nuance

Les phytoestrogènes du soja sont inefficaces dans le traitement des bouffées de chaleur des femmes ayant survécu à un cancer du sein

Selon une étude américaine effectuée par des chercheurs et médecins de la Mayo Clinic et de la Mayo Foundation (Rochester, Minnesota, USA) et parue dans le numéro daté de mars 2000 de la revue ‘Journal of Clinical Oncology’, le soja n’a aucun effet sur les bouffées de chaleur ressenties par les femmes qui ont survécu à un cancer du sein, et ce contrairement à ce qu'affirment d’autres spécialistes.

Cette étude (North Central Cancer Treatment Group Trial) a été dirigée par le Dr Susan K. Quella et menée conjointement avec des cliniciens du Duluth Community Clinical Oncology Program (CCOP) (Duluth, Minessota) et de l’Illinois Oncology Research Association CCOP (Peoria, Illinois).

Les bouffées de chaleur (‘hot flashes’) représentent un problème clinique significatif pour certaines femmes ayant eu un cancer mammaire.

Les auteurs ont ainsi cherché à savoir, dans le cadre d’une étude clinique cross-over, randomisée menée en double aveugle avec placebo, si les phytoestrogènes contenus dans le soja, capables de se comporter, selon les cas, vis-à-vis des récepteurs ER des hormones féminines comme des agonistes et/ou des antagonistes, pouvaient ou non soulager des bouffées de chaleur. Les 177 patientes incluses dans cette étude devaient remplir, chaque jour, un questionnaire relatif à la fréquences des bouffées de chaleur, leur fréquence, et leur perception des effets secondaires.

« Il n’y a eu pas d’indication que ce produit du soja était plus efficace pour réduire les bouffées de chaleur », indiquent les auteurs qui précisent par ailleurs qu’aucune toxicité n’a été observée.

Source : Journal of Clinical Oncology, Vol 18, Issue 5 (March), 2000: 1068.

Descripteur MESH : Bouffées de chaleur , Soja , Femmes , Tumeurs du sein , Mars , Médecins , Minnesota , Association , Hormones , Illinois , Perception , Placebo

nuance

Recherche scientifique: Les +