaleur

Caducee.net, le 15 décembre 2000 : La venlafaxine permet de réduire le nombre de bouffées de chaleur chez les femmes opérées d'un cancer du sein ou qui ne souhaitent pas recevoir de traitement hormonal, indique un essai paru dans le Lancet. Cependant, les bénéfices de ce traitement non-hormonal doivent être contrebalancés par les effets secondaires de cet antidépresseur. […].

Traitement hormonal substitutif : des effets variables sur la qualité de vie

Caducee.net, le 06 février 2002 : De nouveaux travaux indiquent que le traitement hormonal substitutif (THS) est associé à une amélioration des symptômes anxieux et dépressifs chez les patientes qui présentent des bouffées de chaleur avant le traitement. Pour celles qui ne présentaient pas ces bouffées, le THS semble associé à une diminution des fonctions physiques. […].

Des antidépresseurs contre les bouffées de chaleur

Caducee.net, le 08 juin 2003 : Les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine pourraient être utilisés afin de réduire les bouffées de chaleur associées à la ménopause, suggère une étude parue dans le JAMA. […].

Cancer localisé de la prostate : la déprivation androgénique est fréquente en première intention

Caducee.net, le 20 mars 2002 : D'après une étude parue dans le Journal of the National Cancer Institute, les Américains avec un cancer de la prostate localisé reçoivent souvent en première intention un traitement par déprivation androgénique. De ce fait, les risques d'impuissance, de bouffées de chaleur et de gynécomastie devraient être mieux connus par le patient. […].

Quels symptômes après l'arrêt du THS ?

Caducee.net, le 15 juillet 2005 : Plus de la moitié des femmes qui débutent un traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) en raison de troubles climatériques tels que les bouffées de chaleur retrouvent ces mêmes symptômes lorsqu'elles arrêtent le traitement. […].

Les résultats actualisés de l'étude SPARTAN montrent une réduction de 25% du risque de décès chez les patients atteints d'un cancer non-métastatique de la prostate résistant à la castration (nmCRPC), traités par ERLEADA® (apalutamide)

Janssen Pharmaceutical, le 27 septembre 2019 : Ces conclusions actualisées ont montré que les résultats relatifs à la survie globale soutenaient ceux de la première analyse provisoire, en dépit d'une permutation de patients placebo vers le groupe de traitement par apalutamide.1,2 Les résultats ont été présentés lors d'une session orale dans le cadre du Congrès annuel 2019 de la European Society for Medical Oncology (ESMO) (Résumé n°843O) et publiés simultanément dans la revue scientifique Annals of Oncology. […].

Puberté précoce centrale : la triptoréline mise sur le marché aux Etats-Unis

Debiopharm International SA, le 03 octobre 2017 : ATLANTA, Géorgie et LAUSANNE, Suisse, October 3, 2017 /PRNewswire/ --Arbor Pharmaceuticals, LLC, laboratoire pharmaceutique spécialisé basé aux Etats-Unis, et Debiopharm International SA, société de Debiopharm Group™, groupe international de sociétés biopharmaceutiques basé en Suisse, ont annoncé aujourd'hui que Triptodur™ (triptoréline) est dès à présent commercialisé aux Etats-Unis pour le traitement des patients pédiatriques âgés de deux ans et plus diagnostiqués avec une puberté précoce centrale (PPC), maladie rare touchant un sur 5000 à 10 000 enfants.1 […].

La division Diagnostics médicaux de GE Healthcare relance l'agent de contraste Optison™ en Europe

Businesswire, le 01 septembre 2011 : « Nous sommes heureux qu'Optison soit désormais disponible pour les cardiologues, les professionnels de l'échographie, le personnel des laboratoires d'échocardiographie, et surtout pour les patients, » a déclaré Debra Leeves, Responsable marketing pour la zone EMEA, division Diagnostics médicaux de GE Healthcare. « Ce produit contribue à améliorer le dépistage des maladies cardiaques en convertissant les échocardiogrammes non-concluants en images plus claires du ventricule cardiaque gauche. » […].

