nuance

Feu vert européen pour Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique

illustrationEli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH ), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme  hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

Chez les femmes en pré/périménopause, l’hormonothérapie doit être associée à un agoniste de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (luteinizing hormone-releasing hormone, LH-RH).

 

Verzenios® est un inhibiteur de CDK4 et de CDK6 qui sera disponible en comprimés de 50 mg, 100 mg et 150 mg.

La dose recommandée de Verzenios® est de 150 mg deux fois par jour lorsqu’il est administré en association avec le fulvestrant ou avec un inhibiteur de l’aromatase. Verzenios® doit être pris de manière continue tant qu’un bénéfice clinique est observé chez la patiente ou jusqu’à la survenue d’une toxicité inacceptable

 

“Aujourd’hui, l’autorisation de la mise sur le marché de Verzenios® en Europe constitue une étape importante dans la mise à disposition d’une nouvelle option thérapeutique pour les patientes atteintes de cette maladie difficile à traiter et qui impacte chacune d’entre elle de façon différente », a déclaré Anne White, vice-présidente senior et présidente de Lilly Oncology ». « Verzenios a été développé, étudié et a démontré son efficacité clinique en association avec une hormonothérapie chez les femmes atteintes de cancer du sein métastatique RH HER2-. Cette nouvelle thérapie offre aux oncologues une nouvelle opportunité d’optimiser la prise en charge thérapeutique de leurs patientes dans le cancer du sein métastatique. »

L’AMM de Verzenios® en Europe repose sur les résultats d’efficacité et de tolérance démontrées dans les études cliniques MONARCH 2 et MONARCH 3.

MONARCH 2 est une étude clinique de phase III randomisée, en double aveugle, contrôlée versus placebo visant à évaluer l’association de Verzenios® avec le fulvestrant. 669 patientes atteintes d’un cancer du sein RH , HER2- localement avancé ou métastatique dont la maladie avait rechuté ou progressé sous une hormonothérapie ont été incluses dans cette étude.

Dans le groupe traité par Verzenios® associé au fulvestrant, la médiane de survie sans progression était de 16,4 mois vs 9,3 mois dans le bras placebo (HR : 0,553 ; IC 95 % : 0,449-0,681, P < 0,0001).

MONARCH 3 est une étude clinique de phase III randomisée, en double aveugle, contrôlée versus placebo, visant à évaluer l’association de Verzenios® avec un inhibiteur de l’aromatase comme hormonothérapie de première intention. 493 patientes ménopausées présentant un cancer du sein RH , HER2– localement avancé ou métastatique, naïves de thérapie systémique en situation avancée ont été incluses dans cette étude.

Dans le groupe traité par Verzenios® associé à un Inhibiteur de l’Aromatase, la médiane de survie sans progression était de 28,2 mois vs 14,8 mois dans le bras placebo (HR de 0,54 ; IC de 95 % : 0,418-0,698, P

Les effets indésirables les plus fréquemment observés avec Verzenios® ont été : les diarrhées, les infections, les neutropénies, les anémies, la fatigue, les nausées, les vomissements et la diminution de l’appétit.

Autorisations hors Europe

En septembre 2017, l’abémaciclib, commercialisé sous le nom de marque Verzenio® aux États-Unis, est devenu le premier et le seul inhibiteur des kinases cycline-dépendantes (CDK) 4 et 6 approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) en association et en monothérapie dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique. Plus précisément, l’association de Verzenio® avec le fulvestrant a été approuvée dans le traitement du cancer du sein RH , HER2- localement avancé ou métastatique dont la maladie a rechuté ou progressé après une hormonothérapie ainsi qu’en monothérapie dans le traitement du cancer du sein RH , HER2- avancé ou métastatique chez des patientes ayant progressé sous hormonothérapie ou des patientes en situation métastatique ayant progressé sous chimiothérapie. En février 2018, la FDA a approuvé Verzenio® en association avec un Inhibiteur de l’Aromatase comme hormonothérapie de première ligne chez les femmes ménopausées présentant un cancer du sein RH , HER2- localement avancé ou métastatique.

 

Au sujet du cancer du sein avancé

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquemment diagnostiqué chez les femmes à l’échelle mondiale, avec près de 1,7 million de nouveaux cas diagnostiqués en 20121.. En 2015, 570 000 femmes sont décédées d’un cancer du sein dans le monde, soit 15 % de l’ensemble des décès dus au cancer chez les femmes2.. Le cancer du sein avancé comprend le cancer du sein métastatique (qui s’est propagé au-delà du tissu mammaire mais pas à distance) et le cancer du sein localement ou régionalement avancé (qui s’est développé à l’extérieur de l’organe d’origine mais ne s’est pas encore propagé à distance)3.. La survie est plus faible chez les femmes à un stade avancé au moment du diagnostic : la survie relative à 5 ans est de 99 % pour la maladie localisée, de 85 % pour la maladie régionale et de 26 % pour la maladie métastatique. D’autres facteurs telle que par exemple la taille des tumeurs ont également un impact sur les estimations de survie à 5 ans4.

 

Au sujet de Verzenios® (abémaciclib)

L’abémaciclib est un inhibiteur de CDK4 et de CDK6, qui sont activées par liaison avec des cyclines D. Dans les lignées cellulaires du cancer du sein à récepteurs positifs aux œstrogène (RE ), les cyclines D1 et CDK4 et CDK6 favorisent la phosphorylation de la protéine du rétinoblastome (Rb), la progression du cycle cellulaire et la prolifération des cellules.

In vitro, l’exposition continue à l’abémaciclib a inhibé la phosphorylation de la protéine du Rb et bloqué la progression de la phase G1 à la phase S du cycle cellulaire, ce qui a entraîné la sénescence et l’apoptose (mort des cellules). Les données précliniques montrent que l’administration quotidienne d’abémaciclib a réduit la taille des tumeurs. L’inhibition de CDK4 et CDK6 sur des cellules saines peut entraîner des effets secondaires, dont certains potentiellement graves. Les données cliniques suggèrent également que l’abémaciclib traverse la barrière hémato-encéphalique. Chez les patientes présentant un cancer avancé, dont le cancer du sein, les concentrations d’abémaciclib et de ses métabolites actifs (M2 et M20) dans le fluide cérébrospinal sont comparables aux concentrations plasmatiques du médicament libre5.

 

Indications

En Europe, Verzenios® est indiqué chez les femmes dans le traitement du cancer du sein localement avancé ou métastatique, avec récepteurs hormonaux (RH) positifs, et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2(human epidermal growth factor receptor 2 [HER2]) négatifs en association avec un inhibiteur de l’aromatase ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie en première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

Chez les femmes en pré/périménopause, l’hormonothérapie doit être associée à un agoniste de l’hormone de libération de la lutéinostimuline (luteinizing hormone-releasing hormone, LH-RH).


Les informations sur les effets secondaires et la sécurité de
Verzenios® sont disponibles dans le résumé des caractéristiques du produit.

Descripteur MESH : Tumeurs du sein , Femmes , Association , Intention , Croissance , Facteur de croissance épidermique , Maladie , Survie , Placebo , Cellules , Europe , Thérapeutique , Cyclines , Phosphorylation , Cycle cellulaire , Tumeurs , Bras , Comprimés , Protéine du rétinoblastome , Diagnostic , Fatigue , Phase S , Phase G1 , Mort , Rétinoblastome , Sécurité

nuance

Médicaments: Les +