Emmaus Life Sciences annonce que le New England Journal of Medicine a publié les résultats de l'essai de Phase 3 sur Endari™ (L-glutamine en poudre administrée par voie orale) contre la drépanocytose

Emmaus Life Sciences, Inc., le 19 juillet 2018 : L'article fournit les résultats ayant démontré une réduction de 25 pour cent du nombre de crises drépanocytaires chez les patients recevant Endari, comparé à ceux recevant un placebo ; p=0,005 (médian 3 versus médian 4) et une nette réduction de 33 pour cent du nombre d'hospitalisations ; p=0,005 (médian 2 versus médian 3). Les conclusions supplémentaires ont fait état d'une réduction de 41 pour cent des jours cumulés à l'hôpital ; p=0,02 (médian 6,5 jours versus médian 11 jours), et une réduction de plus de 60 pour cent de l'incidence de syndrome thoracique aigu (STA) ; p=0,003 (13 patients sur 152 [8,6 %] ont présenté au moins un STA, comparé à 18 des 78 dans le groupe placebo [23,1 %]). Les effets indésirables les plus communs (plus de 10 pour cent des cas) de l'étude clinique ont été la constipation, la nausée, la céphalée, la douleur abdominale, la toux, la douleur aux extrémités, la douleur dorsale et la douleur thoracique. […].

AB Science présentera les données de l'étude de phase 3 dans la mastocytose systémique sévère au 21eme Congrès international de de l'Association Européenne d'Hématologie

AB Science, le 30 mai 2016 : AB Science SA (NYSE Euronext - FR0010557264 - AB), société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), annonce aujourd'hui que les résultats de son étude de phase 3 dans le traitement de la mastocytose systémique sévère feront l'objet d'une présentation orale au 21e congrès de l'Association Européenne d'Hématologie (9-12 juin 2016, Copenhague, Danemark). […].

Risques du traitement hormonal substitutif de la ménopause

AFSSAPS, le 12 juillet 2002 : Les résultats d’une vaste étude américaine prospective menée auprès de femmes ménopausées* montrent une augmentation du risque de cancer du sein et d’accidents cardiovasculaires chez les femmes recevant un traitement hormonal substitutif (THS) associant un oestrogène conjugué équin et un progestatif, l’acétate de médroxyprogestérone. […].

Traitement hormonal de la ménopause : le rôle du progestatif mis en évidence pour la première fois

INSERM, le 21 février 2007 : Après plusieurs années de débat sur le bénéfice des traitements hormonaux de la ménopause, la phase finale de l'étude française ESTHER (EStrogen and THromboEmbolism Risk Study) menée par Pierre-Yves Scarabin et son équipe de l'unité Inserm « Recherche en épidémiologie et biostatistique » sur plus de 1000 femmes ménopausées confirme l'innocuité des oestrogènes transdermiques et montre pour la première fois que le risque de thrombose veineuse (caillot dans un vaisseau sanguin) est également lié au type de progestatif utilisé. Ces nouveaux résultats publiés dans Circulation confirment ainsi que les THM (ou THS) ne sont pas tous égaux. Sachant que deux tiers des événements indésirables graves liés au THS sont d'origine cardiovasculaire, il faudra désormais prendre en compte le type de progestatif utilisé lors de toute prescription de traitement hormonal. […].

Mise-à-jour sur la contraception : Les besoins en contraception passé la quarantaine

FIH, le 01 janvier 2000 : Après quarante ans, les femmes et les hommes continuent à être féconds et sexuellement actifs et jusqu'à cinquante pour cent des femmes peuvent tomber enceintes bien au-delà de 40 ans. Toutefois, les risques de santé liés à la grossesse augmentent considérablement pour ce groupe d'âge, comparés aux risques courus par les femmes plus jeunes. Les avantages et inconvénients des différentes méthodes de contraception, y compris la stérilisation, sont discutés dans ce bulletin.  […].

L’IUCT-Oncopole et l’IUCT-Rangueil Larrey certifiés « Centre d’excellence européen sur les tumeurs neuroendocrines ».

L’IUCT-Oncopole et l’IUCT-Rangueil Larrey certifiés « Centre d’excellence européen sur les tumeurs neuroendocrines ».

CHU TOULOUSE, le 21 octobre 2019 : L’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Rangueil Larrey (CHU de Toulouse) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole (Institut Claudius Regaud et CHU de Toulouse) viennent de recevoir, après audit, la certification européenne de l’European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) de « Centre d’excellence européen sur les tumeurs neuroendocrines ». La structure ainsi labellisée porte désormais le nom de Centre d’Excellence Universitaire des Tumeurs Neuroendocrines de Toulouse. […].

Cancer du sein : les soins de support durant le traitement

Cancer du sein : les soins de support durant le traitement

ISHH, le 27 mars 2020 : Les soins de supports sont, en principe, proposés à toutes les patientes atteintes d’un cancer en France, afin de les accompagner à travers chaque étape de la maladie, du diagnostic à la rémission, en passant par le traitement. […].

nuance

Les plus

12